Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 20:47

Lettre adressée le 28 janvier 1996 au Cardinal Ratzinger par le Père Christian Curty, prêtre-exorciste pour les deux diocèses d’Avignon et de Marseille à l’époque et de Lyon actuellement  :

JPEG - 24.2 ko
P. Christian Curty

"Monsieur le Cardinal,

Permettez-moi de revenir sur ma lettre précédente, concernant Madame VassulaRydén, car je suis étonné et perplexe devant la procédure employée par la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi en ce qui concerne cette affaire.

Habituellement, la Curie Romaine et spécialement votre Sacrée Congrégation traite de ces affaires avec beaucoup de respect et de bonté envers les personnes soumises à son jugement, et en toute conformité avec les exigences du Code de Droit Canonique (spécialement les articles 220 et 221) et l’on se souvient toujours de l’étonnante patience et du doigté déployés à l’égard notamment des Pères Schillebeeckx et Boff.

Mais dans le cas présent, à défaut du Droit Canon, est-il sûr qu’on ait bien respecté l’Esprit évangélique ? Y avait-il vraiment urgence et grave danger pour la foi et les mœurs, pour s’être ainsi écarté des méthodes habituelles en portant un jugement qui ressemble fort à une condamnation sur la foi, la communion à l’Église et les écrits de Mme V. Rydén, sans l’avoir au préalable avertie (est-il vrai qu’elle a appris sa condamnation par la presse ?) et sans lui donner la possibilité de défendre sa cause, et sans même interroger les nombreux prêtres catholiques qui la connaissent et tout particulièrement son directeur spirituel, le Père O’Carroll.

Étant prêtre exorciste, il m’est arrivé bien des fois d’affronter en un redoutable face-à-face l’adversaire, le véritable Anti-Christ, et j’ai la douloureuse habitude d’entendre de la bouche de ce menteur et rebelle des « messages » qui n’ont guère de consonance avec ce que reçoit Mme V. Rydén.

Étant, par ailleurs, graphologue (diplômé), je me suis intéressé de près aux « modalités » auxquelles fait allusion la Notification et j’ai bien étudié le script des "messages" de Mme Rydén.

JPEG - 36.5 ko
Antichrist

Or, ils ne correspondent ni à la tenue manuelle de l’écriture automatique ni au contenu des messages spirites.

Les messages de Mme V. Rydén ont une rigueur doctrinale remarquable, la consonance biblique et une grande hauteur spirituelle, qu’on ne trouve nullement dans les révélations spirites.

Aussi, indépendamment de la personnalité de Mme V. Rydén et de sa conduite chrétienne (orthodoxe) et morale dont peut vous parler le Père O’Carroll, et pour m’en tenir strictement aux messages qu’elle dit recevoir du Christ lui-même, permettez-moi de vous soumettre mes conclusions :

Je laisse délibérément de côté l’hypothèse d’unesupercherie ingénieuse et perverse ; le contenu des messages dépasse de trop haut la personne et les possibilités (théologiques et littéraires) de Mme V. Rydén.

En toutes ces manifestations non-ordinaires (mystiques ou pathologiques), trois possibilités se présentent pour le discernement :

  • L’ORIGINE DIABOLIQUE : totalement à écarter ! Car l’esprit maudit ne peut durablement imiter ou contrefaire la voix du Christ. Et le diabolo ne risque pas d’inviter l’Église divisée à se réconcilier dans l’Unité et sous le primat de "Pierre", et moins encore de souligner l’importance vitale de l’Eucharistie.
  • L’ORIGINE PSYCHIQUE :
    • soit d’ordre paranormal ; mais l’étude des « modalités » (écriture, ambiance, etc.) élude totalement tout phénomène de médiumnité ou de transe.
    • soit d’ordre inconscient ; cela supposerait un inconscient génial aux intuitions étonnamment théologiques (qui dépassent le "bagage" mémorial de la réceptrice), d’une logique harmonieuse, constante et sans faille. Ce qui ne s’est jamais trouvé, à ma connaissance. D’autant plus que cet Inconscient, loin de s’enrouler sur lui-même, reste constamment ouvert sur un Être mystérieux dont la personnalité n’est nullement le reflet de ce que nous savons de Mme V. Rydén mais au contraire ressemble étrangement au Christ de la foi et de l’Église. L’Inconscient serait-il capable dans la durée d’une telle construction architecturale d’une grande beauté littéraire et d’une si profonde doctrine théologique ?
  • Reste L’ORIGINE SURNATURELLE. Celle-ci s’impose (pour de multiples raisons que je ne puis développer ici) et, j’ajoute, nous engage. Car s’il s’agit bien du Seigneur qui parle à son Église ; il ne nous est pas permis de traiter ces messages avec mépris ou indifférence, en se contentant d’une lecture rapide et superficielle, et moins encore par le refus, dont nous aurions alors à répondre.
JPEG - 31.6 ko
Paul VI

Ces messages sont centrés non pas sur la personne deVassula qui n’est que l’instrument et la messagère, mais sur le Mysterium Fidei et le Mysterium Ecclesiae. Au cœur du message : la primauté de "Pierre" qui est en danger. Et vous savez mieux que moi la montée incessante et dangereuse de la contestation et de la confusion qui mettent en péril le Corps Ecclésiaste. Cette parole qui vient d’En-Haut nous invite avec insistance à la réconciliation de toute l’Église, unedans le cœur de Dieu mais divisée chez et par les disciples du Christ. Un geste est demandé (tant souhaité par Paul VI) : célébrer ensemble, le même jour, la Pâque du Seigneur. Si nous accomplissons ce petit pas, le Seigneur fera le reste.

Votre Sacrée Congrégation a cru devoir prendre position sur ces messages. Mais alors une question se pose : Nous prêtres de l’Église catholique (et évêques, nombreux hors de France) qui avons cru en ces messages et qui les tenons comme venant de la bouche même du Seigneur, somme-nous vraiment dans l’erreur ? Et sortons-nous de l’obéissance à l’Église, en croyant reconnaître la voix de son Maître et Pasteur, qui nous invite à la conversion et à l’Unité de la Foi "afin que les hommes croient" ? Sommes-nous toujours dans la communion de l’Église lorsque nous percevons dans ces écrits non pas un appel à une « communauté pan-chrétienne » mais une invitation faite à toute l’Église divisée dans ses membres, pour se rassembler sous la seule houlette de "Pierre" ? aussi, et pardonnez-moi mon audace, ne serait-il pas nécessaire de nommer une commission qui étudierait de manière sereine et objective les écrits (publiés et non publiés) de Mme V. Rydén, et qui interrogerait cette personne en toute équité. Trop de chrétiens sont en effet troublés par la Notification de votre Sacrée Congrégation qui ne donne aucune motivation précise de son jugement, ce qui heurte profondément leur sensibilité évangélique et blesse leur foi dans le Christ Jésus, dont ils croyaient et pensent toujours entendre la Voix à travers ces messages !

C’est pourquoi, Monsieur le Cardinal, vous qui êtes mon Père dans la Foi et mon frère dans le Christ, à genoux devant la Croix du Sauveur qui ébranle les puissances des enfers et qui nous sauve du "Père du Mensonge", je vous dis : « C’EST LE SEIGNEUR ! Puissions-nous l’écouter ! »

En fils soumis de la Sainte Église, ma Mère, qui seule possède les Paroles de la Vie Éternelle, mais blessé dans mon cœur devant cette décision qui heurte ma Foi au Christ et que je ne puis comprendre."

P. Christian Curty
Prêtre exorciste

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens