Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 22:44

 

l'Unité de l'Eglise

29.3.89 Priez pour Mon Pierre, priez pour le Patriarche, priez pour tous Mes prêtres... pour que Mon troupeau soit un.
20.1.92 les méchants peuvent espérer détruire Mon Plan d'Unité mais ils se dirigeront vers leur chute.
7.10.91 Sois le
défenseur de la Vérité et de l'Unique Eglise que Moi-même J'avais établie. [...] Dis-leur que Je veux la Paix et Une Seule Eglise sous Mon Saint Nom. [...] Dis-leur aussi combien J'abhorre les coeurs non-sincères ; leurs solennités et leurs discours Me lassent. [...] Je ne peux pas féliciter une église mourante [...] à moins qu'ils abaissent leurs voix, ils n'entendront jamais la Mienne. S'ils abaissent leurs voix, alors ils commenceront à entendre la Mienne et ainsi ils feront Ma Volonté. Je suis Unique, cependant chacun d'entre-eux a fait un Christ qui lui est propre. Je suis la Tête de Mon Corps, toutefois tout ce que Je vois, ce sont leurs têtes, non la Mienne. Dis-leur d'abaisser leurs têtes et ils verront la Mienne. Dis-leur de s'abaisser eux-mêmes afin que Je puisse les élever à Moi.
4.3.92 Je t'ai ressuscitée pour conduire Mon Eglise à l'Unité.
27.3.92 appel à l'Unité - message pour ceux qui travaillent pour l'Unité.
19.6.95 apprends à incliner bas ta tête afin que Je puisse être vu ; apprends à abaisser ta voix afin que tu puisses commencer à entendre Ma Voix

l'unification de la date de Pâques

14.10.91 Devrai-Je, frère, supporter une saison de plus la douleur que J'ai connue année après année ? ou vas-tu, cette fois, Me donner du repos ? Devrai-Je, une saison de plus, boire la Coupe de votre division ? ou vas-tu permettre à Mon Corps de se reposer en unifiant, par amour pour Moi, la Fête de Pâques ? En unifiant la date de Pâques, tu adouciras Ma douleur, frère, et tu te réjouiras en Moi et Moi en toi et Je rendrai la vue à une multitude.
25.11.91 Faites vos preuves aux Yeux de votre Créateur
en unifiant la date de Pâques. Faites vos preuves devant Moi en rompant le pain ensemble. Revêtez-vous de majesté et de splendeur par l'humilité et non par une apparence extérieure de religion et de piété.
27.3.92 -
appel à l'unité : Chers amis, chers compagnons, chers frères [...] Qu'avez-vous fait de Mon Amour ? [...] dois-Je à nouveau connaître la douleur en cette saison de Pâques ?
21.12.92 Quand donc passeront-ils un décret, par un vote unanime, pour
célébrer la fête de Pâques tous à la même date?
8.4.93 Prie pour l'
unification des dates de Pâques
5.10.94 De l'Est, Je hâterai un coeur généreux qui, dans sa loyauté, scellera un pacte de paix avec l'Ouest. Ma Souveraineté fut partagée en deux et, depuis, en éclats... Combien vous étiez glorieux en vos jours d'antan ! Venez rebâtir Ma Maison en Une seule,
en unifiant les dates de Pâques... Il y a deux Soeurs que Mon Ame aime et en qui Elle se réjouit, bien qu'elles soient environnées par une foule de leurs frères qui ne veulent pas les écouter
26.9.99 Grande est Ma souffrance à cause de votre division, la division de Mon Eglise, cette même Eglise que j'ai achetée par Mon Propre Sang. Ah ! quelle est l'âme généreuse qui sera la première à
unifier la date de Pâques? Je vous aime tous ; Je bénis chacun de vous ; soyez un sous Mon Saint Nom. JESUS

l'unification de l'Eglise

5.10.94 Mon voeu ardent est que l'Ouest et l'Est se rencontrent. J'ai besoin que ces deux piliers de Mon Eglise se rejoignent et consolident Mon Eglise.
24.10.94 Je vais prendre le bâton sur lequel J'ai gravé le nom de Paul et, avec le bâton de Pierre, J'en ferai un seul ; des deux, Je ferai un seul bâton et Je les tiendrai comme un seul ; Je les lierai ensemble avec Mon Nouveau Nom. Ce sera le pont entre l'Ouest et l'Est. Mon Saint Nom liera le pont, afin qu'à travers ce pont, vous échangiez vos possessions ; ils ne pratiqueront plus seuls, mais ensemble, et Je régnerai sur eux tous ".
15.6.95 Ma fille, prie pour que la maison de l'Est et celle de l'Ouest se joignent ensemble, comme deux mains lorsqu'elles sont unies dans la prière, comme une paire de mains, semblables, et pleines de beauté lorsqu'elles sont unies, dirigées vers le Ciel lorsqu'elles sont en prière. Que ces deux mains, appartenant au même corps oeuvrent ensemble et partagent leur capacité et leurs ressources l'une avec l'autre... Qu'ensemble, ces deux Mains M'élèvent... Ah ! quand ces deux Mains de Mon Corps M'élèveront-elles au-dessus de l'Autel , Me tenant ensemble ?

la Grande Conversion de l'Eglise, le renouveau de l'Eglise, la Nouvelle Jérusalem

16.5.88 Mon Eglise tout entière sera renouvelée. [...] Mais d'abord Je couronnerai Pierre, Pierre-de-Mes-Agneaux ; Je lui ai donné ce nom qu'il gardera. Je vais entrer dans Mon Temple [...] Je vais entrer dans "Jérusalem" afin que la Nouvelle Jérusalem puisse commencer à voir la Lumière.
28.7.88
Mon Eglise a été sauvagement blessée... et dans peu de temps les Fondations d'Ecclesia seront ébranlées. [...] Les murs de Jérusalem vont s'écrouler en un monceau de poussière afin que Ma Nouvelle Jérusalem puisse être rebâtie. C'est Moi le Seigneur qui La reconstruirai. Je renouvellerai Ses murs, Je L'embellirai afin que vous puissiez tous vivre sous Son Nouveau Toit, sous un Nouveau Ciel et une Nouvelle Terre, et l'Amour retournera à vous comme Amour vivant parmi vous. Je serai votre Dieu et sous Mon Nom, vous vivrez tous pacifiquement. Votre esprit sera rempli de sainteté et de pureté. Oui, Vassula, Je vais descendre d'en haut comme l'éclair, La renouvelant entièrement.
16.8.88 Bientôt Je vais descendre vous purifier. Moi le Seigneur, Je vous dis solennellement que Je vais vous saisir par surprise en induisant Ma Lumière en vous. Mes Cieux vont secouer la terre, et tous ceux qui M'aiment Me glorifieront, en fléchissant leur genou et beaucoup se souviendront de Moi et retourneront à Moi. Cela sera connu comme
la Grande Conversion de l'Eglise.
17.8.88 Mon Don va descendre du Ciel, Une Nouvelle Jérusalem Resplendissante,
une Eglise Rénovée, Pure et Sainte, parce que Moi qui étais, qui suis et qui dois venir, Je vivrai dans Son sein et dans Son Âme-même. Vous La sentirez tous, palpitante et vivante, parce que Mon Sacré-Coeur battra en Elle. (Le Seigneur m'a donné une vision intérieure : des millions d'anges descendant du Ciel en portant, comme sur un plateau, une nouvelle cité ; une Nouvelle Eglise Bénie descendait du Ciel.)
3.6.89 Je suis Celui qui augmente Mes bénédictions et qui vous prépare avec douceur à entrer dans Ma Nouvelle Jérusalem. Je suis la Très Sainte Trinité, Toute en Un et Le Même qui, avec Mon Plan de Salut, vous prépare tous à vous unir en Un Seul Bercail.
23.12.90 Mon Retour est imminent.
La Nouvelle Jérusalem est à portée de main. Je M'apprête à renouveler Mon Eglise et Mon Peuple.
24.10.91 vous serez appelés
Nouvelle Jérusalem, Cité d'Intégrité, Cité de Sainteté. Et lorsque cela arrivera, les survivants, saisis par la crainte ne feront plus que Me louer (Ap 11.13). [...] Je souffle déjà sur toi, création, vous ravivant l'un après l'autre, vous purifiant tous. [...] La promesse de Mon Saint Esprit est pour votre temps. [...] Ecclesia revivra.

Sa-Saintete-le-Patriarche-Oecumenique-de-Constan-copie-1.jpg

Sa Sainteté le Patriarche Oecuménique de Constantinople Bartholomaios Ier    

  

Sa Sainteté le Patriarche Oecuménique de Constantinople Bartholomaios Ier
avec Sa Sainteté le Pape Benoît XVI lors de la célébration eucharistique
en la Cathédrale du Saint-Esprit à Istanbul, le 1er décembre 2006
Photo Copyright © Patriarcat Oecuménique de Constantinople

 

 

Vassula-a-audience-du-Pape-J.P.-II-le-03-08-88.jpg

Vassula à l'audience générale de Sa Sainteté le Pape Jean Paul II, le 3 août 1988
 Photo Copyright © L'OSSERVATORE ROMANO SERVIZIO FOTOGRAFICO

 

 

 

DÉCLARATION COMMUNE
DU PAPE PAUL VI  ET  DU PATRIARCHE ATHÉNAGORAS

Déclaration commune du pape Paul VI et du patriarche Athénagoras exprimant leur décision d’enlever de la mémoire et du milieu de l’Église les sentences d’excommuni­cation de l’année 1054. Cette déclaration commune fut lue dans la session solennelle du IIème concile du Vatican par Monseigneur Jean Willebrands. En même temps, elle était lue par le secrétaire du saint synode, dans la cathédrale du Phanar.

 

1. Pénétrés de reconnaissance envers Dieu pour la faveur que, dans sa miséricorde, il leur a fait de se rencontrer fraternellement aux lieux sacrés où, par la mort et la résurrection du Seigneur Jésus, a été consommé le mystère de notre salut et, par l’effusion du Saint-Esprit, a été donné naissance à l’Église, le pape Paul VI et le patriarche Athénagoras Ier n’ont pas perdu de vue le dessein qu’ils ont conçu dès lors, chacun pour sa part, de ne rien omettre désormais des gestes qu’inspire la charité et qui puissent faciliter le développement des rapports fraternels ainsi amorcés entre l’Église catholique romaine et l’Église orthodoxe de Constantinople. Ils sont persuadés de répondre ainsi à l’appel de la grâce divine qui porte aujourd’hui l’Église catholique romaine et l’Église orthodoxe ainsi que tous les chrétiens à surmonter leurs différends afin d’être à nouveau “un” comme le Seigneur Jésus l’a demandé pour eux à son Père.

2. Parmi les obstacles qui se trouvent sur le chemin du développement de ces rapports fraternels de confiance et d’estime, figure le souvenir des décisions, actes et incidents pénibles, qui ont abouti en 1054 à la sentence d’excommunication portée contre le patriarche Michel Cérulaire et deux autres personnalités par les légats du siège romain, conduits par le cardinal Humbert, légats qui furent eux-mêmes ensuite l’objet d’une sentence analogue de la part du patriarche et du synode constantinopolitain.

 

3. On ne peut faire que ces événements n’aient pas été ce qu’ils ont été dans cette période particulièrement troublée de l’histoire. Mais aujourd’hui qu’un jugement plus serein et plus équitable a été porté sur eux, il importe de reconnaître les excès dont ils ont été entachés et qui ont amené ultérieurement des conséquences dépassant, autant que nous pouvons en juger, les intentions et les prévisions de leurs auteurs dont les censures portaient sur les personnes visées et non sur les Églises et n’entendaient pas rompre la communion ecclésiastique entre les sièges de Rome et de Constantinople.

4. C’est pourquoi le pape Paul VI et le patriarche Athénagoras Ier en son synode, certains d’exprimer le désir commun de justice et le sentiment unanime de charité de leurs fidèles et se rappelant le précepte du Seigneur: “Quand tu présentes ton offrande à l’autel, si là tu te souviens d’un grief que ton frère a contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère” (Mt 5, 23-24), déclarent d’un commun accord:

a) regretter les paroles offensantes, les reproches sans fondement, et les gestes condamnables qui, de part et d’autre, ont marqué ou accompagné les tristes événements de cette époque;

b) regretter également et enlever de la mémoire et du milieu de l’Église les sentences d’excommunication qui les ont suivis, et dont le souvenir opère jusqu’à nos jours comme un obstacle au rapprochement dans la charité, et les vouer à l’oubli;

c) déplorer, enfin, les fâcheux précédents et les événements ultérieurs qui, sous l’influence de divers facteurs, parmi lesquels l’incompréhension et la méfiance mutuelles, ont finalement conduit à la rupture effective de la communion ecclésiastique.

 

5. Ce geste de justice et de pardon réciproque, le pape Paul VI et le patriarche Athénagoras Ier avec son synode sont conscients qu’il ne peut suffire à mettre fin aux différends, anciens ou plus récents, qui subsistent entre l’Église catholique romaine et l’Église orthodoxe et qui, par l’action de l’Ésprit-Saint, seront surmontés grâce à la purification des cœurs, au regret des torts historiques ainsi qu’à une volonté efficace de parvenir à une intelligence et une expression commune de la foi apostolique et de ses exigences.

En accomplissant ce geste, cependant, ils espèrent qu’il sera agréé de Dieu, prompt à nous pardonner lorsque nous nous pardonnons les uns les autres, et apprécié par le monde chrétien tout entier, mais surtout par l’ensemble de l’Église catholique romaine et l’Église orthodoxe comme l’expression d’une sincère volonté réciproque de réconciliation et comme une invitation à poursuivre, dans un esprit de confiance, d’estime et de charité mutuelles, le dialogue qui les amènera, Dieu aidant, à vivre de nouveau, pour le plus grand bien des âmes et l’avènement du règne de Dieu, dans la pleine communion de foi, de concorde fraternelle et de vie sacramentelle qui exista entre elles au cours de premier millénaire de la vie de l’Église.

7 décembre 1965

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens