Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 18:52

Ave Maris Stella


Ave maris stella,
Dei mater alma
Atque semper virgo
Felix caeli porta

Sumens illud ave
Gabrielis ore
Funda nos in pace
Mutans Evae nomen

Solve vincla reis
Profer lumen caecis
Mala nostra pelle
Bona cuncta posce

Monstra te esse matrem
Sumat per te preces
Qui pro nobis natus
Tulit esse tuus

Virgo singularis
Inter omnes mitis
Nos culpis solutos
Mites fac et castos

Vitam praesta puram
Iter para tutum
Ut videntes Jesum
Semper collaetemur

Sit laus Deo Patri
Summo Christo decus
Spiritui sancto
Tribus honor unus

Salut, étoile de la mer
Mère nourricière de
Dieu
Et toujours vierge,
Bienheureuse porte du
ciel

En recevant cet ave
De la bouche de Gabriel
Et en changeant le nom d’
Ève
Établis-nous dans la P
aix

Enlève leurs liens aux coupables
Donne la L
umière aux aveugles
Chasse nos maux
Nourris-nous de tous les biens

Montre toi notre mère
Qu’Il accueille par toi nos
prières
Celui qui, né pour nous,
Voulut être Ton Fils

Vierge sans égale,
Douce entre tous,
Quand nous serons libérés de nos fautes
Rends-nous doux et chastes

Accorde-nous une vie innocente
Rends sûr notre chemin
Pour que, voyant
Jésus,
Nous nous réjouissions éternellement

Louange à Dieu le Père,
Gloire au Christ Roi
Et à l’Esprit saint,
À la Trinité entière un seul
hommage

Repost 0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 09:14

Medjugorje, Message de Marie du 25 octobre 2011

 
« Chers enfants, je vous regarde et dans vos coeurs je ne vois pas la joie. Aujourd‘hui, je désire vous donner la joie du Ressuscité, afin qu’il vous guide et vous étreigne de son amour et de sa tendresse. Je vous aime et je prie sans cesse devant mon Fils Jésus pour votre conversion. Merci d’avoir répondu à mon appel. »

 

(source : www.etoilenotredame.net)

Repost 0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 19:27

Lu sur Orthodoxie :

"Venue du Mont Athos (monastère de Vatopedi), la ceinture de la Mère de Dieu attire de très nombreux fidèles en Russie. Jusqu'au 24 octobre, la relique est à Saint-Pétersbourg. La file d'attente pour vénérer la relique s'est étendue sur 5 kilomètres. Déjà, plusieurs centaines de milliers de fidèles l'ont vénérée. Après Saint-Pétersbourg, la relique sera exposée dans plusieurs villes de Russie avant d'arriver à Moscou le 19 novembre, elle y sera accueillie par le patriarche Cyrille, pour son 65e anniversaire, seront aussi présents les patriarches Daniel de Roumanie, Élie de Géorgie et l'archevêque Christophe de Tchéquie et Slovaquie."

Ave Maris Stella

(source : Michel Janva - Posté le 24 octobre 2011 à 18h26)

Repost 0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 20:30

Stabat Mater  (Giovanni Battista Pergolesi) sur GLORIA TV  -  22/10/2011 04:30:48

 

 

 

"Jean-Baptiste Pergolèse (Giovanni Battista Pergolesi en italien), né le 4janvier1710 à Jesi, dans la province d’Ancône, dans les Marches et mort le 17mars1736 à Pouzzoles près de Naples est un compositeur italien du XVIIIesiècle.
Pergolèse est probablement, parmi tous les compositeurs connus, celui qui disparut le plus jeune. Il mourut à vingt six ans, soit cinq ans de moins que Schubert et neuf de moins que Mozart.

Le Stabat Mater est une œuvre musicale religieuse écrite par Giovanni Battista Pergolesi (Pergolèse) en 1736, deux mois avant sa mort, dans le monastère de Pouzzoles.
Il s'agit donc de la dernière œuvre d'un homme mort à 26 ans des suites d'une tuberculose. Il a été écrit pour deux voix (traditionnellement soprano et alto, sans doute des castrats), avec un petit ensemble instrumental comprenant violons I et II, alto et basse continue.
Ce Stabat Mater, basé sur un texte liturgique du XIIIesiècle méditant sur la souffrance de la Vierge Marie, mère du Christ, était une possible commande du Duc de Maddaloni, mécène de Pergolèse et violoncelliste amateur[1]. Une origine alternative suggère en effet une commande de 1734 d'une archiconfrérie de Naples, les Cavalieri de la Vergine dei Dolori (Chevaliers de la Vierge des Douleurs), qui souhaitait remplacer le Stabat Mater vieillissant d'Alessandro Scarlatti[2],[3] dont il conserve toutefois le même effectif vocal, pour soprano et alto. Il devait être donné à Santa Maria dei Sette Dolori, église où le Duc de Maddaloni possédait une chapelle votive et où il faisait exécuter des œuvres religieuses chaque troisième dimanche de septembre.
Il se compose de douze parties et son exécution demande environ 30 minutes."

Stabat Mater dolorosa
Cujus animam gementem
O quam tristis
Quae moerebat et dolebat
Quis est homo
Vidit suum dulcem natum
Eia Mater
Fac ut ardeat cor meum
Sancta Mater
Fac ut portem Christi mortem
Inflammatus et accensus
Quando corpus morietur
Repost 0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 18:08

Le 13 juillet 1917 et les trois secrets de Fatima

Coeur Immaculé de Marie

Durant l’apparition du 13 juillet 1917, la Vierge dit à Lucie (1) :

" Je veux que vous continuiez à dire le chapelet tous les jours en l'honneur de Notre Dame du Rosaire, pour obtenir la fin de la guerre et la paix du monde ".

 

Au cours de cette apparition, la Vierge Marie annonça également 3 nouvelles prophéties qui resteront à l'époque les secrets de Lucie :

  • Le premier secret. Il concerne la révélation de l’enfer, et il a été révélé le 31 août 1941.
  • Le second secret concerne la dévotion réparatrice au cœur immaculé de Marie et la conversion de la Russie. Il a été dévoilé le 8 décembre 1941.

  • Le troisième secret concerne les persécutions de l’Eglise au XX° siècle et la fécondité spirituelle des martyrs. Il a été dévoilé le 13 mai 2000.

 

Les deux premiers secrets

Cf. Troisième mémoire de sœur Lucie, daté du 31 août 1941-

 « Le secret comporte trois choses distinctes, et je vais en dévoiler deux.

 

La première fut la vision de l'Enfer. Notre-Dame nous montra une grande mer de feu, qui paraissait se trouver sous la terre et, plongés dans ce feu, les démons et les âmes, comme s'ils étaient des braises transparentes, noires ou bronzées, avec une forme humaine. Ils flottaient dans cet incendie, soulevés par les flammes, qui sortaient d'eux-mêmes, avec des nuages de fumée. Ils retombaient de tous côtés, comme les étincelles retombent dans les grands incendies, sans poids ni équilibre, avec des cris et des gémissements de douleur et de désespoir qui horrifiaient et faisaient trembler de frayeur. Les démons se distinguaient par leurs formes horribles et dégoûtantes d'animaux épouvantables et inconnus, mais transparents et noirs.

Cette vision dura un moment, grâce à notre bonne Mère du Ciel qui auparavant nous avait prévenus, nous promettant de nous emmener au Ciel (à la première apparition). Autrement, je crois que nous serions morts d'épouvante et de peur.

Ensuite nous levâmes les yeux vers Notre-Dame, qui nous dit avec bonté et tristesse: Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs.

 

Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé. Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes seront sauvées et on aura la paix. La guerre va finir. Mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le pontificat de Pie XI en commencera une autre pire encore.

Lorsque vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne, qu'Il va punir le monde de ses crimes par le moyen de la guerre, de la faim et des persécutions contre l'Église et le Saint-Père.

Pour empêcher cette guerre, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis.

Si on accepte mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix; sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites.

À la fin, mon Cœur immaculé triomphera.

Le Saint-Père me consacrera la Russie, qui se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix. »

 

Source :http://www.vatican.va/

 


 

Note historique et critique textuelle (2) :

Les communications du ciel n’ont pas la clarté lapidaire que leur prêtent les zélotes des apparitions. Il y a des variantes dans les formulations et les interprétations de Lucie puis dans celles des papes.

- Dans les récits de 1927 il n’est pas question de la Russie. Le premier texte qui évoque la Russie date de 29 mai 1929, et il n’est pas encore question de conversion : « Le bon Dieu promet de mettre fin à la persécution en Russie en réponse à l’acte collégial de réparation et de consécration de la Russie aux Très Saints Cœurs de Jésus et Marie ».

- Dans ses récits, en 1927, Lucie parle de « dévotion » au cœur Immaculé de Marie, elle ne parle pas encore de « consécration », mot qui apparaît dans ses écrits à partir de 1930 : « la consécration aux saints cœurs de Jésus et de Marie » (le 29 mai 1930) et « la consécration de la Russie à mon cœur immaculé » (le 13 juin 1930).

- Dans le quatrième mémoire, le 8 décembre 1941, sœur Lucie ajoute: « Au Portugal, se conservera toujours le dogme de la foi, etc. ». Certains auteurs en ont conclu un rejet du concile Vatican II ; mais la révélation du troisième secret montre qu'il n'en est rien.

 

(2) Source : René LAURENTIN, article « Fatima », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.

 

Le troisième secret

Lucie l’a rédigé en janvier 1944 et l’a remis à Mgr Da Silva en juin 1944. Il a été publiquement dévoilé par Jean Paul II le 13 mai 2000.-

 

« Troisième partie du secret révélé le 13 juillet 1917 dans la Cova da Iria-Fatima.

J’écris en obéissance à Vous, mon Dieu, qui me le commandez par l’intermédiaire de Son Excellence révérendissime Mgr l’évêque de Leiria et de Votre Très Sainte Mère, qui est aussi la mienne.

Après les deux parties que j’ai déjà exposées, nous avons vu sur le côté gauche de Notre-Dame, un peu plus en hauteur, un Ange avec une épée de feu dans la main gauche. Elle scintillait et émettait des flammes qui, semblait-il, devaient incendier le monde ; mais elles s’éteignaient au contact de la splendeur qui émanait de la main droite de Notre-Dame en direction de lui.

L’Ange, indiquant la terre avec sa main droite, dit d’une voix forte : « Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! »

Et nous vîmes, dans une lumière immense qui est Dieu, « quelque chose de semblable à la manière dont se voient les personnes dans un miroir, quand elles passent devant » : un « évêque vêtu de blanc » ; nous avons eu le pressentiment que c’était le Saint-Père ; divers autres évêques, prêtres, religieux et religieuses monter sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts, comme s’ils étaient en chêne-liège avec leur écorce.

Avant d’y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et à moitié tremblant, d’un pas vacillant, affligé de souffrances et de peine. Il priait pour les âmes des cadavres qu’il trouvait sur son chemin. Parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches ; et de la même manière moururent les uns après les autres les évêques, les prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes.

Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges. Chacun avec un arrosoir de cristal à la main dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s’approchaient de Dieu. Tuy – 3 janvier 1944 »

 

(1) Source : www.Vatican.va

 

Le troisième secret, son authenticité, la question du concile (2)

La première phrase (interrompue) du deuxième secret : « Le Portugal conservera le dogme de la foi etc.» a inspiré la contre-réforme anticonciliaire qui en a déduit que le troisième secret mettait en garde contre Vatican II et les dérives qui allaient suivre. Lucie ayant fait savoir que la Vierge autorisait la révélation à partir de 1960, ces mêmes auteurs croyaient pouvoir en conclure que Jean XXIII enterra volontairement le secret pour ne pas contrarier le concile qui commençait!

Ces soupçons sont démentis : le troisième secret n’évoque aucune mise en garde contre le concile Vatican II. Connaissant leurs qualités intellectuelles et morales, ainsi que la responsabilité que leur a confié le pape, il est tout à fait absurde d’imaginer que le cardinal Ratzinger et Mgr Bertone en aient publié une version tronquée.

Le manque d’enchaînement avec le « etc. » où Lucie avait interrompu son récit dans le secret précédent est facile à expliquer. En effet, la rédaction des premiers secrets n’était pas une dictée mais le résumé d’une vaste vision qui la dépasse.

Ensuite, quand Lucie a rédigé le troisième secret, elle a recommencé à neuf, avec un préambule, et sans ce soucier d’enchaîner avec les secrets précédents.

 

(2) René LAURENTIN, article « Fatima », dans : René LAURENTIN et Patrick SBALCHIERO, Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge. Inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire, Fayard, Paris 2007.

 

 

L'interprétation du troisième secret a été faite par le cardinal Ratzinger, alors secrétaire de la foi.

L'article suivant donne le détail (3). Ici, nous en retenons ces mots :


  • Le but de toutes les apparitions a été de faire croître toujours plus dans la foi, dans l'espérance et dans la charité - tout le reste entendait seulement porter à cela.

  • L'avenir n'est absolument pas déterminé de manière immuable, et l'image que les enfants ont vue n'est nullement un film d'anticipation de l'avenir, auquel rien ne pourrait être changé. Toute cette vision se produit en réalité seulement pour faire apparaître la liberté et pour l'orienter dans une direction positive. 

  • La vision a un caractère symbolique. dans la vision, nous pouvons reconnaître le siècle écoulé comme le siècle des martyrs, comme le siècle des souffrances et des persécutions de l'Église.
    Dans le chemin de croix de ce siècle, la figure du Pape a un rôle spécial.
  • De même que de la mort du Christ, de son côté ouvert, est née l'Église, de même la mort des témoins est féconde pour la vie future de l'Église. Leur martyre s'accomplit en solidarité avec la passion du Christ, il devient un tout avec elle. 


Synthèse F. Breynaert

(source : link)

Repost 0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 22:24
EMISSION KTO "LA FOI PRISE AU MOT" : Jean-Paul II et Marie

Diffusé le 16/10/2011 / Durée 52 mn

            "Pour la première fête du bienheureux Jean-Paul II le 22 octobre, la Foi prise au mot revient sur le coeur de sa spiritualité : Marie. On se souvient qu'il aimait tellement la Vierge qu'il avait pour projet de la définir dogmatiquement comme médiatrice.

            Il avait également inscrit le grand « M » de Marie sur ses armoiries pontificales et n'a cessé d'encourager la dévotion mariale. La bataille pour savoir si ce titre était orthodoxe ou non a d'ailleurs été vive.

           Cette émission s'intéresse donc de près à l'intercession de la Vierge : quel rôle Marie joue-t-elle auprès de son fils et pourquoi la prie-t-on ? Et elle, pourquoi prie-t-elle pour nous ? Pour en parler, le Père Marie van Meurice, membre du Carmel de Marie Vierge Missionnaire, communauté contemplative et missionnaire fondée dans la Drôme en 1997.

            Il a publié cette année Voici ta mère, itinéraire théologique et spirituel avec Jean-Paul II, chez Ad Solem. Également sur le plateau le Père Pierre Grosperrin, qui est directeur des Pèlerinages montfortain, les montfortains étant connu pour leur profonde dévotion mariale."

Repost 0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 13:15

 29 mars 2010

Chroniques du Vatican: la Commission d'enquête sur Medjugorje

 

Repost 0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 00:30

 

Le Père Jean-Edouard Lamy (1853 – 1931)



Le Père Jean-Édouard Lamy fut un prêtre favorisé de nombreuses visions mystiques, de la Sainte Vierge Marie et des Anges. Il était considéré comme un second Curé d’Ars.

Biographie :

Il naquit le 22 juin 1853 au Pailly (Le) (Hte Marne dans une famille pauvre, fils de Jean Frédéric Lamy et Marie Janinel. Dès sa plus tendre jeunesse, il se fit remarquer par sa grande dévotion à Marie : on le surnomma dans son village l'Enfant au Chapelet.Père Lamy - Chateau de Pailly

 

 

De 1875 à 1878 il fait son service militaire, comme soldat, puis caporal et enfin sergent dans le 91e régiment d'infanterie.

Père Lamy du temps de son serv militaire

Il n’eut jamais beaucoup de succès aux examens, et fut tenté par le découragement ; mais saint Joseph vint à son secours, et un jour il lui commanda nettement : "Soyez prêtre !".

Puis après son service militaire, désireux de devenir prêtre, Jean-Édouard fut présenté aux Oblats de Saint François de Sales. Il y entra en 1879, puis dirigea, à Troyes, l’œuvre de la Jeunesse. Les Oblats lui confièrent une œuvre créée à Troyes en faveur des jeunes gens pauvres et délaissés, dont il s'occupa treize ans.
Après ses vœux perpétuels, le 29 août 1885, et après avoir surmonté beaucoup d'obstacles, il fut finalement admis à l’ordination : ce fut le 12 décembre 1886, à l'âge de 33 ans, dans la chapelle des Spiritains, rue Lhomond à Paris.
En 1892, il fut aussitôt nommé vicaire à Saint-Ouen, dans le diocèse de Paris. Puis le 14 septembre 1900 le Père Lamy s'installe comme curé de La Courneuve (pendant 23 ans). « Curé des voyous » et des chiffonniers, il fut l'ami des Maritain chez lesquels il disait la messe les jours de grande fête où vint Jean Cocteau.
La Courneuve était une paroisse de maraîchers. Il commença par consacrer sa paroisse au Cœur Immaculé de Marie, Refuge des Pécheurs, et fonder les confréries du Sacré-Cœur et du Cœur de Marie. Il était triste de voir combien les enfants s’éloignaient de Dieu, et résolut de fonder pour eux des patrona¬ges. Malgré l’opposition des Francs-maçons et quelques persécutions, la Sainte Vierge l’aida. C’était l’époque où l’Etat français entrait en guerre ouverte avec l’Eglise. Lorsqu’en mars 1906, on vint inventorier son église, P. Lamy protesta vivement. Le Père Lamy aimait beaucoup ces popu¬lations d’humbles gens, de chiffonniers : "Mes chers biffins ! disait-il. Voilà mes palais et mes princes !"
Le 9 septembre 1909, en pèlerinage à Gray, P. Lamy fut touché par un événement très spécial. Dans une vision, la Sainte Vierge lui demanda de fonder un pèlerinage à Notre-Dame-des-Bois (Haute-Marne), tout près de son village natal, "car, dit-elle, ils n’ont rien dans ces contrées" : Elle lui montra le lieu, la statue qu’il devait y mettre, et la maison qui servirait de chapelle.
Elle lui demanda aussi de fonder une congrégation religieuse. Peu de temps après, le terrain sur lequel se situait la maison fut mis en vente : il l’acheta. En janvier 1913, dans un magasin de Paris, il trouva la statue qu’il avait vue pour ce pèlerina¬ge. Le 20 avril 1914, il porta la statue, et la maison se transforma en chapelle. Les pèlerins affluèrent. Avec l’autorisation de l’évêque de Langres, le P. Lamy y célébrera la première messe le 14 juin 1922.
Le Père Lamy, se trouvant trop infirme, démissionna en 1923 et il se retira à l’Infirmerie Marie-Thérèse et se dédia au pèlerinage de Notre-Dame-des-Bois.
Le Père Lamy fréquentait à cette époque les cercles d’étude de Jacques et Raïssa Maritain. Il rencontra le comte Paul Biver, qui devait l’aider à fonder la Congrégation demandée par la Sainte Vierge. Des jeunes gens se présentèrent, et peu à peu l’œuvre prit corps.
Il consacra ses dernières années au pèlerinage de N.-D. des Bois, près de Chalindrey, dans la Haute-Marne, et fonda la Congrégation des Serviteurs de Jésus et de Marie.
L'abbé Lamy vivait en union continuelle avec la Très Sainte Vierge. Les traits dominants de sa physionomie semblent avoir été l'humilité, l'esprit de prière et son zèle en faveur des malheureux. On lui attribue de nombreux prodiges.
Le Père Lamy avait annoncé longtemps à l’avance la guerre, demandant à ses fidèles de prier et de se convertir : les causes de la guerre, disait-il, sont le travail du dimanche, les blasphèmes et ce qu’il appelait la "prostitution dans le mariage". « Notre Seigneur m'a dit que la guerre avait eu trois causes : les blasphèmes, le travail du dimanche et la prostitution de la chair dans le mariage. Un jeune homme et une jeune fille qui succombent, ce n'est rien à côté. C'est un péché grave ; mais enfin, il est dû à la faiblesse humaine ».
La guerre venue, Le Père Lamy exerça un ministère tout particulier, confessant des centaines et des milliers de soldats de passage à la gare, dans la chapelle de la vierge de l’église Saint Lucien de La Courneuve, assistant les mourants, enterrant les morts, recevant dans son église les aumôniers de passage.
« Après le Credo, Marie a parlé de la guerre sur un ton très douloureux : « Elle sera lente à s'allumer, elle embrasera toute l'Europe, elle embrasera l'univers. Il y aura environ cinq millions de tués, mais – se tournant vers Lucifer – j'en sauverai beaucoup malgré vous. » Le démon Lui disait : « Ils pisseront par la trouée des Vosges ». La Sainte Vierge : « Non, ils passeront par la Belgique ». Satan a dit : « Ils sont aussi coupables d'un côté que de l'autre ». Satan connaît très bien les culpabilités. La Très Sainte Vierge s'est tournée à moitié vers moi, et le fond de l'église a été rempli par un nuage blanc, qui s'est ouvert. Le mur a disparu, et c'est là que j'ai vu une ville avec un immense fleuve. Je crois que c'est Belgrade. J'ai vu les tableaux de la guerre. J'ai eu une sensation curieuse : je me sentais bien dans l'église, mais j'étais aussi transporté loin de l'église ; je ne peux pas me rendre compte exactement de la chose. Je me suis parfaitement rendu compte de la grâce que me faisait la Sainte Vierge, de me montrer ces pays. Elle m'a fait parcourir un pays immense. Je vous donne là des explications très incomplètes : je ne trouve pas de termes appropriés à ces choses. J'ai vu des navires de guerre avec des cheminées énormes. J'ai vu les paysages mais plus tard, je me suis donné un mal énorme pour les situer et cela n'a pas été possible pour tout. On voit des fleuves, des monts, la mer : comment les situer sur des cartes ? Tout n'est pas fini. Il y a des scènes que je n'ai pas vu se dérouler. Le meilleur, maintenant, est de se taire pour moi. »
Le 15 mars 1918, un dépôt de munitions près de La Courneuve produisit une immense explosion. Le Père Lamy, prévenu par le ciel, avait prié pour que les vies soient épargnées : il n’y eut pas un mort. Un prodige se produisit dans l’église : le tabernacle ayant été arraché, la dalle du tabernacle partie, "le ciboire est resté sur le corporal et le corporal en l’air".
Quelque concentrée que parût l'action du Père Lamy sur des objectifs immédiats, qui semblaient l'absorber entièrement, sa pensée restait libre de tout lien et d'une compréhension réellement catholique, c'est-à-dire universelle. Il priait en particulier très souvent pour les Anglicans :
« Parmi les Anglicans, disait-il, il y en a beaucoup qui sont moins coupables que nous. Ils sont dévots à la Très Sainte Vierge, au Saint-Sacrement. Leur erreur, ce n'est pas à eux-mêmes qu'il faut l'imputer, mais à leurs aînés. Même si le Saint-Sacrement n'est pas là, ils le prient réellement. De ces dévotions, il ne peut leur en revenir que du bien. La réconciliation avec Rome, aussi bien en Angleterre que dans leurs colonies et que dans les missions protestantes, ce serait un bien énorme. Et pour les églises schismatiques, quel exemple ! Leur principal appui disparaîtrait. »


« Les Juifs, eux-mêmes, sont dans tous les pays, mais ne sont pas abandonnés. Dieu n'abandonne jamais les siens. »
Il est nécessaire d'aborder le chapitre du Futur pour s'inscrire en faux contre plusieurs prétendues prophéties du Père Lamy colportées par des visiteurs et surtout par des visiteuses d'une imagination inventive. Lui-même, déplorant souvent cette tournure d'esprit, répétait :
« Il faut couper les ailes à ces canards-là ! »Père Lamy 01
« Il ne faut jamais bâtir son existence sur des visions, et surtout sur celles des autres. Dans les choses matérielles, il ne faut connaître que le bon sens. Et dans les choses spirituelles, il faut encore du bon sens ; mais là, nous ne saurions nous tromper, ayant les règles infaillibles, que Dieu nous a tracées. Il faut se défendre de la mystique. Le démon est derrière la Mère de Dieu : si on laisse passer Celle-ci, on trouve le démon ».
« Elle a bien voulu lever pour moi un petit coin du voile qui nous cache l'avenir, mais j'aime ne pas regarder les événements futurs. Confions-nous tout à fait en Sa miséricordieuse protection ».

Certes, il répondait très fréquemment aux questions avant qu'elles fussent posées, où il annonçait tel et tel événements relatifs à une âme : sa conversion imminente, son prochain appel au service des autels, la nécessité d'agir vite auprès d'elle avant sa comparution inopinée devant le tribunal de Dieu ; mais, seules, les âmes l'intéressaient. S'il parlait quelquefois de l'avenir, c'était par accident, et jamais quand on l'interrogeait. Rien ne lui déplaisait autant que les demandes faites sur des choses qu'il connaissait pertinemment, comme le rôle de sa congrégation dans les temps futurs. Sur ces points, lui toujours si doux, était prêt à se fâcher : il se taisait ou répondait par des généralités. À un fervent du Bienheureux Grignon de Montfort qui le questionnait sur les Apôtres des Derniers Temps :
« Nous ignorons, s'exclamait-il, la fin du monde. « On dit... On dit !... » Je ne sais qu'une chose : Notre Seigneur a dit dans l'Évangile que ce jour n'était connu de personne, pas même des anges dans le ciel. Ses anges, eux-mêmes, l'ignorent. La Sainte Vierge, qui est dans le sein du Père, le sait ; mais Elle ne découvre pas son secret. Mille ans ? Deux mille ? Je n'en sais rien. Ce jour-là viendra comme l'éclair qui part de l'Orient jusqu'à l'Occident ».
En 1923, prenant sa retraite, il revint au Pailly et se consacra au pèlerinage de Notre-Dame des Bois à Giey et au Bois-Guyotte, qu'il organisait et qui devint très fréquenté.
Et en 1926, en parlant des mécréants :Père Lamy 02
« Ils seront contraints de revenir à la religion lorsqu’ils seront écrasés. Et la main qui les écrasera sera une main de maître ».
Le Père Lamy était un familier de la Vierge et des Anges dont il nous parle :
« Nos Anges gardiens, nous ne les prions pas suffisamment. Que fait-on pour eux ? Un petit bout de prière le matin, un petit bout de prière le soir : voilà tout ! Leur miséricorde est bien grande à notre égard, et, souvent, nous ne les utilisons pas assez. Ils nous regardent comme des petits frères indigents ; leur bonne volonté à notre égard est extrême. Rien n'est fidèle comme un Ange.
« Les Anges, comme les saints, n'ont pas un corps semblable aux corps réels de la Vierge et de Notre Seigneur ; ils ont des corps qui ne sont pas de chez nous. Chaque Ange a sa physionomie spéciale. Leurs vêtements sont blancs, mais d'une blancheur surnaturelle que je suis incapable de décrire ; elle ne peut être comparée à la blancheur terrestre : elle est beaucoup plus douce au regard. Ces anges fulgurants sont enveloppés d'une lumière si différente de la nôtre que, par comparaison, tout le reste semble obscur. »

« Tous ces personnages, comme le diable, sont avec nous, autour de nous. Si nous ne les voyons pas, il s'en faut de si peu ! C'est comme une pellicule qui nous sépare d'eux ».congregation-ds-serviteurs-de-Jesus-et-de-Marie.jpg

En 1930, il fonda la Congrégation des Serviteurs de Jésus et de Marie. Les Serviteurs de Jésus et de Marie forment une congrégation religieuse catholique apostolique de droit diocésain. Les serviteurs de Jésus et de Marie vivent en communauté et partagent leur temps entre la prière et l'apostolat, notamment auprès de la jeunesse.

 congregation-ds-serviteurs-de-Jesus.jpg

Il mourut le 1er décembre 1931, à l'âge de soixante-dix-huit ans, chez son ami le comte Paul Biver qui continua son œuvre, et fut enterré dans le cimetière paroissial de La Courneuve. Il fut très populaire de son vivant car il avait la faculté de lire dans les âmes.

La cause en béatification du pere Lamy est ouverte.

 Père Lamy sa tombe à la courneuve

Voici quelques rares indications prophétiques données par le Père Lamy :
« L’Archange Gabriel m'a dit : « Satan joue son va-tout ; il croit la partie gagnée », en quoi il se trompe. Il faut prier avec espérance, malgré son tapage. Je vous confie ces choses-là : ce sont des miettes. »
« On sentira encore davantage quelle est la délicatesse de bonté de la Très Sainte Vierge, Mater Amabilis, Mater Admirabilis !  On la pressent dans la Très Sainte Vierge. Je lui dis souvent : « Bonne Mère, ne quittez pas le sein du Père, mais écoutez nos prières ».
« La paix sera rendue au monde, mais je ne verrai pas cela, et il se passera d'autres choses, dont je ne verrai pas personnellement la fin. Quand la paix aura été rétablie dans le monde, que de choses seront changées ! »
« La grosse industrie, c'est la guerre. La fabrication des avions, l'exploitation des mines, le travail du fer, tout cela diminuera. Il n'y aura plus de ces grandes usines où la moralité dégénère et disparaît. Les ouvriers seront bien obligés de se rejeter sur la terre. Le travail de la terre reprendra une grande extension. La terre redeviendra très chère. »
« Quand la paix sera rendue au monde, l'industrie se ramènera à des proportions moindres et y restera. Tout s'amoindrira. »
« Ils vont devant l'inévitable ; ils y arriveront tout de même devant l'inévitable. »
« Ici, la terre a perdu beaucoup de sa valeur et il n'y a plus de bras pour la culture. Nous avions une jolie vigne : ma sœur a voulu absolument vendre sa part pour s'en débarrasser. Elle l'a vendue 100 francs ! Treize ares pour 100 francs ! Aux Archots, j'ai eu l'exemple de 12 ares vendus pour 13 francs ; une autre fois, 13 ares vendus 35 francs. »
« Quand la paix sera rendue au monde, les terres acquerront plus de valeur qu'elles n'ont. Que les vieux ouvriers s'entêtent à mourir dans les villes, cela arrivera. »
« Lorsque les enfants d’aujourd’hui auront mon âge, et qu’on leur dira qu’il y avait ici des maisons au lieu de broussailles, ils ne voudront pas le croire. »
« Dieu voulait purifier la foi de son peuple en lui faisant faire un long séjour dans le désert. Les Israélites sont restés toute une génération dans les sables. J'ai souvent médité sur cette rude épreuve. De même, quand Dieu rendra la paix au monde, il faudra le reévangéliser, et cela sera l'œuvre de toute une génération. »
« Il y aura un grand effort à donner pour la conversion des hommes après la paix rendue à la terre. Il y aura bien des difficultés. Saint Paul n'en a-t-il pas rencontré ? L'état d'âme des premiers Chrétiens reviendra, d'ailleurs, mais il y aura alors si peu d'hommes sur terre ! »
« Et il y aura à nouveau une floraison magnifique des ordres et des congrégations. Les monastères et les couvents se rempliront de nouveau. Après ces calamités, un grand nombre d’âmes vivront dans ces lieux saints ».Pere-Jean-Edouard-Lamy.jpg

Autres citations du Père Lamy :

- " La Sainte Vierge a été créée pour aider les âmes : sans cesse elle s'emploie à diminuer leurs défauts devant Dieu."

- " Dans un refuge tout y entre."

- " Celui qui cire les chaussures le fera avec l'amour de Dieu, celui qui prêche, prêchera avec l'amour de Dieu dans son cœur… Chanter aussi est un acte d'amour… Ils supporteront, par amour de Dieu, les épreuves de la vie. Tout sur cette terre est fait pour ce céleste amour qui vient de Dieu."
- La Règle " ne demande en soi rien de bien difficile, mais à certaines heures elle ^peut être pénible, à cause de notre faiblesse naturelle, qu'il faut vaincre pour l'amour de Dieu…. C'est un dur martyr que de se renoncer ainsi soi-même à chaque instant…. Le but à atteindre, dans toutes les pratiques de la Règle, c'est la destruction de nos défauts."
- " Il faut savoir à l'occasion sacrifier dans notre caractère, dans notre manière de voir, dans nos inclinations et sentiments, tout ce qui pourrait arrêter ou contrarier le bien qui s'offre à faire dans les nécessités des âmes."
- " Ma porte comme mon cœur vous reste toujours ouverte."
- " Notre Seigneur taille les croix selon nos forces."
- " L'humilité incline le Ciel sur nos vies."
- " Il n'y a pas de souplesse dans l'obéissance : on obéit ou on n'obéit pas. La règle est le fil d'une lame tranchante : on est d'un côté ou on est de l'autre côté."
- " L'oraison mentale a fait tous les saints. L'oraison c'est le fond de notre vie ; c'est l'armature de notre vie. C'est une protection, un secours, un canal de grâces. Tous les exercices de piété sont en second ordre."
- " Ni vous, ni un autre, ne peut interrompre ma prière intérieure. Parler et prier, chez moi, cela va bien ensemble."
- Sur Marie : " Dans la Sainte Vierge, la joie surabonde. Elle a la plénitude des joies du Ciel. Essayer de définir sa joie est pour moi l'impossible : il faudrait un bon théologien, et encore !". " Il y a des grâces qu'Elle n'accorde que quand on a mérité de les recevoir."

 

(sources : Comte Paul Biver, Apôtre et mystique : le Père Lamy, Ed. du Serviteur, 1988 (nlle éd.) - wikipedia - http://forumarchedemarie.forumperso.com/t1492-prophetie-du-pere-lamystigmatise - http://spiritualite-chretienne.com/anges/ange-gardien/citatio2.html#Jean-Edouard Lamy - http://oise.catholique.fr/rubriques/droite/art-culture-et-foi/notre-histoire/temoins-dhier/jean-edourad-lamy)

 

Repost 0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 22:54

 

La Fraternité de Marie Immaculée de l'Univers

l’intronisation de la Reine Immaculée de l’Univers dans notre foyer


Marie Reine Immaculée de l'univers

A l'origine de la Famille de Marie Reine Immaculée : Clémence Ledoux (1888-1966)

"Nous sommes à la veille d'une autre vie, d'un autre esprit, d'un autre langage, d'un plus grand amour pour Dieu

Clémence Ledoux est née le 13 décembre 1888 à Halluin, un village du Nord de la France, dans une famille de tisserands, humble et chrétienne.

Sa vie se déroule dans une profonde intimité avec Jésus et Marie. Le 31 mars 1931, Marie se dévoile à elle comme la Reine Immaculée de l'Univers pour l'accomplissement des grands desseins d'amour de la Trinité pour nos temps. Se nourrissant de l'unité de leurs deux coeurs, elle apprend de ses "deux Amours" - Jésus et Marie

clemence-Ledoux.jpg

Reine Immaculée - à vivre en enfant bien-aimée du Père, docile à l'Esprit Saint. Celle qu'on aimait à appeler Mère - ou Mamée - s'éteint à Bois le Roi, le 16 avril 1966, entourée de ses proches, elle "qui n'a aimé et voulu que la Volonté de Dieu, la gloire de Marie Reine Immaculée et le bonheur de son prochain".

Eduquée depuis son enfance d'une manière si particulière par sa Mère et Reine, Clémence Ledoux a donné le goût à ceux qui l'approchaient de laisser Marie Reine Immaculée régner dans leur vie. Demeurant dans une constante intimité d'amour avec le Ciel, elle laisse exhaler une vraie charité, elle "rend la charité visible". A son contact et à sa suite, on entre dans le secret qui sous-tend toute sa vie et dont elle a été instruite vitalement : laisser l'échange d'amour entre le Coeur du Christ et celui de Marie Reine Immaculée se poursuivre à travers nos propres humanités : apprentissage de vraies relations d'amour entre les personnes, telles que le Ciel les désire, pour la régénération profonde de ce monde, pour l'attente de la Venue de Jésus dans sa gloire. Marana tha ! Ses écrits, précieusement recueillis, témoignent de cette vie avec Marie, en Elle.

A la suite de Clémence Ledoux, en particulier au sein de la Famille de Marie Reine Immaculée née autour d'elle, nous sommes invités à ne pas nous laisser distraire par les oeuvres pour Dieu, pour qu'à travers nos coeurs établis, enracinés dans l'amour et dans la paix par le sacrifice du Christ, l'oeuvre de Dieu gagne les extrémités de la terre. La source secrète de la royauté sur l'univers, n'est-elle pas, selon le commandement de Jésus, la demeurance dans l'amour ?"

« Quand je quitterai la terre, je pourrai encore là-haut remplir ma mission, visiter mes enfants, les aider dans tous leurs besoins, les secourir dans toutes leurs misères. Là-haut comme ici-bas, on ne forme qu'une seule famille. »

Communiqué du 1er septembre 2011

« Le Père Gilles-Marie Marty, Supérieur général, a la joie d'annoncer que le Cardinal Barbarin exerce dorénavant une tutelle définitive sur la Fraternité. Les membres de la Fraternité reçoivent ce signe de confiance comme un encouragement à approfondir leur communion avec toute la Sainte Eglise. »

Le nouveau Supérieur général de la FMRI est le Commissaire épiscopal du Cardinal Barbarin.



La spiritualité de la Fraternité de Marie Immaculée de l'Univers

En cinq points essentiels :

la Vierge Marie, que nous vénérons en particulier comme la Reine Immaculée de l’Univers

«Voici cette Reine de l'Univers au cœur maternel : Elle vient au devant des ses enfants, revêtue de la toute-puissance de l'amour.

Son manteau bordé d'hermine enveloppe la terre de sa royauté d'amour et marque sa protection.

Le diadème d'or et de pierreries qui couronne son front est le signe de la souveraineté de cette Reine d'amour.

Le sceptre royal que tient sa main droite, incliné en signe de miséricorde, manifeste sa puissance et son autorité, celle de l'amour.

A son doigt brille l'anneau de son alliance avec son peuple.

A ses pieds, il n'y a plus le dragon, mais le lys : Elle est celle qui offre à la terre la pureté de son cœur pour que tout homme voit Dieu et sa victoire.

Le chapelet qu'Elle porte à la ceinture, et où fleurissent à chaque Pater des roses de charité, invite les pauvres et les petits à prier d'un seul cœur.

L'éblouissante lumière qui descend du Ciel manifeste l'amour unique dont la Sainte Trinité l'enveloppe.

De cette Reine au cœur maternel émane une immense bonté.

Son visage, comme l'ensemble de son attitude, est empreint de douceur et de majesté.

Ses yeux remplis de miséricorde s'abaissent vers la terre, cherchant les nôtres, voulant nous dire tout l'amour dont le Père du Ciel aime ses enfants.

Elle nous sourit avec tendresse et ses mains se tendent vers nous pour nous protéger et répandre sur chacun les grâces de son divin Fils.

Elle s'avance sur le monde et ses pieds ne font qu'effleurer le sol, nous rappelant que la terre est le temps de notre passage vers le Père. »

l’intronisation de Marie Reine Immaculée dans les foyers les consacre spécialement à Elle

L'intronisation consiste d'abord en un geste, celui de mettre à l'honneur au cours d'une cérémonie, dans notre maison ou notre lieu de travail, une image, une icône ou une statue de Marie Reine Immaculée, conscients que par là, c'est la personne-même de Marie que nous invitons à venir régner en ce lieu. Comme l'a dit Jean Paul II : « Ton image est signe de ta présence : tu es présente, présidant et guidant le moment présent avec ses incertitudes et ses ombres » (27 janvier 1979).
En intronisant Marie Reine Immaculée, nous accueillons le don que Dieu nous fait de sa Mère - « Voici ta mère »
(Jn 19, 27) -, et nous répondons ainsi à l'intention profonde du Cœur du Christ : « Élevée corps et âme à la gloire du Ciel, et exaltée par le Seigneur comme Reine de l'univers » (Concile Vatican II, Lumen Gentium 59), Marie doit être accueillie, aimée et honorée par ses enfants de la terre.
Par l'intronisation, nous entrons donc dans le grand dessein d'amour du Père, du Fils et du Saint-Esprit sur la création : nous manifestons la place et la gloire données par Dieu Lui-même à Marie.
En choisissant d'introniser Marie Reine Immaculée, nous voulons La laisser prendre possession de nos cœurs, pour qu'Elle nous apprenne à recevoir la grâce de Dieu et fasse de nous de véritables fils et filles de lumière. Nous désirons apprendre d'Elle à nous aimer sur la terre comme on s'aime au Ciel : nos vies deviendront ainsi des témoignages vivants du Ciel sur la terre.

« Vous le savez bien, c'est avant tout par votre vie chrétienne réellement vécue, plus que par des mots, qu'on ramène ses frères à Jésus-Christ. Faites tout avec amour car c'est l'amour qui élève la plus petite de vos actions, qui la transforme, qui la recrée, et qui en fait l'image et le reflet de l'action divine, de cette action divine qui n'est que Providence pour chacun des hommes. Soyez des signes vivants de l'amour, de la charité brûlante de Jésus. » (Clémence Ledoux)

« Celui qui accueille l'un de ces plus petits en mon nom, c'est moi qu'il accueille", nous a dit Jésus dans l'Evangile. A fortiori on pourrait dire : "Celui qui accueille ma Mère, c'est moi qu'il accueille". Et Marie, pour sa part, accueillie avec un amour filial, nous indique encore une fois le Fils, comme elle fit lors des noces de Cana : "Tout ce qu'il vous dira, faites-le" (Jn 2, 5). (Jean Paul II )

Prière de l'intronisation (extraits)

Marie Reine Immaculée, notre Mère, nous voulons aujourd'hui vous accueillir chez nous. Désormais ce lieu vous appartient et nous voulons y vivre en votre présence, sous votre regard. Libérez ce lieu de toute puissance de ténèbres, et que le règne de Dieu s'y étende (...).

Que cette maison devienne ainsi un lieu de grâce pour tous ceux qui y passeront, qu'ils se laissent toucher par votre présence et apprennent de vous à croire à la toute-puissance de l'amour (...).

Si vous souhaitez introniser Marie Reine Immaculée ou recevoir des informations sur l'Intronisation, contactez la Fraternité à Bois le Roi, qui pourra vous mettre en contact avec une Fraternité ou des Messagers proches de votre région. »

la Famille de Marie Reine Immaculée regroupe les personnes qui la vénèrent sous ce titre

« Dans de nombreuses régions de France, ainsi qu'en de nombreux pays, depuis plusieurs décennies, le don de Marie Reine Immaculée a été reçu, au coeur de l'Eglise. Ainsi est née la Famille des Messagers de Marie Reine Immaculée de l'Univers : messagers du dessein de Dieu sur Marie, de la maternité de grâce et de la toute-puissante intercession, entièrement ordonnée à l'amour, de Marie ; messagers du Royaume de Dieu, qui vient et veut advenir à partir de nos vies d'enfants bénis du Père : "Que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre... comme au Ciel".

On entre dans la Famille par l'intronisation de Marie Reine Immaculée dans sa maison, dans son lieu de vie, de travail : petite cérémonie familiale au cours de laquelle on remet ce lieu à la souveraineté de Marie, afin que s'y manifeste le Royaume. Attentifs au don que Jésus fit de sa Mère à la Croix, nous l'accueillons en disciples bien-aimés : "le disciple la prit chez lui" (Jn 19, 27). Par un pacte d'alliance avec Marie Reine Immaculée, on noue un lien personnel avec Marie, scellé au cours de la Messe, pour vivre dans l'alliance de son Coeur avec celui de Jésus.

C'est au terme d'un cheminement personnel accompagné par la Fraternité que peut être scellé le Pacte d'alliance avec Marie Reine Immaculée, durant la célébration de la messe.

Les Messagers de Marie Reine Immaculée sont reliés entre eux et avec la Fraternité : communion vivante qui est née dans le sillage de Clémence Ledoux, Père Claude, Père Jean (...) et de nombreux autres prêtres, laïcs et religieux. La Fraternité prend soin de la Famille des Messagers en particulier à travers ses "Visitations".

Tout au long de l'année, la Fraternité anime des journées et retraites spirituelles, organise des camps et des pèlerinages. Informations disponibles auprès des différentes Fraternités et dans le "Messager de Marie Reine Immaculée". Le Messager de Marie Reine Immaculée est un bulletin trimestriel au service de tous les Messagers, à travers un thème spirituel dominant et des nouvelles illustrées de la Fraternité et de la Famille de Marie Reine Immaculée (vie des fondations, Visitations, témoignages des Messagers, calendrier des rencontres et activités proposées...). »

la Fraternité de Marie Reine Immaculée regroupe les personnes qui lui consacrent leur vie

La Fraternité de Marie Reine Immaculée est née à Bois le Roi, enfantée par la prière et l'offrande de Clémence Ledoux, et accompagnée par son intercession depuis son passage au Ciel le 16 avril 1966. Elle a été érigée canoniquement en Association publique de fidèles par l'évêque de Meaux le 25 janvier 1986.

La Fraternité réunit des prêtres et des frères et sœurs consacrés, vivant en communauté une vie évangélique de prière et de charité fraternelle, centrée sur la célébration de l'Eucharistie, l'écoute de la Parole de Dieu, l'adoration eucharistique et la prière mariale, et ouverte à tous ceux qui viennent à eux et vers qui ils sont envoyés.

Les implantations actuelles de la Fraternité sont à Bois le Roi (diocèse de Meaux), Néronde (diocèse de Lyon), Paray le Monial (diocèse d'Autun), Sainte Anne d'Auray (diocèse de Vannes), Sainte Suzanne (diocèse de Saint Denis de la Réunion), Barna (diocèse de Galway en Irlande) et Paraná (diocèse de Paraná en Argentine).

La Fraternité est le cœur d'une famille spirituelle, la Famille de Marie Reine Immaculée, implantée en France et dans différents pays du monde (Irlande, Angleterre, États-Unis, Argentine, Gabon, Togo...). En réponse à l'appel de Dieu, les "Messagers de Marie Reine Immaculée" sont des fidèles du Christ qui ont choisi de prendre Marie Reine Immaculée "chez eux" (cf. Jn 19, 27) et de se laisser guider par elle dans leur vie quotidienne. Leur lien vivant avec la Fraternité est nourri par des "visitations" de frères et sœurs et toutes sortes d'activités proposées régulièrement par la Fraternité.

La Fraternité vit de son travail  (artisanat religieux, édition de livres et d'enseignements spirituels ; activité salariée de certains membres ; rémunération pour certaines missions diocésaines), de l'accueil pour des séjours dans ses maisons, et du soutien de ses amis et des Messagers.

le Messager de Marie Reine Immaculée est la revue d’information publiée par la Fraternité

le Courrier des Messagers et des Amis de la Fraternité

   Le Messager de Marie Reine Immaculée est un bulletin trimestriel qui s'adresse à la Famille des Messagers et aux amis de la Fraternité.

   Chaque numéro est centré sur un thème, traité à travers un enseignement de Benoît XVI, le témoignage de vie d'un saint, une Parole de Dieu, des textes et des enseignements d'amis de Dieu, le témoignage d'un frère ou d'une sœur de la Fraternité, des textes de Clémence Ledoux.

   Le reste du numéro est consacré à la vie de la Famille de Marie Reine Immaculée (vie des différentes maisons, Visitations, témoignages de personnes ayant intronisé, calendrier des rencontres et activités proposées...).

LES DERNIERS NUMEROS DU MESSAGER... 
N° 110 : octobre 2007 : Le prêtre, homme de l'Eucharistie
N° 111 : janvier 2008 : Le chant qui plait à Dieu
N°112 : avril 2008 : Le Christ s'est livré pour nous

N° 113 : juillet 2008 : Si Dieu est pour vous
N° 114 : octobre 2008 : La patience de Dieu
N°115 : janvier 2009 : Le sourire de Marie
N° 116 : avril 2009 : Voici le Jour que fit le Seigneur
N° 117 : juillet 2009 : Aimer avec son Coeur
N° 118 - octobre 2009 : Serviteurs de votre joie
n° 119 - janvier 2010 : Le silence de l'Amour
n° 120- avril 2010 : Tes péchés sont pardonnés

n° 121 - juillet 2010 : L'Amour que rien n'arrête
n° 122 - octobre 2010 : "En avant pour une vie heureuse !"

L'abonnement pour un an (4 numéros) est de 15 Euros (de soutien : 25 Euros). Pour vous abonner :
Inscrivez vos coordonnées sur papier libre en joignant votre chèque à l'ordre de "Fraternité de Marie Reine Immaculée" et envoyez le tout à :

Fraternité de Marie Reine Immaculée
"Le Messager de Marie Reine Immaculée"
8 rue de la Croix de Vitry
77590 Bois le Roi

La Fraternité a deux sortes d'implantations :

  1. - Les maisons sont des implantations stables comprenant les différents états de vie consacrée : laïcs (hommes et femmes) et prêtres. Ces maisons sont situées à Bois le Roi, Néronde, Paray le Monial, Sainte Anne d'Auray, l'île de la Réunion et en Irlande.

  2. - Les missions sont soit des maisons en formation, soit des implantations qui ne comprennent qu'un état de vie. Ces maisons sont situées en Argentine et à Savigneux.



M A I S O N S

Bois le Roi

Fraternité de Marie Reine Immaculée

5 rue Michelet - F-77590 Bois le Roi

Tél : +33 (0)1 60 69 63 00 begin_of_the_skype_highlighting              +33 (0)1 60 69 63 00      end_of_the_skype_highlighting

Fax : +33 (0)1 60 69 18 16

Email : fratmri.boisleroi@free.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Email accueil : accueilblr.mri@free.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.



Néronde

Fraternité de Marie Reine Immaculée

La Chapelle – F - 42510 Néronde

Tél : +33 (0)4 77 27 90 10 begin_of_the_skype_highlighting              +33 (0)4 77 27 90 10      end_of_the_skype_highlighting

Fax : +33 (0)4 77 27 90 14

Email : maranatha.mri@free.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Paray le Monial

Fraternité de Marie Reine Immaculée

30 rue de la Paix

F - 71600 Paray le Monial

Tél : + 33 (0)3 85 88 88 33 begin_of_the_skype_highlighting              + 33 (0)3 85 88 88 33      end_of_the_skype_highlighting
   Fax : +33 (0)3 85 81 57 62

Email :  fmriparay@free.fr Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sainte Anne d'Auray

Fraternité de Marie Reine Immaculée
5 rue de Locmaria
F - 56400 Sainte Anne d'Auray
Tél : +33 (0)2 97 57 55 10 begin_of_the_skype_highlighting              +33 (0)2 97 57 55 10      end_of_the_skype_highlighting

Fax : +33 (0)2 97 58 59 30

Email : mri.sainteanne@free.fr

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Sainte Suzanne

Fraternité de Marie Reine Immaculée
2 Chemin des Trois Frères
97441 Sainte Suzanne
FRANCE

Tél : +262 (0)262 52 56 85
Fax : +262 (0)262 52 28 38

Email :  fratmri.lareunion@gmail.com Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Barna

Fraternity of Mary Immaculate Queen
"Síol Dóchais"
Ballard

Barna

Co. Galway

IRLANDE

Tél : +353 91 592 196 begin_of_the_skype_highlighting              +353 91 592 196      end_of_the_skype_highlighting

Email :  miq@eircom.net Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 



M I S S I O N S

En France

Savigneux

Fraternité de Marie Reine Inmaculée
La Source

962 chemin de Grange Porte

01480 Savigneux
FRANCE

Tél : +33 (0)4 74 08 13 49 begin_of_the_skype_highlighting              +33 (0)4 74 08 13 49      end_of_the_skype_highlighting

Email : lasource.mri@free.fr

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

En Argentine

Paraná

Fraternidad de María Reina Inmaculada

Rosario del Tala 150

Paraná Entre Rios 3100

ARGENTINE

Tél : +54 343 431 29 87 begin_of_the_skype_highlighting              +54 343 431 29 87      end_of_the_skype_highlighting

Email : mri.parana@gmail.com

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.



(source : http://www.mariereineimmaculee.com/index.php?option=com_content&view=article&id=78&Itemid=7)

Repost 0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 23:44

 

Pour vaincre l’avortement, Notre Dame donne au monde “le Rosaire de l’enfant à naître”


Extrait du site Etoile Notre Dame
"Ce chapelet, d’un modèle particulier, a été donné au monde, par la Sainte Vierge, pour vaincre l’avortement. C’est à Maureen Sweeney-Kyle de Cleveland (site en en anglais) Ohio, aux Etats-Unis que Notre Dame est apparue, portant ce chapelet.
Ce chapelet se présente avec un crucifix doré brillant. Les grains du Notre Père sont des gouttelettes de sang en forme de croix. Les grains des Je vous salue Marie sont des larmes bleu pâle avec des bébés à naître à l’intérieur. C’est un chapelet réalisé à la main, fragile comme l’est la vie.

Notre-Dame-des-eenfants-a-naitre-02.jpgLes apparitions à Maureen de Jésus, de la Sainte Vierge, de nombreux saints, sont presque quotidiennes depuis 1985. La voyante est une grand-mère effacée. Ses quatre directeurs spirituels qu’elle a eus tout au long des vingt dernières années sont tous des experts en théologie mariale.

Le 2 juillet 2001, Notre Dame déclare à Maureen «Je t’affirme, ma fille, que chaque Je vous salue Marie, prié avec un cœur aimant délivrera, de la mort par avortement, une de ces vies innocentes. Quand vous dites ce rosaire, rappelez-vous Mon Cœur Immaculé, affligé de voir le péché de l’avortement qui se fait à chaque instant. Je vous donne ce sacramental spécial (qui doit être béni par un prêtre), pour guérir mon Cœur Maternel.»

Quelques messages concernant le Rosaire de l’Enfant à Naître
"Le 7 octobre 1997 fête du Très Saint Rosaire - Notre Dame vient vêtue de blanc. Devant Elle, suspendu en l’air un chapelet inhabituel. Elle dit «Je viens pour glorifier Jésus, mon Fils. Je viens en tant que Prophète pour le temps présent. Le chapelet que vous voyez est le moyen du Ciel qui vaincra le mal de l’avortement. Le Ciel pleure sur les conséquences de ce grand péché. L’histoire et l’avenir de toutes les nations ont été changés à cause de cette atrocité contre le don de la vie qui vient de Dieu… En ce jour de fête, j’appelle tous mes enfants à s’unir dans mon CœurMarie-et-bb-Jesus-copie-1.jpg…Prenez part à la flamme de mon Cœur. Soyez unis dans l’amour et la prière du Rosaire. On peut combattre l’avortement avec vos efforts et ma Grâce.»
La Sainte Vierge a ajouté : «C’est une grâce attachée à ce Rosaire particulier. Il devrait toujours servir pour prier contre l’avortement. Veuillez le faire savoir s’il vous plaît. Vous pouvez avoir confiance dans ce que je vous ai donné, ce chapelet et les promesses qui y sont attachées. N’hésitez pas à propager ce message »

Octobre 2001, Jésus dit : «Je vous dis solennellement de considérer l’avortement comme une face du mal et un ennemi pour la sécurité du monde. Vous n’aurez pas la vraie paix tant que l’avortement ne sera pas aboli…. Répandez la dévotion du Rosaire de l’Enfant à Naître, car l’ennemi aimerait répandre le germe de la guerre. Faites que cette dévotion s’infiltre dans les cités, les nations et le cœur du monde. Lorsque vous dites cette prière spéciale, vous combattez la guerre dans le sein de la mère et la guerre dans le monde. Je ne me lasse jamais de l’écouter. C’est un baume pour mon Cœur blessé. Plus l’homme essaie de devenir comme Dieu, plus il sera humilié. Plus l’humanité assume le rôle de donneur et preneur de vies, plus l’égoïsme et la haine augmenteront dans les cœurs…

Je suis venu pour vous demander d’arrêter de tuer la vie que j’ai placée tendrement dans le sein. Chaque vie qui est éteinte change le monde à jamais (Chaque bébé avorté libère un démon de l’enfer, a-t-elle précisé plus tard)…

Notre-Dame-des-eenfants-a-naitre.jpgIl faut que vous sachiez que chaque Messe à laquelle vous assistez, chaque communion que vous recevez, chaque heure sainte que vous faites, chaque prière ou rosaire que vous récitez, affaiblit pour toujours l’ennemi dans une âme quelque part dans le monde. C’est le chemin de la Victoire, petit à petit…

La guerre dans laquelle vous vous engagez n’est pas pour gagner une propriété ou même des vies. Il s’agit des âmes. C’est le combat du bien contre le mal.»

29 mai 2002, Jésus dit «Je suis venu vous parler, en public, du Rosaire de l’Enfant à Naître. Il s’agit d’un grand cadeau du Ciel. Ma Mère a conçu ce chapelet Elle-Même et il est maintenant reproduit avec Son accord. Beaucoup de promesses importantes accompagnent ce chapelet unique qu’Elle a conçu.»

 Rosary-of-the-unborn---Rosaire-des-enfants---na-tre.jpg

LE ROSAIRE DE L'ENFANT À NAÎTRE !


Les grains du "Notre Père" sont des gouttelettes de sang en forme de croix. Les grains des "Je vous salue Marie" sont des larmes bleu pâle avec des bébés à naître à l’intérieur.
Ce chapelet est à dire comme un chapelet habituel avec les « Notre Père », les « Je vous salue Marie » et les « Gloire au Père »...


*On commence le chapelet en disant :

« Céleste Reine, avec ce chapelet, nous relions tous les pécheurs et toutes les nations à Votre Cœur Immaculé».

**Et après le signe de Croix :

«Père Céleste, en ce temps de crise mondiale, permettez à chaque âme de trouver la paix et la sécurité dans Votre Divine Volonté. Donnez à chaque âme la grâce de comprendre que Votre Volonté est le Saint Amour dans le moment présent.
Père bienveillant, éclairez chaque conscience pour qu’elle reconnaisse quand elle ne suit pas Votre Volonté. Accordez au monde la grâce de changer et le temps de le faire. Amen.» N.D.-enfant-a-naitre.jpg

«Divin Enfant Jésus, en priant ce Rosaire, nous te demandons d’enlever du cœur du monde le désir de commettre le péché de l’avortement. Enlève le voile de tromperie que Satan a placé sur les cœurs qui décrivent la promiscuité comme une liberté et révèle au monde l’esclavage du péché.»

***Puis le Je crois en Dieu et la suite habituelle...

****
Après chaque dizaine, remplacer les invocations par : « O Jésus, protège et sauve l’Enfant à Naître ! »

Vous pouvez ajouter une clausule à chaque « Je vous salue Marie » : ...et Jésus, présent dans cet enfant à naître, le fruit de vos entrailles , est béni...


Grain du chapelet de l'enfant à naître : larme bleu pâle avec un bébé à naître à l’intérieur !

SOURCE : http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-le-rosaire-de-l-enfant-a-naitre-66012023.html

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens