Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 21:16

 

Cantique des trois jeunes gens dans la fournaise

Livre de Daniel (3:51-90)



 

« Pour mieux goûter la beauté de cet hymne à la Création, il est bon de bien le situer historiquement :

Le roi Nabuchodonosor, roi de Babylone, avait, parmi ses prisonniers Israëlites, le jeune prophète Daniel, et ses trois amis, Ananias, Misaël et Azarias.

Un jour, le roi se fit faire une belle statue de lui-même, en or. Et il ordonna à tous ses sujets de venir l'adorer.

Les jeunes Israëlites, fidèles au vrai Dieu, s'y refusèrent, bien sûr.

Dénoncés, ils paraissèrent devant le Roi, furieux qu'on osa lui résister. Il les menaça de les faire jeter dans un feu très violent s'ils ne se prosternent pas devant la statue pour l'adorer.

Alors les trois jeunes gens répondirent :

"Notre Dieu, le Dieu que nous adorons, pourra certainement nous sauver des flammes de la fournaise, et nous délivrer, ô Roi, d'entre tes mains.

Si pourtant Il ne veut pas le faire, nous te déclarons néanmoins, ô Roi, que nous ne voulons pas adorer ta statue, et que nous n'honorerons pas tes dieux."

Nabuchodonosor fut rempli d'une telle fureur que son visage changea : ses yeux, en regardant les trois jeunes gens, lançaient comme des flammes. Il ordonna que le feu de la fournaise soit sept fois plus ardent qu'il n'était, et qu'on y jette les jeunes gens.

Les soldats qui les y jetèrent tombèrent aussitôt morts, suffoqués et brûlés.

Les liens qui attachaient les jeunes prisonniers furent consumés en un clin d'oeil ; mais eux se promenaient dans la fournaise, en chantant les louanges du Seigneur.

L'Ange du Seigneur était descendu près d'eux ; il écartait les flammes, et il avait formé au milieu de la fournaise un vent doux et frais, de sorte que la chaleur ne les incommoda pas un seul instant. Pourtant le feu était si violent, et la flamme montait si haut qu'elle brûla tous ceux qui était autour de l'ouverture.

Mais les jeunes Israëlites, eux, chantaient leur beau cantique à la louange de Dieu : leur Dieu, le seul vrai Dieu.

 

 

Le cantique

 Ce cantique est composé de deux parties :

La première partie (des versets 52 à 57) est plus directement un chant d'action de grâces qui jaillit du coeur des trois jeunes gens, pour remercier le Seigneur de les avoir protégés par un tel miracle.

On la récite à la prière des Laudes, (Liturgie des Heures), les dimanches des semaines II et IV.

La deuxième partie (des versets 57 à 82) est consacrée à la louange de Dieu dans sa création.

On la récite à la prière des Laudes, les dimanches des semaines I et III.

 

Première partie  : Chant d'action de grâces

 

Béni sois-Tu, Seigneur, Dieu de nos pères,

Loué sois-Tu, éxalté éternellement !

Béni soit le Nom très saint de ta gloire :

Loué sois-Tu, éxalté éternellement !

Béni sois-Tu dans ton saint temple de gloire :

Chanté, glorifié par-dessus tout éternellement !

Béni sois-Tu, sur le trône de ton royaume :

Chanté, glorifié par-dessus tout éternellement !

Béni sois-Tu,Toi qui sondes les abîmes, qui sièges au-dessus des chérubins :

Loué, chanté par-dessus tout éternellement !

Béni sois-Tu, dans le firmament du ciel :

Chanté, glorifié éternellement !

 

Deuxième partie : Louange de Dieu dans sa création

 

Cette prière de louange est longue : si on veut l'utiliser pour la prière familiale, il est très possible de n'en prendre que quelques versets, selon les circonstances, l'âge des enfants et leur maturité spirituelle.

Il est conseillé d'alterner les voix : un enfant, par exemple, disant la première ligne, le reste de la famille répondant le refrain.

 

Vous toutes, oeuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur :

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Anges du Seigneur, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

 Ô cieux, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, toutes les eaux au-dessus du ciel, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, toutes les puissances, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, le soleil et la lune, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, astres du ciel, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous toutes, pluies et rosées, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous tous, vents et tempêtes, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, feu et ardeur, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, froidure et ardeur, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, rosée et giboulées, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, gel et froidure, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, glaces et neiges, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, nuits et jours, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, éclairs et nuées, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Que la terre bénisse le Seigneur,

Qu'elle Le Chante et L'éxalte éternellement !

Ô vous, montagnes et collines, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, toutes choses germant sur la terre, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, sources, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, mers, océans et rivières, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous baleines et tout ce qui se meut dans les eaux, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous tous, les oiseaux du ciel, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous tous, bêtes et bestiaux, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, enfants des hommes, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô Israël, bénis le Seigneur,

Chante-Le, éxalte-Le éternellement !

Ô vous, prêtres, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, ses serviteurs, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ô vous, saints et humbles de coeur, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Ananias, Azarias et Misaël, bénissez le Seigneur,

Chantez-Le, éxaltez-Le éternellement !

Car Il nous a délivrés des enfers,

Il nous a arrachés de la main de la mort,

Il nous a délivrés de la fournaise de flamme ardente,

Il nous a tirés du milieu de la flamme !

Rendez grâces au Seigneur, car Il est bon,

Car Son amour est éternel.

Vous tous qui le craignez, bénissez le Seigneur Dieu des dieux,

Chantez-Le, rendez-Lui grâces,

Car Son amour est éternel.

A la prière des laudes, ce cantique se termine juste après le verset "Ananias, Azarias et Misaël, ...", par la doxologie suivante en l'honneur de la Sainte Trinité :

 

Bénissons le Père, le Fils et  l'Esprit Saint :

à Lui, haute gloire, louange éternelle !

Béni sois-Tu, Seigneur, au firmament du ciel :

à Toi, haute gloire, louange éternelle ! »

 

(source : La Bible de Jérusalem – Editions Pocket 1998 & http://www.prierenfamille.com/Fiche.php?Id=605 )

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens