Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 16:33

 

La dévotion à la Divine Miséricorde constitue un authentique mouvement spirituel au sein de l’Église catholique. Elle a été promue par la religieuse polonaise Faustine Kowalska (1905-1938) appartenant à la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde.

Sainte sœur Faustine est connue dans le monde entier pour avoir fait peindre la fameuse icône du Christ Miséricordieux d'après l'apparition dont elle avait été favorisée pour faire connaître au monde la Miséricorde du Cœur de Jésus.

Divine Miséricorde002

Le Saint-Père a béatifié sœur Faustine le 18 avril 1993 et l’a canonisée le 30 avril 2000. C’est lors de la canonisation que le pape a annoncé l’institution du Dimanche de la Miséricorde divine.

«Il est alors important que nous recevions entièrement le message qui provient de la Parole de Dieu en cedeuxième Dimanche de Pâques, qui dorénavant, dans toute l'Église, prendra le nom de "Dimanche de la Divine Miséricorde" »

« Les flammes de la Miséricorde me brûlent. Je veux les répandre sur les âmes». (Petit Journal - & 49)

« Je donne aux hommes un moyen avec lequel ils doivent venir puiser la grâce à la source de la Miséricorde. Ce moyen, c’est cette image, avec l’inscription : " Jésus, j’ai confiance en Vous ! »

« Mon cœur se réjouit de ce titre de Miséricordieux. Proclame que la Miséricorde est le plus grand attribut de Dieu. Toutes les œuvres de mes mains sont couronnées de Miséricorde ».

« Tout ce qui existe est contenu dans les entrailles de ma miséricorde, plus profondément que l’enfant dans le sein de sa mère. Oh ! combien douloureusement me blesse l’incrédulité en ma bonté. Les âmes périssent malgré mon amère Passion. Je leur offre une dernière planche de salut c'est la fête de Ma Miséricorde. Si elles n'adorent pas Ma Miséricorde elles périront pour l'éternité. »

(Petit Journal de Sœur Faustine, § 965)

Ce sont les péchés de méfiance qui me blessent le plus douloureusement" (Petit Journal de Sœur Faustine, § 1074-1075


Promesses du Christ auxâmes qui propagent la vénération de Sa Divine Miséricorde :

  • « Dis-leur qu'aucune âme faisant appel à ma miséricorde n'a été déçue ni n'a éprouvé la honte. »

  • « Ma fille, parle au monde entier de mon inconcevable Miséricorde. Je désire que la Fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. (NB. la confession peut être faite dans les jours qui précèdent ou suivent ce Dimanche de la Miséricorde)

  • « En ce jour les écluses de ma Miséricorde sont ouvertes. Je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma Miséricorde. Toute âme qui s’approchera de la confession et de la sainte Communion recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition.
    En ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s’écoule la grâce. Qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de Moi, même si ses péchés sont comme l’écarlate (…) »

  • « Je les protège durant toute leur vie, comme une tendre mère son nourrisson, »

  • « et à l’heure de la mort, Je ne serai pas pour elles un Juge, mais le Sauveur miséricordieux. En cette dernière heure, l’âme n’a plus rien pour sa défense si ce n’est ma miséricorde ; heureuse l’âme qui, sa vie durant, se plongeait dans la source de la miséricorde, car la justice ne l’atteindra pas. »

  • « Je promets que l’âme qui honorera cette image, ne sera pas perdue. Je lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici bas, et spécialement à l’heure de la mort. Moi-même je la défendrai comme Ma propre gloire. »

  • « Si l'on récite ce chapelet de la Miséricorde auprès d'un agonisant, je me tiendrai entre le Père et l'âme agonisante, non pas en tant que Juge juste, mais comme Sauveur miséricordieux. »

  • « Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu'il ne se tournera pas vers la source de ma Miséricorde ». (Petit Journal - § 698) »


Jésus demande une fête de la Miséricorde

Cette demande a été clairement formulée à une religieuse polonaise, sainte Faustine Kowalska (1905-1938). Le message de sœur Faustine a été noté dans le Petit Journal quelle a rédigé à la demande de Jésus et de ses confesseurs. Elle y a fidèlement noté tous les souhaits de Jésus, de même qu’elle a décrit l’union intime de son âme avec Dieu. 

En 1931 :  « Je désire qu’il y ait une Fête de la Miséricorde…le premier dimanche après Pâques (…) doit être la Fête de la Miséricorde » 

Les flammes de la Miséricorde me brûlent. Je veux les répandre sur les âmes ». (Petit Journal - & 49) 

En 1936 :  « La Fête de la Miséricorde est issue de mes entrailles. Je désire qu’elle soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques. » (Petit Journal - & 698) 

Dimanche 30 avril 2000 : institution de la Fête de la Miséricorde  

C’est le jour où sœur Faustine a été canonisée par Jean-Paul II. En même temps, le pape décide que, dorénavant, dans toute l’Église, ce dimanche prendra le nom de « Dimanche de la Miséricorde divine ». 

La place de cette fête dans l’année liturgique a été choisie par Jésus Lui-même. Cela montre le rapport étroit qui existe entre le mystère pascal de notre Rédemption et cette fête. Les textes de la liturgie de ce dimanche évoquent plusieurs fois la Miséricorde. 

La Fête de la Miséricorde est d’abord un jour où l’on honore spécialement Dieu dans ce mystère. 

Mais c’est aussi un jour de grâce pour tous, et surtout pour les pécheurs. Jésus a attaché à cette Fête de grandes promesses : 

" Ma fille, parle au monde entier de mon inconcevable Miséricorde. Je désire que la Fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. 

En ce jour les écluses de ma Miséricorde sont ouvertes. 

Je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma Miséricorde. Toute âme qui s’approchera de la confession et de la sainte Communion recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition. 

En ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s’écoule la grâce. Qu’aucune âme n’ait peur de s’approcher de Moi, même si ses péchés sont comme l’écarlate (…) 

Le genre humain ne trouvera pas la paix tant qu'il ne se tournera pas vers la source de ma Miséricorde ». (Petit Journal - § 698)


Neuvaine à la Miséricorde divine 

C’est une neuvaine que Jésus m’ordonna d’écrire et de réciter avant la Fête de la Miséricorde. On la commence le Vendredi Saint. 

Je désire - dit Jésus à Sœur Faustine -
 que durant neuf jours, tu amènes les âmes à la source de ma miséricorde, afin qu'elles puisent force et fraîcheur, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie et particulièrement à l'heure de la mort. Chaque jour tu amèneras un groupe d'âmes différent et tu les plongeras dans l'océan de ma miséricorde. Et moi, je ferai entrer toutes ces âmes dans la demeure de mon Père (...). Et chaque jour, par ma douloureuse passion, tu solliciteras de mon Père des grâces pour ces âmes. (1209) 

On peut bien sûr dire cette belle neuvaine à tout moment de l’année ! 


Le Chapelet de la Miséricorde Divine 

Prière où l'on utilise son chapelet pour, avec de courtes formules, implorer du Père le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier. Prière simple, facile à mémoriser, d'une efficacité garantie par Jésus miséricordieux Lui-même (prière dictée par Lui à sainte Faustine). 

Cette prière a été enseignée et ensuite dictée par Jésus à sœur Faustine le 13 septembre 1935. Elle est facile à mémoriser et elle fait appel au plus fort des arguments : 
Dieu ne peut rejeter nos demandes si nous les Lui présentons par les mérites de la Passion de son Fils Bien-Aimé

Les demandes sont faites pour nous et pour le monde entier, y compris pour les âmes du Purgatoire. 
La prière de ce chapelet est donc à la fois un acte de confiance en Dieu et un acte d’amour du prochain, deux conditions indispensables pour être exaucés. 
Par ce chapelet, tu obtiendras tout, si ce que tu demandes est conforme à ma volonté
 (Petit Journal - § 1731). 

Les prières pour célébrer l’Heure de la Miséricorde (à 15 heures)  
Prières inspirées à sainte Faustine pour répondre à la demande de Jésus : puiser plus particulièrement à sa Miséricorde à l’heure de sa mort (trois heures de l’après-midi). 

L’encyclique « Dives in Misericordia »

Dans ce document, publié au début de son pontificat, le 30 novembre 1980, le Pape Jean-Paul II nous parle longuement de la Miséricorde divine. C’est un texte qu’on ne peut pas résumer ici… mais c’est une étape importante dans la voie qui aboutira à l’institution de la Fête de la Miséricorde. 

L’image du Christ miséricordieux 
 

 

 

L’image de 1956 est une reproduction du tableau peint en 1934 par Eugène Kazmierowski, sur les indications de soeur Faustine Kowalska, à qui le Christ a demandé la réalisation de ce tableau : "Peins une image pareille à ce modèle et signe : " Jésus, j'ai confiance en toi ". Je désire que cette image soit vénérée tout d'abord dans votre chapelle, puis dans le monde entier. Je promets à ceux qui la vénéreront qu'ils ne périront pas. Je leur promets dès ce monde la victoire sur l'ennemi, mais surtout à l'heure de la mort. Je les défendrai moi-même, comme ma gloire."  

Jésus est apparu à sainte Faustine en lui disant : « peins un tableau de ce que tu vois, avec l’inscription «Jésus, j’ai confiance en Vous ! » (Petit Journal - §47) 

Et il a ajouté :  « Je promets que l’âme qui honorera cette image ne sera pas perdue. Je lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici-bas, et spécialement à l’heure de la mort. Moi-même, je la défendrai comme ma propre gloire… » (Petit Journal -§48) 

« Ceux qui, pleins de confiance, recourront à cette image, les maisons, les villes même où elle sera vénérée, je les épargnerai et les protégerai. » 

« Je vis Jésus vêtu d’une tunique blanche. De la tunique entr’ouverte sortaient deux grands rayons, l’un rouge, l’autre pâle »… (Petit Journal - §47) 
« Ces deux rayons indiquent le Sang et l’Eau : le rayon pâle signifie l’Eau, qui purifie les âmes ;le rayon rouge signifie le Sang, qui est la vie des âmes… Ces rayons protègent les âmes de la colère de mon Père. » (Petit Journal - § 300)

Comment répandre la dévotion au Christ Miséricordieux

Si vous souhaitez répandre la dévotion au Christ Miséricordieux, nous pouvons vous communiquer quelques adresses où il vous sera possible de vous procurer, images, livrets de prières et reproductions de l’icône dans différentes tailles.


Consultez le SITE : Eucharistie Sacrement de la Miséricorde.http://eucharistiemisericor.free.fr

ou adressez-vous à : Pierre-Bernard et Josiane Francart

p.francart@wanadoo.fr
(source :
http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=misericorde_divine#G1)

*Images et autres diffusions de la Divine Miséricorde sur le site : http://www.asonimage.fr catalogue des éditions catholiques (« Rassemblement à Son Image »)



 

  Icône peinte à Vilnius

Image 1956

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dylan 26/07/2014 15:07

bonjour,je m'appelle dylan,j'ai 17 ans.je suis tres pratiquant et pense a devenir pretre ou moine cistercien selon la volonte de Dieu.J'ai une grande devotion a la misericorde divine.c'est ma mere qui m'a engage dans cette devotion ainsi je desire propager la misericorde infinie de Dieu a travers vos livrets'images.Ainsi si c'est possible veuillez m'envoyer un bon nombres de ces prieres et livrets selon vos disponibilite biensur.si toutefois vous avec une grande image de jesus misericordieux que vous pourrez m'envoyer afin de mettre sur mon oratoire.merci d'avance.sachez que je sollicite votre preciuse aide car je suis modeste et ne pourrais acheter cela.MERCI INFINIMENT
voici mon adresse : DYLAN SEINDE BLOCK G16 CITE MANGALKHAN FLOREAL ILE MAURICE

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens