Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 23:44

Paroles du Ciel


http://www.marie-julie-jahenny.fr/paroles-du-ciel.htm#_ftnref1

Amour de Dieu

Exorcisme du 21 septembre 1982

E : Exorciste

D : Démon

 

E : Dis la vérité, seulement la vérité. Dis ce que le Ciel te commande de dire au nom du Très Saint Sacrement. Dis la vérité et seulement la vérité pour l’honneur de Dieu, pour le salut des âmes et garde le silence sur toute autre chose ! Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.


Saint Michel archange et les innombrables légions d’Anges louent Dieu et sont au service des hommes

D : Nous savons qu’au-dessus de nous et qu’au-dessus de l’Enfer se tient en ce moment Saint Michel Archange. A sa droite, nous voyons le Saint Archange Jehudiel, à sa gauche le Saint Archange Barachiel et de loin en loin les sept Archanges qui viennent compléter sa gauche et sa droite. Derrière lui, en demi-cercle, un peu en avant, d’innombrables légions d’Anges, des légions interminables et qui s’étendent à l’infini, des Anges, des Archanges, des Trônes et des Principautés selon leur dénomination. Ce sont des légions d’Anges que nous voyons, que nous sommes obligés de voir. Nous sommes aussi obligés de dire que nous les voyons, parce que cela doit être ainsi, parce que le Très-Haut (il montre le ciel) et la Trinité le veulent ainsi. Ce sont d’interminables légions qui louent le Très-Haut, qui le louent et qui l’ont loué de toute éternité, depuis la création de tous ces chœurs d’Anges.

D’innombrables légions, mais il y a beaucoup de légions d’Anges qui sont toujours consacrés au service des hommes en leur qualité d’Anges gardiens. Bien plus, ils peuvent venir en aide aux hommes, leur porter assistance et secours lorsque ces hommes s’adressent à eux ou bien lorsqu’ils s’adressent à tous les chœurs des Anges, tous indistinctement, d’abord les sept Archanges et tous les Saints chœurs des Anges, c’est alors qu’ils sont tous mobilisés pour ainsi dire, et répondent à la prière des hommes, et de même qu’ils reçoivent l’ordre du Très-Haut d’exécuter ce vœu pour Lui ou de Lui rendre hommage, de même, ils répondent aux bonnes prières ou aux vœux de la personne qui s’est adressée à eux. Mais il y a tant d’hommes et même peut-on dire des millions d’hommes qui oublient que les Anges gardiens existent toujours et qu’il y a beaucoup d’anges qui doivent empêcher les malheurs d’arriver et aider les hommes. Les Anges portent l’univers et le dirigent selon la volonté de Dieu Trinitaire.

Les Anges doivent aussi contribuer, sur l'ordre du Ciel, au développement de la nature, à conduire la créature dans le bon chemin, à guider les animaux, à s'occuper aussi des pierres, des montagnes, du soleil, et de toute la création. Pour tout cela, le Très-Haut a ses Anges qui Le servent. Assurément, c'est Lui qui porte l'univers : Mais pour sa plus grande gloire, il a créé les Anges qui Le servent dans ce but, ici-bas, comme exécutants de Ses volontés sur l'univers.

Il l'a voulu ainsi, cela sert à Sa plus grande gloire. Par exemple, l'Ange gardien de l'homme lui sert de protection et même les Anges doivent protéger les animaux pour qu'ils ne courent pas trop de danger. On pourrait même dire, moi, démon, je dois dire que les hommes pourraient prier pour que les animaux ne meurent pas, prier ces Anges qui sont chargés de conduire et de diriger les animaux ainsi que les vallées, les montagnes, etc. Les hommes feraient bien de prier pour que l'univers soit dirigé d'une façon plus parfaite, je veux dire, qu'ils le dirigent l'univers, certes, selon la volonté du Très-Haut, mais ils pourraient le faire d'une façon encore plus complète, et il y aurait encore plus d'Anges qui viendraient en aide aux hommes pour que tout soit dirigé selon le plan du Très-Haut, si les hommes voulaient bien prier. - II n'y aurait pas, par exemple, une si grande mortalité de poissons, ni d'oiseaux, dans le monde actuellement. Il y aurait encore beaucoup de poissons dans les mers, comme cela devrait être, et comme cela était depuis toujours.

Si les hommes faisaient appel aux Anges, aux Anges gardiens, aux Anges de l'univers et aux Anges qui leur viennent en aide et qui sont à leur service, et qui leur demanderaient à juste titre de les aider afin qu'ils contribuent à ce que l'univers vous reste dans la plénitude de sa beauté originelle telle que le Très-Haut l'a créé. Mais l'humanité ne le fait pas, voilà ce que je suis obligé de dire sur l'ordre du Ciel.

Ange-gardien-004.jpg

Des millions d’anges attendent en vain que les hommes les invoquent

D : Il n’y a que très peu de gens qui prient leur Ange gardien et encore bien moins ceux qui prient l’Ange du jour parce qu’ils ne le connaissent même pas; il y en a très peu qui prient les Anges, les chœurs des Anges et les Anges de l’univers, voilà ce que je devais vous dire. C’est pourquoi vous ne devriez pas vous étonner s’il y a tant de malheurs qui arrivent aux hommes, tant d’accidents, de tremblements de terre, tant d’animaux qui meurent, de catastrophes, d’inondations, d’incendies et toute chose du même genre.

Les Anges sont puissants et portent secours et assistance à tout l’univers pour empêcher ces accidents. Mais si on ne les invoque pas, ils ne peuvent vous aider que de temps en temps et dans une faible mesure. Tout ce qu’ils doivent faire et tout ce qu’ils doivent rendre comme service à l’univers d’une façon habituelle, cela ils le font en effet. Mais il revient aussi à chaque fidèle d’avoir une dévotion envers les Anges et de les invoquer pour obtenir leur secours, pour que moins de malheurs se produisent et que l’univers vous soit ainsi sauvegardé. Mais, puisque l’Église et les hommes ont déjà pris une mauvaise direction, il s’ensuit que tout se détériore, de sorte que l’univers, lui aussi, subit beaucoup de dommages. Je ne veux pas en dire plus!

E : Au nom de Jésus !

D : Je suis forcé de vous dire et ceci contre ma volonté, que des milliers et même des millions d’esprits, dont la mission est de servir, seraient prêts à intervenir et à rendre service à tout l’univers, si au moins les hommes les invoquaient. Quand ils ne servent pas, ils louent le Très-Haut ; ils attendent d’obtenir l’ordre du Très-Haut. C’est le Très-Haut lui-même qui souhaite que l’on invoque Ses esprits créés pour qu’ils puissent servir. Mais ils ne le peuvent pas, parce que l’on ne les invoque pas, on ne les prie pas parce qu’ils sont pratiquement oubliés (à haute voix) parce que, en général, presque plus personne ne pense aux Anges, voilà ce que je suis obligé de dire. Je ne veux pas en dire davantage!

E : Au nom de Jésus… !


L’ange du jour a un grand pouvoir d’intercession

D : On m’a forcé à vous révéler tout cela au sujet des Anges, mais ce n’est qu’un bref aperçu, car il y aurait, à ce sujet beaucoup plus de choses à dire, à expliquer, et à commenter. Mais je dois encore ajouter - comme nous avons déjà dû le dire, que, le jour de sa fête, l’Ange du jour est celui dont on peut obtenir des grâces toutes particulières pour soi-même, pour l’humanité et pour l’Église. Je ne veux pas en dire plus!

E : Au nom de Jésus... !

D : On peut même invoquer l’Ange du jour en disant :

"Donne-nous toutes les grâces que nous pouvons implorer pour nous, pour l’Église et les hommes. Mais demande aussi aux autres Anges qu’ils implorent eux aussi des grâces toutes particulières pour nous en ce jour qui est celui de ta fête. "

Et ils le feront, oui, ils le feront, ils y sont obligés. Ils sont les serviteurs du Très-Haut et à ce sujet, je dois encore vous dire ceci : invoquez aussi l’Ange du jour qui, le jour de sa fête, a une puissance toute spéciale pour toucher le coeur du Très-Haut. Ces Anges et ces Saints du jour ont, le jour de leur fête, de même que la Reine du Ciel, le jour où on célèbre une de Ses fêtes, une puissance et un privilège tout particulier pour demander des grâces au coeur du Très-Haut. Celui qui ne demande pas ces grâces se conduit comme un insensé. Il faut être fou et aveugle pour ne pas demander le plus de grâces possibles pour l’Église et pour soi-même. Je voudrais encore ajouter que... . Je ne veux pas vous en dire plus.

E : Dis la vérité et seulement la vérité, au nom de… !

On devrait dire aux fidèles quels sont les Anges et les Saints que l’on fête en ce jour, et on devrait les invoquer avant chaque célébration de la Messe

D : Je dois vous dire, moi, démon, moi qui occupe le second rang dans la hiérarchie des mauvais esprits, bien que cela constitue pour moi une terrible humiliation, je suis obligé de vous dire - parce que je suis un Ange déchu occupant un rang si élevé - que l'on perd des quantités incalculables de grâces quand on n'invoque pas les Anges et les Saints du jour. Chaque fois qu'il célèbre la Messe, tout prêtre devrait s'adresser aux fidèles, avant de commencer, et leur dire à haute voix, avant de se rendre à l'autel : " nous célébrons aujourd'hui la fête de tel Ange et de tel Saint ou de tel martyr. " Invoquez-les aussi pendant la Sainte Messe surtout afin qu'ils vous obtiennent les grâces qui vous sont réservées en ce jour par l'intercession des Anges et des Saints du jour. Vous obtiendrez alors des grâces supplémentaires. Unissez l'Ange et le Saint du jour au sacrifice de la Messe. Bien sûr, les choeurs des Anges y sont déjà présents, mais ce sont surtout ces Anges du jour que l'on doit invoquer.

Invoquez aussi, avant que la Messe ne commence, l’Ange qui est chargé de veiller sur l'Église, la chapelle ou sur le lieu où la Messe est dite, ou celui qui protège le diocèse du lieu. Comme vous le savez déjà certainement, chaque diocèse et chaque Église, c'est-à-dire chaque paroisse, a son propre Ange local. Chaque diocèse a aussi son propre Ange qui occupe un rang plus élevé dans la hiérarchie des Anges. Chaque paroisse a aussi son propre Ange qui veille sur l'Église paroissiale, sur chaque curé, sur chaque fidèle, qui en font partie. Quand on invoque l'Ange avant le début de l'office, il obtiendra alors pendant la Messe des grâces encore plus grandes, pour le curé de la paroisse et ses fidèles : il pourra aussi obtenir et vous donner de grandes grâces. Mais si personne ne l'invoque, il est bien sûr toujours présent mais il dira au Très-Haut : ô ..., je ne veux pas vous en dire plus !

E : Parle au nom de Jésus !

D : Ô Dieu Tout-Puissant ! Ô divine Majesté dont nous vénérons tous avec soumission la grandeur et la sublimité, nous nous recommandons à Toi. Nous recommandons toute la paroisse à Ta protection toute spéciale. Regarde, ce curé a oublié de m'invoquer, moi Ton Ange. Vois, tous ces fidèles qui ont oublié de m'invoquer, moi qui suis Ton pauvre Ange à qui cette paroisse ou ce diocèse est confié et qui, conformément à Tes décrets éternels, veille tout particulièrement sur cette paroisse, cette Église, cette chapelle. Mais Tu sais, ô Seigneur, que les hommes sont faibles, c'est pourquoi, ne les laisse pas courir à leur perte. Je voudrais suppléer à tout ce qui leur fait défaut. Ne retiens pas trop leurs fautes et leurs négligences. C'est ainsi que doit prier l'Ange de la paroisse et il prie même davantage. Voilà ce que j'ai été obligé de dire en résumant le plus possible. Je ne veux pas vous en dire plus !

E : Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit !

Saint-Michel-Archange.jpg


Si on ne les invoque pas, les Anges ont les mains liées

D : Malheureusement, moi, démon, je suis obligé de dire que les Anges des paroisses et des diocèses, ainsi que ceux qui se trouvent là où une Messe est célébrée dans une chapelle, sont obligés de prier, alors qu'au lieu de cela, ce sont les fidèles qui devraient prier cet Ange et le Très-Haut. L'Ange pourrait leur obtenir des grâces beaucoup plus grandes. Il a aussi une très grande puissance pour toucher le coeur du Très-Haut. Comme nous avons déjà dû le dire à propos de l'Ange du jour, l'Ange de la paroisse a aussi une grande puissance, mais l'Ange qui veille sur une paroisse ou un diocèse, etc. peut et doit être toujours invoqué d'une manière spéciale lorsqu'une Messe est célébrée, et chaque fois que des prières sont dites dans l'Église dont l'Ange a la charge. L'homme est exaucé beaucoup plus vite, lorsque sa prière correspond à la volonté du Très-Haut, que lorsqu'il prie tout seul et pour lui-même, car les Anges sont toujours de très purs esprits au service du Tout-Puissant, qu'ils aiment d'un amour ardent. Le plus souvent, ce sont des princes qui sont chargés de veiller sur une paroisse ou sur un diocèse. Étant donné que les Anges veillent sur cette paroisse avec des sentiments très nobles et très élevés ainsi qu'avec un très grand amour, ils portent dans leur cœur, pourrait-on dire, chaque membre de cette paroisse : ils voudraient aider les hommes, mais, la plupart du temps, ils ont les mains liées parce que l'on ne les invoque pas et encore moins s'adresse-t-on aux Anges qui sont chargés de veiller sur les paroisses et les diocèses. C'est une chose qui est tout à fait propre au monde des Anges. On ne dira jamais assez qu'il faut faire connaître tout cela. Que les hommes sont bêtes de ne pas vouloir l'accepter et de ne pas y croire. A chaque époque, le Très-Haut a toujours donné des révélations de ce genre : on peut en prendre connaissance, les relire : il existe, du reste, une révélation très authentique donnée par le Ciel lui-même au sujet de ces Anges de paroisse dont j'ai parlé à la fin. Je ne veux pas en dire davantage.

E : Au nom du Père... !

D : Cette révélation fut faite à une certaine " Ancilla " (Mechtilde Thaller de Munich). Elle n'est pas la seule à avoir reçu des révélations.

Anges de l'Apocalypse

II faut faire connaître la grande puissance des Anges !

D : Puisqu'on ne prête plus attention à ces grandes révélations, je dois vous le redire : il faut faire connaître la grande puissance des Anges. Dites-le lorsque vous célébrez la Messe et lorsque vous prêchez. Dites-le aux prêtres qui sont disposés à le dire aussi.

On devrait le crier sur les toits ! Je dois me répéter, tout cela fut révélé de la même manière à la religieuse. Si les hommes savaient la puissance de ce grand Ange, s'ils connaissaient la majesté du Tout-Puissant qui trône dans cette Église, dans laquelle l'Ange doit le servir, ils marcheraient sur les genoux pendant des kilomètres avant d'arriver à l'Église, ils invoqueraient cet Ange avant d'arriver à l'Église, afin que celui-ci puisse leur donner des grâces plus grandes et des bénédictions plus fortes. Je ne veux pas en dire davantage.

E : Au nom de Jésus... !

D : De la même façon que les démons peuvent nuire aux hommes d'une manière redoutable, de même les Anges ont un pouvoir tout aussi redoutable, devrais-je même dire, moi qui suis un Ange déchu, ils ont une puissance redoutable sur le coeur du Très-Haut. Étant donné qu'à aucun moment, ils ne peuvent faillir, et qu'à aucun moment, ils ne peuvent pas ne pas être au service du Très-Haut ; on comprend alors qu'ils aient une puissance tout à fait redoutable, surtout les Archanges, les Anges qui veillent sur les diocèses, les Anges du jour, et les Anges gardiens bien sûr. Cela aussi est une caractéristique tout à fait propre aux Anges. Je ne veux pas en dire davantage.

E : Au nom du Père... !

D : Mais à l'époque actuelle, on en parle beaucoup trop peu. Dans votre Église actuelle telle qu'elle est devenue maintenant, on ne parle pratiquement plus des Anges. Ces révélations à la religieuse ainsi qu'à cette âme privilégiée qui devait faire connaître les Anges du jour sont passées sous silence. On ne parle plus du tout de cela, dois-je dire. Je ne veux pas en dire plus !

E : Parle, dis la vérité, seulement la vérité pour l'amour de Dieu et l'honneur des Saints Anges !

D : Plus personne n'en parle, sauf quelques personnes qui connaissent davantage la doctrine des Anges ou qui croient encore en l'existence de leur Ange gardien. Mais c'est une erreur de mettre la lumière sous le boisseau, et, pour finir, de laisser brûler le boisseau par la chaleur, au lieu de faire resplendir la lumière dans toutes les Églises et le monde entier.

Mais je dois dire que c'est une erreur de ne pas propager cette doctrine ou ces révélations partout. Celle qui est là-Haut et la Sainte Trinité m'obligent à dire que si des vérités si grandes et si sublimes furent communiquées à cette âme privilégiée remplie d'humilité qui reçut les révélations sur l'action des Anges, ce n'est que justice que le monde entier en ait connaissance ! On fait beaucoup trop peu de choses dans ce but. Je dois parler de la part de la Très Sainte Trinité et de la Reine des Anges qui veille avec majesté sur les Anges, et qu'eux-mêmes honorent comme leur mère et leur reine très aimable et très sublime parce qu'elle l'est en effet et parce qu'elle possède toutes les vertus. C'est une erreur, en ces temps très durs de grande confusion pour l'Église, de ne pas faire connaître ce livre ainsi que les noms des Anges du jour uniquement à ceux qui bénéficient déjà de la bonne influence des Anges. On se trompe en pensant que seules ces personnes ont la possibilité et le droit d'invoquer ces puissants Anges du jour et qu'eux seuls connaissent leurs noms. Le Très-Haut n'existe-t-il pas (il montre le ciel) pour tout le monde ? N'a-t-il pas créé les Anges pour tout l'univers et non pas seulement pour ceux qui sont déjà entrés dans ce monde de prière pour obtenir les faveurs des Anges, dont on a déjà parlé ! C'est une très grave responsabilité.

On devrait faire prendre conscience de cette très grande responsabilité aux Évêques et aux prêtres : l'existence de l'Enfer qui ne peut plus être anéanti, l'existence du Purgatoire qui peut parfois en ses zones les plus profondes être plus épouvantable que l'Enfer, parce que là, nous, les démons n'avons finalement plus aucun droit sur ces âmes, et puisqu'elles nous ont échappé de justesse, nous pouvons alors les éprouver davantage que celle qui sont avec nous en Enfer pour l'Éternité, comme nous avons déjà dû le dire.

Voilà ce que vous devez dire aux Évêques. Le fait de se damner ou de se sauver n'est certes pas une mince affaire, une bagatelle, bien au contraire, c'est un très grand drame lorsqu'on est condamné à brûler, à languir et à se consumer pendant des siècles au Purgatoire en soupirant de voir le Très-Haut et les Anges, que l'on n'a pas fait connaître sur la terre, en aspirant après leur secours que l'on ne peut plus alors obtenir, puisqu'on a passé sous silence ce que l'on aurait dû faire connaître au monde. Ce n'est pas moi qui ai voulu vous dire cela, mais j'y fus contraint par la Toute Puissance et la majesté du Très-Haut, je ne voulais pas avouer tout cela (il pousse des cris), cela ne peut que nous faire tort, mais ce n'est que la vérité, toute la vérité, l'irrévocable et entière vérité à laquelle vous aussi vous ne pouvez vous soustraire.


Oui, il y a un monde des Anges, de même qu'il y a un Enfer

Tout comme on doit propager les noms que portent les Anges, on doit aussi faire connaître l'existence de l'Enfer, je dois vous le dire, il faut faire connaître l'existence des bons Anges, des Anges déchus et de l'Enfer. Ils existent. Les noms des Anges du jour et des Archanges devraient aussi être connus. On peut, bien sûr, invoquer les Anges sans plus. Mais lorsque l'on sait à quel jour et pour quelle mission tel Ange fut précisément doté de puissance, alors on l'appellera volontiers à l'aide, en toutes circonstances, et avec plus de ferveur, oui on l'invoquera davantage que si on ne sait rien de tout cela. On sait si peu de choses de lui ; la connaissance que l'on en a est aussi faible que celle que l'on a, étant sur la lune, de l'autre côté de l'univers, de même qu'on connaît très peu les planètes qui sont très éloignées de nous. On admet que tout cela existe bien. On voit tout cela, de là-haut dans le ciel, tous ces astres qui brillent au firmament, mais, en fin de compte, on ne sait pas à quoi ils servent. Il en va de même pour les Anges.

Les hommes sont toujours dépendants, dans leur vie, de certaines impressions et de certaines connaissances qu'ils pensent avoir ; c'est pourquoi ces Anges furent révélés à une âme privilégiée, qui menait une vie très droite, précisément pour cette époque de fin des temps qui est la vôtre et dans le but d'une diffusion dans le monde entier. Le Ciel et le Très-Haut ne veulent pas que ce soient uniquement ceux qui ont la connaissance de ces faits et réalités qui puissent invoquer ces Anges du jour. Une telle attitude serait, ou plutôt est mesquine. Le Très-Haut n'a-t-Il pas institué les Anges pour le service de tous ? Ne fait-Il pas pousser l'herbe pour tout le monde ? De même qu'il a créé pour tout le monde aussi les montagnes, le soleil, les animaux, les arbres et les champs, il en est de même pour les Anges.

L’importance capitale des Anges pour cette époque de fin des temps qui est la nôtre

Le fait que les Anges doivent être connus et invoqués pour faire contrepoids à l’Enfer, en cette époque de fin des temps qui est la nôtre, voilà bien une vérité d’une valeur incomparable.

D : Aujourd’hui j’ai dû dire beaucoup de choses sur les Anges. C’est pourquoi depuis le début, j’ai été tellement excité, aussitôt que je suis entré dans cette pièce. C’est pourquoi, je ne voulais pas parler. Ce sont des vérités d’une valeur inestimable, que je hais parce qu’elles nous font beaucoup de mal, à nous qui sommes en Enfer, et qu’elles ne peuvent que nous porter préjudice. Mais j’ai été obligé de vous les faire connaître, sur l’insistance de la Reine des Anges et sur l’ordre du Ciel et de la Trinité parce que, nous, qui sommes en Enfer, nous provoquons tant de malheurs, surtout en ce moment, et parce que grâce aux Anges vous augmentez votre force contre nous et que jamais vous n’invoqueriez assez les Anges et surtout aussi les Anges du jour, ainsi que, comme je l’ai déjà dit, l’Ange d’une paroisse, d’un diocèse et celui de la chapelle ou de la salle où se célèbre une Messe. Là aussi, un Ange tout particulier est présent pendant cette Messe. Voilà ce que j’avais à dire.

Remerciez le Très-Haut et ne reculez devant aucun sacrifice ni aucune peine pour faire connaître cela, même si vous deviez être l’objet de malversations ou devenir la risée de tout le monde. Voilà la vérité, la vérité entière telle que j’ai dû le dire sur l’ordre du Ciel et d’une manière terriblement forcée. Je ne voulais pas le dire. J’aurais mieux aimé aujourd’hui avoir été tourmenté toute la journée par Lucifer lui-même, en Enfer, plutôt que d’avoir dû dire ces révélations qui, pour vous, sont une bénédiction, et qui, pour nous, sont une malédiction.

Mais, puisque nous avons la permission de vous nuire et de vous poursuivre en cette terrible époque actuelle, je dois vous dire en contrepartie ce que vous devriez vraiment faire pour que vous puissiez vivre quand même dans l’imitation du Christ et persévérer dans cette voie. Voilà ce que je devais dire.

Exorcisme du 1er novembre 1982

E : Exorciste

D : Démon

E : Au nom de la Sainte Trinité, Dieu le Père, le Fils, et le Saint Esprit. Au nom de la Sainte Trinité, Dieu le Père, le Fils, et le Saint Esprit. Au nom de Marie, l’Immaculée Conception. Dis-nous ce que Dieu t’a commandé de dire et ne dis que la vérité et seulement la vérité et ne parle pas d’autre chose. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit.

Sept-Saints-Archanges.jpg

Les sept Archanges et les puissants chœurs des Anges

D : Je dois dire qu’on doit invoquer les sept Archanges, surtout en ce moment, par leurs noms respectifs. La grande valeur de leur intercession, leur puissant secours et leur nature particulière sont inestimables et sublimes. Certes, ce n’est pas moi qui veux vous dire cela, mais je dois le faire, je suis terriblement forcé aujourd’hui de vous parler des sept Archanges, de leur secours, de leur grandeur et combien, tout particulièrement, ils prodiguent leurs secours, et quel puissant choeur d’Anges se tient derrière chacun d’eux. Derrière chacun de ces sept Archanges, se tiennent de puissants choeurs d’Anges qui sont tous plus ou moins grands mais même les Anges les plus petits possèdent une dignité, une noblesse incomparablement grande. Je dois avouer que nous les craignons. Nous craignons terriblement même ces Anges les plus petits sans parler de ceux qui sont plus grands et des Archanges eux-mêmes. Voilà pourquoi on doit les invoquer.

C’est pour la même raison que les Anges et les Saints du jour doivent être connus, parce que toutes les légions d’Anges et chaque Ange du jour est à la disposition de tout le monde, parce que nous sommes à une époque de grande confusion et que nous pouvons davantage nuire aux hommes et les faire tomber beaucoup plus en ce moment qu’il y a dix, vingt, ou trente ans. Les temps actuels sont devenus maintenant beaucoup plus mauvais ainsi que les attaques de l’Enfer. C’est pourquoi, tous les jours, on devrait invoquer ces puissants Anges et ces Anges du jour.


Le prince angélique Lechitiel, l'Ange du Mont des Oliviers, vient en aide à tous ceux qui sont désespérés

On devrait invoquer tout particulièrement l'Ange Lechitiel. Il a réconforté le Très-Haut dans son effroyable abandon au Mont des Oliviers, ainsi qu'Oriphiel et d'autres Anges encore. Il est revêtu d'un vêtement sacerdotal, comme nous avons déjà dû le dire, il a une étole, une croix et sur le vêtement, un image représentant la Passion du Christ, ainsi qu'un calice surmonté de la Sainte Hostie ; c'est l'Ange qui s'occupe des désespérés, des découragés, et de ceux qui ont envie de se suicider. C'est l'Ange de ceux qui sont complètement anéantis, de ceux qui sont tombés et qui n'ont plus aucune force pour se relever. C'est l'Ange qui veut et qui peut venir en aide à tous ces gens-là, qui ne veulent plus avancer et qui veulent se suicider. Il a la puissance et le don de retenir au dernier moment ceux qui sont dans ce cas-là. Quand on l'invoque, ne serait-ce que quelques fois par an, il est alors si puissant qu'il peut retenir et qu'il retient vraiment ces âmes, de la tentation du suicide, alors que la même personne qui ne l'invoquerait pas succomberait à la tentation du suicide.

Mais quand une personne qui cherche à se suicider invoque l'Ange Lechitiel, ne fût-ce que quelques fois par an, en lui disant : " Saint Lechitiel, aide-moi, soutiens-moi, relève-moi ! " alors, nous, les démons, nous n'avons plus aucun pouvoir pour entraîner cette personne au suicide ; l'Ange Lechitiel a aussitôt la main au-dessus de ces personnes-là pour les protéger et ceci durant toute l'année. Nous ne pouvons plus les entraîner au suicide. L'Ange a une puissance et une force toutes spéciales. C'est donc à bon droit que l'on peut invoquer cet Ange et implorer son secours.


À côté de Lechitiel se trouve aussi le prince angélique Orphar qui vient en aide aux toxicomanes

Lechitiel est aussi un Ange puissant pour les drogués, car ils sont vraiment dans une situation tout à fait désespérée. N'est-il pas en effet désespérant quand on ne trouve plus aucune issue, après avoir absorbé toutes sortes de drogues, sans avoir pu s'arrêter ? Ils sont dans le bain et ils ne peuvent plus s'en sortir. A eux aussi, l'Ange Lechitiel vient en aide et tout particulièrement l'Ange de la nuit dont le nom est Orphar. Orphar est l'Ange de la nuit, celui qui, si je puis dire, écoute tous les bruits de la terre, qui les écoute avec attention, pour éloigner les mauvaises influences. Aux hommes qui risquent de devenir des toxicomanes, il peut encore apporter de l'aide et éloigner le danger quand on l'invoque et quand on le prie dans ce but-là. Il est tout aussi capable de sauver ceux qui sont déjà tombés dans la toxicomanie. Orphar est l'Ange des ténèbres et de la nuit. Lechitiel est l'Ange contre le désespoir. C'est l'Ange très puissant qui vient en aide aux accablés, il les prend avec lui, les réconforte et les remet sur le bon chemin. Je ne veux pas en dire davantage.

L'Immaculée est le plus grand secours pour les jeunes dans leur combat pour la pureté

E : Au nom de Jésus, au nom du Père... !

D : Je dois à nouveau parler de l'Immaculée. Il y a un fait d'une immense tristesse, comme nous avons déjà dû le dire, c'est que l'Immaculée n'est plus vénérée en tant que telle et avec autant de ferveur qu'autrefois. Il est terriblement triste et incroyablement déprimant de voir qu'à Lourdes, la statue qui devrait pourtant porter le titre de l'Immaculée Conception, n'a plus le droit de le porter autour de sa tête, uniquement parce que les hommes lui ont enlevé ce titre ou parce qu'ils veulent lui donner moins d'importance. C'est une affaire très grave et qui est presque inexpiable. Tant de jeunes qui cherchent du secours, ont tourné leur regard vers cette vierge d'une pureté absolue, et ont bénéficié de son aide. Mais, maintenant qu'on a enlevé de la statue de Lourdes, le titre d'honneur qu'elle portait autour de la tête, il s'ensuit inévitablement qu'il n'y a plus autant de grâces qu'auparavant. Elle est la plus grande Sainte du Ciel.

Assomption-de-Marie

Saint Joseph est, après l'Immaculée, le grand Saint du paradis

Après elle, vient son très chaste époux, Saint Joseph, qui - comme nous avons déjà dû le dire, est, après elle, le plus grand Saint du Ciel, après La Sainte Trinité Elle-même et l'Immaculée. En tant qu'homme, il est, après elle, le plus pur, le plus grand, de loin au-dessus de tous les Saints. Il eut bien plus d'épreuves et de souffrances à supporter qu'on se l'imagine. Les épreuves ont accablé Saint Joseph avec force et violence dès sa jeunesse jusqu'au moment où il put se fiancer avec elle Là-Haut. Il eut à subir d'immenses épreuves, d'immenses douleurs, et ce afin qu'il soit jugé digne par le Très-Haut, de devenir le fiancé de la créature la plus pure qui ait jamais existé. Il n'est personne, excepté lui, qui fut trouvé digne, et aussi personne en dehors de lui aurait été trouvé digne, et, peut-on dire, qui aurait été tant soit peu digne d'une épouse divine, si élevée en sainteté ; et c'est au titre d'honneur de cette vierge si noble, si pure et si sainte, qu'ils osent, ici-bas, donner moins d'importance. Ce n'était pas assez avec les Kùng, les Haag, que sais-je encore... Ce sont les Évêques et les modernistes qui osent lui ravir ce titre d'honneur. Saint Joseph lui-même est affligé de voir tout ce qui est arrivé. Je ne veux pas en dire davantage.

E : Au nom de Jésus... !

D : II est après elle, le plus grand Saint qui trône au Ciel, oui infiniment plus grand que tous les autres Saints qui viennent après lui, comme nous avons déjà dû le dire une fois.


L'immense cohorte des Saints inconnus

II existe aussi au Ciel des milliers de Saints dont le nom n'est guère connu mais qui ont enduré de longues et pénibles souffrances et qui ont sauvé beaucoup d'âmes, et cela, l'humanité ne le sait pas et n'en a même aucune idée. On devrait les invoquer, eux aussi, après les Saints du jour. Cette cohorte d'humbles Saints qui ont, comme succédé au Très-Haut dans sa Passion au Mont des Oliviers, dans les heures de détresses les plus dures de la nuit, tout en supportant de souffrir, d'être humiliés, et de patienter et tout cela au milieu d'immenses épreuves, dont les hommes ne savent rien ou si peu de choses.


Les Saints du jour ont une puissance d'intercession toute spéciale le jour de leur fête

Les Saints du jour doivent être invoqués et les fêtes célébrées selon l'ancienne coutume originelle, parce que ce sont ces jours de fête-là qui sont toujours en vigueur au Ciel. Nous, ici en Enfer, nous savons très bien que tel jour, c'est tel Saint qui célèbre sa fête et nous devons alors redoubler d'attention car il a ce jour-là une grande puissance d'intercession etc. Nous devons, nous autres en Enfer, nous armer tout particulièrement et être sur nos gardes ce jour-là. Les jours de fête qui ont été fixés par les modernistes tels qu'ils sont actuellement et tels qu'ils ont été complètement changés, ces jours-là, ce n'est pas la peine que nous soyons sur nos gardes. Nous disons : Ah ! c'est encore un Saint qu'ils ont changé de place. Au Ciel, on ne célèbre pas sa fête aujourd'hui, donc nous devons moins y faire attention. Je ne veux pas en dire davantage.

E : Au nom du Père… !

D : Bien sûr, ceux qui n'en savent rien, peuvent aussi invoquer les Saints le jour où le Ciel ne célèbre pas leur fête officiellement. Ces Saints leur obtiendront quand même des grâces, mais un Saint obtient plus de grâces du Cœur du Très-Haut le jour même de sa fête. Le plus souvent, ces fêtes tombent le jour du décès de ces mêmes Saints. Et il en va de même avec les fêtes de l'Immaculée et celles de St Joseph, celle du 19 mars et celle de Joseph artisan, etc. Ces fêtes-là ne peuvent pas être modifiées car, au Ciel, elles sont célébrées précisément ces jours-là, comme elles ont été célébrées depuis toujours. Mais il est très important d'invoquer les Saints ces jours-là et de célébrer les fêtes sur la terre les mêmes jours où le Ciel les célèbre également. Tout homme de bonne volonté devrait donc être en possession d'une liste des Saints du jour et de leur fête suivant l'ancien calendrier. Voilà ce que je dois dire sur les Saints et leurs fêtes. On m'a chargé de vous dire cela, aujourd'hui, en ce jour de leur fête, la grande fête de la Toussaint, où le Ciel exulte de joie et où ils sont portés en triomphe parce que ces grands et puissants Saints ont vraiment gagné la victoire sur le mal. Je ne veux pas en dire davantage.


Les âmes du Purgatoire sont abandonnées ; toutes les anciennes indulgences restent valables

E : Parle au nom du Père... !

D : Mais je dois à nouveau insister tout particulièrement aujourd'hui sur le fait que vous les hommes, vous êtes des sots et des nigauds quand, le jour de la Toussaint, vous ne priez pas tout spécialement pour les âmes du Purgatoire, parce que ce jour-là, on peut beaucoup obtenir pour ces pauvres âmes grâce à l'intercession des Saints. C'est pour elles une journée pas comme les autres, très importante, les Saints leur obtiennent des faveurs. Mais elles en retirent le plus d'avantages quand on peut prier le plus possible sur leurs tombes, pendant toute cette journée, comme on faisait autrefois. Elle est toujours valable, l'indulgence quand on prie sur les tombes des défunts dans cette intention. Je dis cela contre mon gré. Les indulgences que les papes ont promulguées autrefois sont valables à partir du jour où elles ont été promulguées et elles ne peuvent plus être abrogées.

Le grand secours que l'on donnait autrefois aux défunts

Autrefois, il y avait des milliers, oui, des milliers d'âmes du Purgatoire qui pouvaient quitter le Purgatoire ces jours-là, grâce à ces indulgences que les papes d'alors avaient promulguées. Oui, autrefois, les âmes du Purgatoire recevaient vraiment beaucoup plus de secours parce que les hommes, surtout les catholiques, passaient souvent toute la nuit en prière, sur les tombes ou près des cercueils, comme c'était l'usage. Les défunts recevaient alors beaucoup de soulagement dans leurs souffrances, grâce aux prières de leurs parents et voisins. Souvent, c'était la moitié des habitants du village qui venaient prier pour les défunts. La moitié ou même tout le village se réunissait en prière quand il y avait eu un décès au village. Et ces défunts avaient alors infiniment plus de secours, et ces âmes pouvaient à leur tour obtenir des grâces du Ciel pour leurs connaissances d'ici-bas, grâces qu'ils ne reçoivent pratiquement plus actuellement. Je dois dire cela, parce que, demain, c'est le Jour des Morts, en fait, je ne voudrais pas le dire, mais Elle, La-Haut, m'y oblige, parce qu'elle a pitié des âmes du Purgatoire, et les Saints aussi. Autrefois, c'est en pleurant et en priant beaucoup que l'on pensait à ces pauvres défunts. Je ne veux pas en dire davantage.

Les morgues deviennent des lieux de supplice pour les défunts, parce que plus personne ne prie pour eux

E : Au nom du Père, du Fils... !

D : La nuit, à plusieurs reprises, on les aspergeait d'eau bénite. On était, pour ainsi dire, presque avec eux en Purgatoire. Aujourd'hui, il en va tout autrement : on amène les défunts très rapidement à la morgue, de sorte que l'on ne peut plus les voir et qu'on les oublie très vite, et on peut lors vaquer à d'autres occupations. Il y avait un très grand avantage quand le corps restait ou pouvait rester à la maison.

Les âmes du Purgatoire se plaignent d'être actuellement emmenées à la morgue, dans ces endroits frais et dotés de tout le confort. Qu'est-ce que cela peut bien leur faire d'être ainsi déposées dans ces endroits réfrigérés ? Cela ne leur apporte rien du tout. Elles aimeraient beaucoup mieux que l'on rafraîchisse leur âme, car elles doivent supporter des tourments et souffrir en Purgatoire. Elles seraient soulagées si on voulait bien ne pas cesser de prier près de leur cercueil. Il en était ainsi autrefois, lorsque la plupart des personnes qui se rendaient à la maison mortuaire ou venaient simplement faire une visite, récitaient un ou même plusieurs Notre Père. Elles étaient encouragées à prier pour les défunts, parce qu'elles les voyaient en face d'eux. Aujourd'hui, bien peu de gens peuvent se rendre à la morgue. Car, la plupart du temps, et même presque toujours, elle est fermée. Le plus souvent, il faut commencer par demander la clef, de sorte que l'on n'y va plus si souvent. On dit : " Ma foi, je l'ai souvent vu de son vivant, je sais bien comment il était. " On repousse alors l'idée d'aller à la morgue et on ne prie pas. Mais autrefois, on se rendait au domicile et on s'associait à la douleur des parents qui pleuraient autour du corps de leur défunt. Et puis, cela incitait tout le monde à prier pour cette âme et c'était, au moins, l'occasion de venir en aide aux proches du défunt et de les réconforter. On faisait dire aussi beaucoup plus de Messes, même si, à l'époque, les hommes étaient beaucoup moins riches que maintenant. C'est le monde moderne qui vous a apporté tout cela. Ces morgues ne sont pas la meilleure invention, loin de là !

Cela ne leur ferait pas tort, aux hommes, de sentir l'odeur d'un cadavre. Ils verraient qu'ils sont peu de chose ici-bas, et qu'un jour aussi, ils se décomposeront et qu'ils n'ont aucune raison d'être orgueilleux. Cela ne leur ferait vraiment pas tort. Ce serait, somme toute, une bonne chose si le corps du défunt pouvait rester à la maison, même s'il devait y avoir des odeurs nauséabondes. Certes, à morgue, il n'y a pas d'odeur, mais aussi pas de prière pour secourir les défunts. On se rendrait compte aussi qu'un jour il nous faut mourir, qu'on va à la morgue et puis aussi que plus personne ne prie. C'est une terrible vérité qui devrait faire réfléchir les hommes et qui devrait les remuer. Même si les hommes devaient veiller un cadavre nauséabond pendant trois nuits en priant pour son âme, cela vaudrait beaucoup mieux pour eux plutôt que de s'enfoncer dans leur orgueil, voilà la vérité. Quand dans leur fol orgueil qui monte jusqu'au Ciel, ces hommes meurent et qu'ensuite ils doivent rester en Purgatoire quelques années, une dizaine, des centaines ou même des milliers d'années, selon les cas, pour y expier leurs péchés, et qu'ils n'ont jamais prié devant un cadavre nauséabond et qu'ils ne pensent plus du tout que chacun doit retourner en poussière, à l'exception de quelques Saints qui, par permission divine, ont été préservés de la putréfaction. Mais eux, ils sont déjà Saints. Ils ont beaucoup moins besoin de prières que ceux qui viennent de mourir et qui sont comme des malheureux allongés dans leur cercueil, et pour lesquels personne ne prie, et qui, si je puis dire, meurent de froid dans cette morgue où on les a déposés.

purgatoire

L'incinération des corps n'est pas acceptée par le Ciel

Le Ciel n'aime pas non plus que l'on incinère les corps. Après l'incinération du corps, il n'en reste plus grand chose. Il n'est plus possible, de ce fait, d'accompagner le corps à l'Église ou au cimetière. Il ne reste plus qu'un peu de poussière et de cendre. Le Très-Haut ne veut pas de l'incinération des corps. Il y aurait bien assez de place sur la terre pour construire des cimetières. On ne devrait pas construire tant d'autoroutes, qui ne sont pas vraiment utiles, et qui sont aussi l'occasion pour les hommes de commettre des péchés. Au lieu de construire des autoroutes, on devrait plutôt réserver ces endroits, ou d'autres zones libres, pour y aménager des cimetières, où ces pauvres morts pourraient reposer. On ne devrait pas non plus occuper tant de terrains pour les courses de chevaux et il ne faudrait pas beaucoup de place pour construire des cimetières. En fait, si on le voulait vraiment, on aurait assez de place pour enterrer les défunts, sans que l'on soit obligé de les incinérer. Mais, - comme malheureusement cela est déjà passé dans les moeurs de votre monde moderne et dans la mentalité de l'Église progressiste, on devrait, au moins, s'imposer le devoir, en guise de pénitence, de prier et de faire des sacrifices pour ces pauvres âmes.

On est coupable quand on oublie de prier pour les âmes du Purgatoire

E : Au nom de Jésus... !

D : Moi, je dois vous expliquer cette maudite vérité. Je dois parler parce que je vois, et que je sais ce qu'elle est. Parce qu'ils m'y obligent, ceux qui sont là-haut, à vous dire cela, ce que je vois, ce que je sais déjà de la sphère céleste, pour ainsi dire. Je dois parler. Chacun ne pense qu'à soi et veut sauver sa peau. Chacun voudrait, le plus possible, éviter de regarder la mort en face. Quelques fleurs, quelques préparatifs, cela, on veut bien le faire, parce qu'on y est obligé. Cela, il suffit de le payer avec de l'argent. On préfère, en fin de compte, payer 20, ou 50, ou même des centaines de francs, plutôt que de s'agenouiller soi-même près de ce défunt et de prier le Très-Haut et les Saints pour aider cette pauvre âme et lui procurer quelque soulagement.

" Seigneur, donne-leur le repos éternel, et que la Lumière brille sur eux à jamais. "

" Seigneur, accorde-leur de reposer en paix. "

 

C'est encore et toujours l'une des prières les plus efficaces qu'on puisse dire en faveur d'une pauvre âme tourmentée, car pour nous, en Enfer, vous ne pouvez plus rien obtenir. Nous sommes perdus pour toujours, pour l'éternité, pour toujours, pour l'éternité (ces paroles sont dites en criant, et avec un atroce désespoir). On n'a plus besoin d'aide, nous ici, ce n'est plus la peine de nous aider. Par contre, ces âmes du Purgatoire, elles, supplient qu'on leur vienne en aide, elles crient après les hommes, et ceux-ci passent aveuglément devant ces pauvres âmes tourmentées qui étaient pourtant parmi eux, jadis, ou même qui étaient leurs amis ou leurs parents. Quelle attitude lamentable, qui crie vengeance au Ciel ! Quel comportement peu fraternel ! Quelle façon d'agir répugnante et dégoûtante au possible ! Aucun amour, aucun sentiment pour ces pauvres âmes ! Les hommes ne viennent pratiquement pas en aide à ces pauvres âmes. Que peuvent bien représenter quelques misérables prières, récitées à la hâte, ainsi que quelques fleurs, en comparaison avec ces souffrances infligées par le Feu du Purgatoire ?... En outre, ces défunts devraient rester dans la mémoire des survivants. De plus, ce visage, désormais inanimé, mais toujours vivant dans l'âme qui survit en Purgatoire, ce visage devrait rester gravé dans la mémoire de ceux qui restent. Les hommes, et l'Église aussi, sont tombés bien bas, à tel point qu'ils en sont venus à ne plus penser du tout aux pauvres âmes du Purgatoire !

L'Église elle-même, c'est comme si elle ne pouvait plus leur accorder la paix qu'elle leur accordait autrefois. Ces morts se retourneraient dans leurs tombes, s'ils le pouvaient encore. Mais ils ne peuvent que soupirer, gémir et se tordre de douleur, dans l'au-delà, au Purgatoire. Dites-le aux hommes, proclamez-le ! Dites-le dans vos sermons ! Je ne veux pas en dire davantage !

E : Parle au nom de... !


À chaque Messe, on doit faire mémoire des âmes du Purgatoire qui sont les plus tourmentées

D : Les hommes devraient aussi, en particulier lorsqu'ils assistent à la Messe, penser aux âmes du Purgatoire qui appellent au secours, secours qu'elles ne peuvent pas recevoir si ce n'est de la part des hommes qui prient pour elles. Elles reçoivent de l'aide du Ciel quand on prié pour elles, et aussi d'Elle là-haut parce qu'elle a pitié de ces pauvres âmes, à condition toutefois qu'elles l'aient honorée de leur vivant, sinon il ne lui est même pas permis à Elle, là-haut, de les aider, parce que cela est tout à fait contraire à la loi et à la justice. Les hommes ont un privilège incomparable. Ils peuvent à tout moment demander des secours pour les âmes du Purgatoire. Bien sûr, Elle, là-haut, elle peut aussi les consoler, implorer le Très-Haut, et leur procurer quelque consolation, mais elle peut le faire d'une manière beaucoup plus forte, quand les hommes lui adressent des prières, ainsi qu'au Très-Haut, aux Anges gardiens. Les âmes du Purgatoire vous appellent, si je puis dire, moi, Belzébuth, je suis obligé de vous le dire, c'est la Sainte Trinité, la Sainte Vierge et les Archanges qui le veulent, parce qu'ils ont pitié des tourments et des lamentations de ces pauvres âmes pour que celles-ci puissent, au moins, obtenir une petite prière ou une simple pensée de la part des hommes. Dites aux fidèles qu'ils doivent, chaque fois qu'ils assistent à la Messe, appeler à l'aide les Saints du jour, les Anges du jour, le Très-Haut qui a souffert sur la Croix, La Très Sainte Trinité dans toute sa majesté, en faveur de ces pauvres âmes dont vous voulez et devez faire mémoire. Bien sûr, dans les missels, on en parle un peu, les fidèles peuvent toutefois penser à ces pauvres âmes tourmentées, particulièrement lors de la Sainte Communion où il peuvent réciter une prière supplémentaire en mémoire des défunts : ils pourraient dire :

" O Seigneur aujourd'hui, j'ai eu la joie de Te recevoir. Toute la Cour céleste s'est ainsi approchée de moi. Je n'en suis pas digne. J'offre cette Sainte communion pour telle ou telle personne et pour l'Église. Mais souviens-Toi aussi tout particulièrement des âmes du Purgatoire et de celles 'qui sont les plus délaissées. "

Voilà ce qu'on devrait rappeler aux hommes, car les âmes du Purgatoire sont si facilement oubliées. Elles sont déjà presque totalement tombées dans l'oubli.

Tous les hommes doivent savoir et ne doivent pas oublier de prier sur les tombes, puisque c'est là qu'on peut si facilement les délivrer. Ils pourraient dire un Notre Père, un Je vous salue Marie, un Gloire au Père et ajouter : " Seigneur, donne-leur le repos éternel. " Qu'ils récitent donc ces prières avec ferveur et qu'ils implorent le Ciel afin que le Très-Haut délivre l'âme du défunt. Ainsi, dans sa miséricorde, II la délivrera, et si elle se trouve déjà au seuil du Paradis, elle peut être délivrée tout de suite. Ce faisant, vous rendez à cette pauvre âme du Purgatoire un service d'une valeur inestimable puisque même quelques jours ou quelques heures leur paraissent des périodes de temps d'une longueur infinie, au milieu de leurs tourments. Alors que vous, il vous suffit de faire si peu de chose pour les aider.

Jésus ouvrant ses bras 01

Les cierges bénis et l'eau bénite soulagent les âmes du Purgatoire

Ce mois-ci tout particulièrement ainsi que le jour de la Toussaint et le jour des morts, on devrait faire brûler des cierges et des bougies bénites. Elles en auraient plus de consolation. Il vaudrait mieux le faire toute l'année et on devrait aussi verser beaucoup d'eau bénite pour les âmes du Purgatoire. Tout doit avoir été bien béni auparavant. A chaque fois qu'on fait brûler un cierge béni, même si ce n'est qu'un petit bout de cierge, elles sont consolées et soulagées. Elles ont tant besoin de secours. Cela représente beaucoup pour elles, bien plus que ce que l'on peut penser. Elles sont dans une situation semblable à celle de quelqu'un qui serait dans une épouvantable prison, attaché par les mains et les pieds subissant bien des tourments et qui ne pourrait plus se déplacer. Et c'est comme si, grâce à ce cierge béni, ce prisonnier voyait une petite lueur pénétrer dans sa cellule par la fenêtre et que quelqu'un lui disait ceci : " un jour, tu pourras sortir. Tiens bon ! tiens bon ! prends patience, persévère avec beaucoup de patience ! C'est bien de ta faute, si tu es là, c'est bien toi qui as péché, mais regarde cette lumière qui te fait comprendre qu'un jour tu quitteras cet endroit. " Voilà comment un cierge béni et de l'eau bénite peuvent soulager efficacement les douleurs et les supplices des âmes délaissées du Purgatoire.

N.B : Autrefois, dans de nombreuses régions, on faisait mémoire des âmes du Purgatoire en priant et en faisant brûler des cierges bénis sur les tombes, surtout pendant la veillée de Noël et le Jour de Noël. Plus qu'à tout autre moment de l'année, des âmes quittent le Purgatoire pendant la nuit de Noël, comme cela a déjà été révélé par le Ciel à différentes âmes privilégiées.


A nos prières, les Anges gardiens descendent en Purgatoire

On peut aussi envoyer au Purgatoire son Ange gardien, et les autres Anges aussi. Ils veulent consoler les âmes du Purgatoire, et c'est ainsi qu'ils le font : ils ne vont pas directement dans les degrés les plus bas, car ils n'en ont pas le droit. Ils ne peuvent y aller que si le Très-Haut les y autorise, parce que de telles âmes ont beaucoup, beaucoup péché. Mais, en dehors de ces cas-là, ils peuvent accéder à tous les degrés du Purgatoire pour consoler les pauvres âmes qui s'y trouvent.


Les secours procurés par la prière aux âmes du Purgatoire profitent à ceux qui prient pour elles

Comme nous devrions nous efforcer de changer de vie ! Ô vous, les hommes, vous avez tant de pouvoir entre les mains et vous faites si peu de choses, vraiment si peu de choses ! Vous passez devant les tombes de ceux que vous avez connus, comme des aveugles et des indifférents, devant ceux, qui, pourtant, ont vécu aussi, qui peut-être ont eu autant de succès que vous, dans la vie, et qui peut-être, eux aussi, ont été beaux, vivants, impulsifs et pleins de cordialité. On les oublie, ou plutôt, on oublie de prier pour eux. On ne les oublie peut-être pas habituellement, mais, on prie beaucoup trop peu pour eux. On devrait, en cette époque de l'année... Je ne veux pas en dire davantage... ! E : Au nom de la Très Sainte Trinité... !

D : On devrait, en ce mois des défunts, et tout particulièrement demain ou cette nuit, on devrait consacrer quelques heures à la prière pour les âmes du Purgatoire, si on en est capable et si on a une santé qui permet de le faire. Il y a un très bon petit livre de prières pour les âmes du Purgatoire, avec beaucoup d'indulgences, et où chaque indulgence est efficace, qu'elle soit de 300, 500, 700 jours ou de 5, 7, ans, etc. On devrait réciter toutes les prières de ce petit livre, plusieurs fois, ces jours-ci. On ne pourrait pas faire de plus belle et de plus grande offrande. Mais les âmes du Purgatoire recevraient une aide considérable, elles vous en seraient éternellement reconnaissantes et cela vous serait compté en retour pour vous, car elles prieraient pour vous, afin que, vous aussi, vous puissiez devenir meilleurs et persévérer dans le bon chemin, et pour que plus tard, vous ayez beaucoup moins de Purgatoire à faire. Voilà ce que vous pouvez et devez faire. Celui qui ne ferait pas tout ce qu'il peut pour ces pauvres âmes du Purgatoire, ne serait qu'un fou, un sot, un individu sans coeur, un paresseux.

 

Extrait de démonologie

D'après la doctrine de Saint Psellius (t 1050). Cette doctrine est celle sur laquelle s'appuie l'Église Catholique en la matière. Saint Psellius classe les démons en six catégories :

1. Les démons du feu - 2. Les démons de l'air - 3. Les démons de la terre - 4. Les démons de l'eau - 5. Les démons souterrains - 6. Les démons de la nuit.

1. Les démons du feu ont leur domaine d'action situé dans les planètes et les étoiles et se servent des radiations de ces astres pour nuire aux hommes. Toutes ces mauvaises influences que produisent les démons ne se font que dans les limites voulues par Dieu seul, mais dont l'ampleur exacte nous reste toujours inconnue. Sous l'influence de ces démons, on trouve les adeptes de la magie noire, les astrologues, les cartomanciennes, ceux qui font des horoscopes, les spirites aux pratiques les plus diverses, tous ces gens-là nient l'exercice du libre-arbitre de chacun. Aveu d'un démon : " cela nous est bien égal si ces pratiques sont faites à titre d'objet d'étude, par curiosité, ou pour s'amuser, etc. Pour nous, ce qui est capital, c'est que ces actions engagent la volonté de ceux qui les font, car nous avons, alors, une brèche pour nous introduire dans leur esprit. "

2. Les démons de l'air. Ils se servent des éléments déchaînés de la nature : la foudre, la grêle, le vent, la tempête, la tornade, etc. pour nuire aux hommes ou pour qu'ils y périssent. Dans son Épître aux Éphésiens (6,12) Saint Paul écrit : " II ne s'agit pas pour nous, en effet, de lutter contre des hommes de chair et de sang, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les Souverains de ce monde de Ténèbres, contre les esprits mauvais qui sont dans les airs. " - C'est pourquoi ce fut une pratique constante dans l'Église Catholique, en cas de tempête, d'orage, de faire sonner les cloches bénites, de procéder à des bénédictions et d'utiliser des cierges bénis pour que le temps soit favorable, et surtout d'employer de l'eau bénite, dont l'usage remonte aux temps des Apôtres.

3. Les démons de la terre. Ils exercent leurs méfaits dans certaines contrées, forêts, grottes, et de nos jours, ils agissent aussi dans la circulation automobile, afin que les hommes s'égarent et soient attaqués par des animaux sauvages ou venimeux. Selon le témoignage rapporté par un missionnaire en Équateur, là où il y a tant de serpents venimeux, aucun homme portant sur lui la médaille bénite de Saint Benoît, ou plus exactement la médaille de la Sainte Croix, ne fut mordu par un serpent venimeux. Jésus dit un jour à une âme privilégiée : " Malheur à ceux qui ne portent pas d'objets religieux bénis sur eux. " Un démon dut nous révéler lors d'un exorcisme : " Si les hommes, en ce moment, invoquaient davantage les Anges gardiens, qui ont pourtant une si grande puissance sur nous, il se produirait moins d'accidents, car nous sommes toujours près des lieux d'accidents. "

On ne recommandera jamais assez le port des médailles bénites de Saint Benoît, qu'on appelle aussi médailles de la Sainte Croix, car lorsqu'elles sont bénites, elles reçoivent un exorcisme spécial.

4. Les démons de l'eau poursuivent les hommes dans les cours d'eau, les lacs et les mers, en provoquant des noyades, des naufrages de navires, ou encore en excitant les requins à les dévorer, etc. Dans la forêt vierge de l'Équateur, on a pu voir des chiens noirs qui couraient sur la surface de l'eau et même, dit-on, des cavaliers noirs.

5. Les démons souterrains tentent plus spécialement les chercheurs d'or, les mineurs, etc. Ils les excitent beaucoup à blasphémer. En 1937, il s'est produit dans la région de la Ruhr, une catastrophe minière qui tua 120 mineurs, et qu'une voyante, Mère Hibbeln, avait prédite. Le plus dramatique, assura-t-elle, c'est que la plupart des tués furent damnés, parce qu'ils descendaient au fond de la mine en blasphémant, continuaient de blasphémer pendant leur travail, et blasphémaient encore lorsqu'ils quittaient la mine.

6. Les démons de la nuit entraînent les hommes à commettre tous ces nombreux péchés et crimes qui se produisent surtout la nuit. Nous devons invoquer et vénérer spécialement l'Archange Saint Orphar, l'Ange de la nuit, pour qu'il nous aide et nous défende contre ces ennemis. Le Rituel romain contient environ 150 bénédictions et consécrations. Au moyen de toutes ces bénédictions et consécrations, l'Église, par la force de Notre Seigneur Jésus-Christ, neutralise la faculté que possèdent les mauvais esprits de se servir de ces objets bénis et consacrés dans le but de nuire aux hommes.

Ce court extrait de démonologie nous montre bien l'importance que nous devons accorder à l'invocation des Saints Anges.

INRI - Prière. Une prière très efficace que Jésus Lui-même a recommandé de réciter le plus souvent possible en ces temps très durs que nous vivons :

"Jésus de Nazareth, Roi souverainement juste, Roi de justice et de tous les justes,

par la force et la puissance de ce titre de victoire - préserve-nous de tout danger,

et protège-nous contre tout ennemi visible et invisible.

Amen. "

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marie johanne 21/12/2013 12:58

merci que des graces vous soit accordez au noms du pere du fils et du saint esprit ainsi-soit-t-il amen

pecesita26 21/12/2013 16:17

Merci et que Dieu vous bénisse aussi Marie Johanne ! JOYEUSES FETES DE LA NATIVITE !

NICOLAS serge 25/10/2013 20:56

Tres bon. C'est important un cite pareil. Beau travail

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens