Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 23:17

Emission « un cœur qui écoute » sur KTO, du 22/03/2010, présenté par Hubert de Torcy :

RAISON – Descartes commenté par Laurence Devillairs, philosophe et éditeur au Seuil

 

« Où élire domicile quand philosophie et foi semblent proclamer des vérités contradictoires ? Faut-il capituler devant le mystère de la foi, se cramponner à la raison philosophique ? Laurence Devillairs, philosophe et éditeur au Seuil, nous raconte le choix du rationalisme de Descartes, l'inconfort d'une crise éxistentielle et enfin ce temps de grâces quand les deux ailes de l'Esprit, foi et raison, s'unissent pour devenir lumineuse.

L'existence de Dieu est alors très évidemment démontrée ! »

René Descartes (XVI° siècle), un des fondateurs de la philosophie moderne : auteur du cogito (Cogito, ergo sum est une expression latine qui signifie « je pense, donc je suis »)

 

Citation de Laurence Devillairs : (extrait de la fin de la troisième méditation de Descartes)

«  Il me semble très à propos de m'arrêter quelque temps à la contemplation de ce Dieu tout parfait, de peser tout à loisirs ses merveilleux attributs, de considérer, d'admirer et d'adorer l'incomparable beauté de cette immense lumière au moins autant que la force de mon esprit, qui en demeure en quelque sorte ébloui, me le pourra permettre. Car, comme la foi nous apprend que la souveraine félicité de l'autre vie ne consiste que dans cette contemplation de la majesté Divine, ainsi, expérimentons-nous dès maintenant qu'une semblable méditation, quoiqu'incomparablement moins parfaite, nous fait jouir du plus grand contentement que nous soyons capable de ressentir en cette vie. »

 

« Non seulement Descartes parle beaucoup de Dieu, mais il en parle dans un style surprenant, quand on pense qui est Descartes : celui que l'on considère comme le porte-drapeau d'un rationalisme triomphant.... là on voit qu'il parle de contemplation, d'adoration, d'admiration, de lumière, de beauté. Pour un peu on se dirait que ce n'est pas René Descartes qui l'a écrit. Surprise totale.

 

Lorsqu'on lit René Descartes on ne se doute pas qu'à la fin d'une méditation il vient donner une preuve de l'éxistence de Dieu sous forme d' un exercice rationaliste : la raison qui va jusqu'à Dieu et jusqu'à prouver son existence. En fait Descartes parle de Dieu en terme de croyant et dit qu'il faut qu'on s'arrête et qu'on contemple ce Dieu, parce que cette contenplation qu'on peut faire maintenant en cette vie, c'est une anticipation du bonheur suprême qu'on aura dans le Ciel.

C'est quand même invraisemblable que ce rationaliste parmi tous les rationalistes, le René Descartes du fameux « cogito » nous dise que « ce qui est important c'est que je m'arrête et que je contemple ce Dieu merveilleux. »

 

Pour beaucoup entrer en philosophie c'ést renoncer à Dieu. C'est l'affrontement de la Foi contre la raison C'est ce que doit affronter tout philosophe. Se poser la question du renoncement à Dieu parce qu'on entre en philosophie : on en passe tous par là qu'on soit croyant ou pas, philosophe ou pas.

 

C'est inéluctable principalement pour des raisons qui ne sont pas de Foi mais de raison. Quand on est croyant on sait où est la vérité et comment elle se dit : la Foi est tout d'abord une question de vérité, avant tout. C'est aussi une question de pratique mais déjà une question de vérité : Jésus est la Vérité.

La philosophie c'est aussi une question de vérité, et elle prétend dire la vérité et montrer où la vérité se trouve.Cet affrontement entre Foi et raison est inéluctable parce qu'on se retrouve avec deux instances assez fortes qui disent où est la vérité. Bref, on se retrouve avec plusieurs vérités et s'il y en a plusieurs : il n'y en a plus car il ne peut pas y avoir plusieurs vérités. C'est une forme de quête pour le monopole de la vérité.

Le philosophe Pascal, pour sa part, ne dit pas que la philosophie a tort ou bien a raison, mais il montre que la philosophie ne peut pas tenir ses promesses. Il démontre que la philosophie est une discipline qui est forcément déceptive.

Selon Pascal, la philosophie promet de dire aux hommes qui ne cherchent que cela, où est la vérité et où est le bonheur, mais en fait la philosophie ne nous donne que misère et mensonges. Alors que la Foi remplit son contrat : elle tient ses promesses et nous dit où est la vérité et nous dit comment être heureux.

Toujours selon Pascal, la philosophie peut être utile mais elle n'a pas la certitude et l'utilité de la Foi. Avec Pascal on a deux camps bien distincts : la Foi et la raison. La raison ne tenant pas ses promesses, c'est la Foi qui a raison.

Un croyant ne doit (ne devrait) jamais choisir la solution de facilité en ce qui concerne la vérité. On ne doit jamais accepter le confort d'une vérité « facile et douillette » comme la dépeint la philosophie. Au contraire on doit rechercher nos propres certitudes. Il est possible qu'on obtienne la plus grande de nos certitudes en passant par le plus grand des inconforts....

Une vérité facilement réglée peut nous rendre heureux parce que c'est réglé une fois pour toute, en étant pascalien par exemple avec la Foi d'un côté et la raison de l'autre, et avec la Foi seule qui a raison. Ici le risque c'est qu'on ne pense plus : car le confort empêche de penser. Le confort est un peu comme une épine dans le talon du style « il faut penser encore plus et encore mieux pour arriver à encore plus de confort ».

La pensée, elle, est forcément une forme d'inquiétude qui est l'inverse du confort mais qui a le mérite d'aller jusqu'au bout dans le cheminement de nos pensées. Le confort de pensée est donc à éviter semble t-il. Les solutions de confort, les solutions intellectuelles ou même spirituelles de confort, mieux vaut s'en méfier : elles nous figent et nous font somnoler intellectuellement et spirituellement parlant.

On peut tout à fait être chrétien et faire de la philosophie. Bien sûr ! Soit on refuse la Foi parce que l'on considère que c'est une forme de pensée maladive ou pas du tout rationnelle, soit on est pascalien et on dit qu'il n'y a que la Foi qui a raison (« la raison n'a jamais raison »), soit on choisit la troisième voie (la plus difficile) qui est de montrer comment la raison offre une voie rationnelle d'accès à Dieu (voie parfaitement rationnelle), et où jamais la raison n'abandonne ses prétentions ni se tait face à la Foi, et où jamais la Foi n'est malmenée par la raison.

Là, pas de réduction de la Foi à un contenu purement rationnel et pas de soumission de la raison face à la Foi. C'est ce qui est interessant chez Descartes : maintenir jusqu'au bout les éxigences du rationalisme mais montrer aussi que ces éxigences ne laissent pas de côté la question de la Foi en Dieu.

 

L'expérience fondatrice dans sa vie c'est de se rendre compte qu'on n'a pas mérité la Foi qu'on a, et qu'on n'a rien fait pour l'avoir, ou bien que tout ce qu'on a pu faire pour l'avoir ça ne menait à rien, mais qu'à un moment donné, avec la grâce de Dieu, quand on croit avoir tout fait, tout compris, quand on croit le plus en soi là on se rend compte que ce n'est pas nous mais Dieu qui nous donne la Foi.

La Foi n'est certes pas une denrée qu'on achète dans un rayon de magasin, c'est un don de Dieu. Pour avoir la Foi il faut la demander à Dieu. Aucune pensée philosophe ni aucune prière particulère, juste la demander à Dieu tout simplement.

Ce ne sont ni les sentiments ni la poésie qui sont les meilleurs alliés de la Foi. Ni non plus une pratique de la Foi ascétique, ou extatique ou autre... C'est la raison qui est le meilleur allié de la Foi, un esprit bien nourri est un esprit qui croit mieux et qui prie mieux. Mais la Foi ne se nourrit pas que de raison, de culture et de connaissances, elle se nourrit aussi de charité, de simplicité, d'humilité et d'abandon dans la Providence misécordieuse du Tout-Puissant.

(source : http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/nouveautes/un-coeur-qui-ecoute-raison/00048891)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens