Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 20:23

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extraits de« Mon Secret pour

Presque Tout Guérir »

 

de John Ellis

Ce condensé du livre de John Ellis n'a d'autre but que de servir de référence et ne constitue pas un 

 manuel médical ni un guide d'auto traitement

 

 

 

 

. Si vous pensez avoir un problème médical, nous vous recommandons de consulter votre médecin. Les informations présentées dans cet ouvrage ne doivent en aucun cas être utilisées pour remplacer une prescription médicale.

© 1999, I.A.B. Dublin -

 

   

 

Introduction

Le secret a été bien gardé pendant des siècles. Aujourd'hui, même si des milliers de personnes dans le monde

en profitent, la plupart des gens n'en ont pas entendu parler.

De quoi s'agit-il ? Du plus formidable moyen mis à notre disposition par la nature pour soigner et guérir -

même les maux les plus terribles dont nous puissions souffrir.

 

Déjà des civilisations anciennes, comme la Grèce antique ou la Chine, en avaient pressenti les effets. Elles

l'utilisaient pour certaines applications curatives, comme remède contre l'ulcère d'estomac, ou les problèmes

intestinaux.

Mais il a fallu attendre des recherches toutes récentes et le prosélytisme d'un moine brésilien pour donner à ce

remède "miracle" toute sa valeur.

C'est véritablement surprenant. En lisant les comptes-rendus de cas médicaux, on a peine à y croire : pourtant,

cas après cas, les preuves se sont accumulées au fil des années.

 

J'ai pu moi-même le vérifier. Voici quelques-unes des applications dont je peux témoigner personnellement :

· Piqûres d'insectes (et éloigne les insectes) · Coups de soleil

· Eczéma et irritations de la peau · Pellicules

· Cicatrices disgracieuses · Orgelets

· Mycoses

· Candida albens

· Hypertrophie de la prostate · Problèmes oculaires

· Intoxications alimentaires · Problèmes digestifs

· Anxiété et dépression · Problèmes articulaires

· Entorse · Mauvaise circulation

Mais il y a beaucoup, beaucoup plus. Vous allez le lire dans les pages suivantes et, je l'espère de tout mon

coeur, le vérifier vous-même.

Lorsque je dis "guérir presque tout", c'est plus de 80 % des problèmes de santé courants. · Comment est-il

possible que quelque chose soit aussi puissant et efficace ? · Comment est-il possible qu'un seul remède agisse

sur tant de maux ?

· Comment est-il possible que vous n'en ayez jamais entendu parler jusqu'à présent ?

 

De quoi s'agit-il ?

Si vous vous intéressez aux produits et aux remèdes naturels, vous imaginez peut-être que je vais vous parler de l'aloe vera. En fait, il n'en est rien.

Alors que l'industrie de l'aloe vera

faisait la promotion de cette plante, une autre variété, proche cousine de

l'aloe vera , l'aloe arborescens"

, est mon secret pour guérir, presque tout, beaucoup plus puissante, plus

active, et plus vigoureuse.

 

c'est un anti-inflammatoire et un antiseptique. Mais ses qualités ne s'arrêtent pas là. Stimulant du système immunitaire et du processus de régénération des tissus (peau, muqueuse etc

 

 

 

 

 

.)

D'une façon générale, tout ce qui est lié à la peau bénéficie de l'utilisation de l'aloe arborescens. Les yeux sont

une extension de la peau, l'estomac, les intestins aussi, les cheveux, les muqueuses de nombreux organes, etc.

L'effet protecteur et régénérateur de l'aloe arborescens a pu être démontré (protection effects of Aloe

arborescens on skin injury induced by X - irradiation, Yakugaku Zasshi, 1990 ; 110 : 876-84).

L'aloe arborescens est extrêmement populaire au Japon. Il y est utilisé pour traiter de nombreux problèmes de santé.

L'étude menée in vivo et in vitro, démontre que non seulement la prise d'aloe arborescens diminue le nombre de

cellules cancéreuses, mais qu'elle est utile pour prévenir ce cancer grâce à son pouvoir inhibiteur sur la

naissance et le développement des cellules

 

cancéreuses (Okada K. Wakayama J. "Studies on in vitro and in vivo effects of aloe extract on hepato carcinogenesis") journal of the Wakayama medical Society, 1997, 48/85-95.

Au Brésil, dans la région de Saint-Antoine de Pouso Novo (Rio Grande do Sol), les autochtones utilisent l'aloe

arborescens pour guérir le cancer. Un moine Franciscain, Frei Romano Zago, en ayant entendu parler,

l'expérimenta dès 1988 et, devant les nombreux cas de guérison, écrivit un livre sur ses expériences.

Son ouvrage, "Cancer tem cura" (On peut guérir le cancer), qui en est à sa 25e édition, fait état des effets

positifs suivants:

1. Aigreur ou acidité d'estomac 2. Gastrite

3. Ulcère peptique 5. Cors

4. Yeux chassieux

6. Furoncles 7. Pellicules

9. Arthrite 10. Polypes intestinaux

11. Polypes utérins 12. Stimulant de l'appétit

13. Régulateur de la menstruation 14. Sueurs nocturnes

15. Augmentation de la performance sexuelle chez l'homme de plus de 40 ans

16. Respiration plus aisée chez l'asthmatique 17. Paralysie

18. Surdité 19. Constipation

20. Elimine les champignons 21. Normalise le cholestérol

22. Normalise la tension

23. Combat la calvitie 24. Sinusite

25. Lupus 26. Herpès simplex

27. Psoriasis 28. Epilepsie

29. Pied d'athlète 30. Renforce les ongles

31. Hyperplasie bénigne de la prostate 32. Acné

33. Rhumes 34. Indigestions

35. Mauvaise haleine 36. Ulcères variqueux

37. Ulcères à la rétine 38. Toxoplasmose dans l’oeil

39. Perte de l'odorat (Cancer tem cura, Editora Vozes, 1998, Frei Romano Zago O.F.M.)

:

 

POSOLOGIE

1 cuillère à soupe 10 à 20 minutes avant les 3 principaux repas.

Agiter fermement le flacon avant de s'en servir.

Le traitement courant consiste à utiliser une bouteille ou un flacon. Si les résultats ne sont pas probants, répéter

le traitement après un intervalle de 3 à 7 jours.

En cas d'insuccès, recommencer encore après un intervalle de 3 à 7 jours mais en doublant la dose : 2 cuillères

à soupe avant chaque repas.

.

 

Voici les applications curatives vérifiées par le frère Romano Zago

1. Champignons 2. Pied d'athlète

3. Cors 4. Fistule dans la gencive

5. Abcès 6. Tonique capillaire, anti pelliculaire

7. Brûlures domestiques 8. Brûlures aux rayons X

9. Blessures (grand pouvoir cicatrisant) 10. Anti tétanique

11. Eczémas 12. Hémorroïdes

13. Dissout dans l'eau, pour décongestionner le foie

14. Purificateur de l'air polluée par le tabac 15. Anémie

16. Constipation 17. Rhumatismes

18. Cicatrise les ulcères de la rétine et autres blessures de l’oeil 23. Cancer

19. Verrue 20. Acné

21. Vers solitaire 22. Kystes sébacés

Il ne vous reste plus maintenant qu'à expérimenter le "secret". Certes, il n'est pas assuré à 100 % que l'aloe

arborescens guérira tous les cas. Il y a des cas d'échecs (moins de 20 %). Mais ses formidables propriétés

curatives vous rendront certainement service tout au long de votre vie.

.

Conclusion

Les mécanismes d'action de l'aloe arborescens ne sont pas tous connus. On sait que c'est un stimulateur des

défenses immunitaires, ainsi qu'un immunomodulateur.

L'aloe arborescens n'est pas toxique, même injecté à hautes doses

 

. Le seul effet désagréable connu est purgatif, Vous verrez votre humeur s'améliorer, votre corps mieux fonctionner, votre sexualité s'épanouir. Vous avez donc tout intérêt à l'expérimenter le plus vite possible !"

 

 

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 23:27

 

Médecines du monde : la transe et l'hypnose

« De nombreuses médecines traditionnelles utilisent la transe pour atteindre la guérison. Et en Occident, la médecine s'en sert aussi mais sous une autre forme, on parle plutôt de transe hypnotique, qui correspond à un état modifié de notre conscience.

 

En hypnose, le sujet conserve ses perceptions conscientes (bruits, odeurs, mouvements). Le conscient continue donc de fonctionner, il y a simplement un déplacement de l'activité au profit de l'inconscient.

Ainsi, pendant une séance d'hypnose, la phase de transe peut être légère : la rêverie est la transe de tous les jours. Il peut être utile d'approfondir cet état, en thérapie par exemple. Dans ce cas, l'activité inconsciente augmentera alors que l'activité consciente, elle, baissera. Dans la transe profonde, l'esprit conscient n'interfère plus.

Lors d'une séance, l'hypnothérapeute oriente l'activité du cerveau du patient au profit de son inconscient en mettant le conscient en veille, "en sourdine".

L’hypnose a fait son entrée dans de nombreux hôpitaux, notamment pour traiter la douleur. Les scientifiques cherchent par ailleurs à comprendre comment cette pratique peut soigner ou au moins soulager. Des études sont ainsi en cours pour identifier les zones du cerveau qui interviennent dans un état hypnotique... »

le livre : « L'hypnothérapie pour les nuls »

Mike Bryant, Peter Mabbutt - Ed. First, paru  en 2007

 

(source :  http://www.medecines-naturelles.com/)

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 23:21

 

la luminothérapie

Chiffre

« Les Parisiens ne profitent que de 53 heures de soleil en décembre, contre 240 heures en juillet.

La dépression saisonnière

Pour ne pas perturber notre équilibre interne, nos yeux doivent recevoir un niveau de luminosité diffusé par le soleil d'au moins 2 000 lux (unité de mesure de la lumière).

En hiver, ce niveau n'est que de 500 lux, ce qui provoque, chez certaines personnes, de la fatigue et un manque de force. Cela entraîne alors une hyperphagie pour les sucres, une prise de poids et une hypersomnie.

Ces signes sont ceux d'une maladie : la dépression saisonnière, maladie reconnue dans les années 80 et qui se manifeste entre l'automne et le printemps.

Cette dépression bien particulière touche avant tout les malades, les personnes âgées, les handicapés ou ceux qui ne sortent pas beaucoup de chez eux. Par ailleurs, les femmes seraient plus touchées que les hommes.

Les saisons auraient donc une influence sur notre horloge biologique. Les pays d'Europe du Nord connaissent un fort taux de suicides, qui serait dû notamment aux jours très courts en hiver.

Mais il n'y a pas que la lumière qui influence nos humeurs : le vent du Sud s'accompagnerait aussi d'une plus grande tendance à l'agressivité. Et l'hypothèse est évoquée depuis longtemps. Ainsi au XVIIIe siècle, en Bavière, un meurtre commis par temps de foehn bénéficiait des circonstances atténuantes !

D'autres cas, encore, existent : des personnes souffriraient de dépression estivale, qui serait liée avant tout à la chaleur, plus qu'à la luminosité.

La luminothérapie

Les dépressions, qu'elles soient ou non saisonnières, se traitent par antidépresseurs et parfois par psychothérapies. Mais on peut aussi, en plus, agir sur l'origine de l'affection.

Ainsi, la dépression saisonnière peut être nettement améliorée par la luminothérapie ou photothérapie.

Ces séances de luminothérapie ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale mais on peut faire les faire chez soi, grâce à des lampes spécifiques.

Il en existe deux types :

  • la lampe classique de luminothérapie, qui est un éclairage de bureau utilisable comme lampe de travail et appareil de traitement. Elle permet de s'exposer à une forte luminosité, sans perturber le cours de la journée ,

  • autre possibilité : le "simulateur d'aube", qui permet de simuler le lever et le coucher du soleil. Il remplace le "signal" manquant à notre organisme lorsque l'on se lève et qu'il fait encore nuit, et permet ainsi un lever plus agréable. Il ne permet cependant pas de combattre les vraies dépressions saisonnières.

Avant toute utilisation de ces lampes, il faut demander l'avis d'un médecin et consulter un ophtalmo, pour ceux qui souffrent de maladies oculaires, car les ampoules ont une forte intensité (au minimum 2 500 lux).

Enfin, il faut toujours se placer au moins à un mètre de l'appareil.

Intervenants

  • Ghislaine Delbarre

  • Patrick Lemoine, psychiatre

Accessoires

  • Appareils de luminothérapie
    - Medi-light Bureau
    - Medi-light Handy
    - Medi-light Lampadaire ou Medi-light Plafonnier

  • Appareils de simulation d'aube
    - Sunrise Aurora
    - Lumie 200
    - Lumie 100 »

 

(source :  http://www.medecines-naturelles.com/)

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 23:15

 

le shiatsu

Définition

« Le mot shiatsu signifie "pression des doigts". Il identifie une technique de relaxation, discipline énergétique traditionnelle apparue il y a une centaine d'années au Japon. Son ancêtre s'y était déjà développé à partir du XVe siècle.

Il ne s'agit pas de médecine ni d'un massage ou d'une idéologie. Le shiatsu fait partie des techniques manuelles qui sont pratiquées depuis des millénaires en Orient.

C'est en Inde que ces techniques sont nées, où elles étaient enseignées par des moines bouddhistes dont le but était de développer le bien-être corporel. La Birmanie, le Cambodge et la Chine se laissèrent séduire par ces pratiques, chaque pays ajoutant un peu de sa culture et de sa philosophie aux traditionnels gestes de vibrations, percussions et étirements.

La pratique du shiatsu a été reconnue officiellement par le ministère japonais de la Santé en 1954. Dans ce pays, il est considéré comme une médecine à part entière.

Les techniques

Dans nos sociétés surmenées, le shiatsu est un moyen d'évacuer le stress et de débloquer les zones de tension, grâce à des points de pression et des étirements.

Cette technique utilise surtout les étirements qui, en terme oriental, favorisent une meilleure circulation de l'énergie. Des pressions sont également réalisées sur des zones spécifiques, situées le long des méridiens.

La popularité du shiatsu est sans doute due aux pratiques médicales impersonnelles en Occident, car il donne l'impression que l'action bénéfique se fait à la fois sur le corps et l'esprit, dans une prise en charge globale.

Son efficacité

Son action sur l'arrêt du tabac n'est cependant pas confirmée. Lorsque cela fonctionne, cela est sans doute lié à une meilleure gestion du stress. Pour certains, cette méthode de relaxation peut rentrer dans le cadre de la prévention, car elle permet d'apprendre à se détendre.

Il faut rappeler que les conceptions orientales sont très éloignées de notre médecine. Le vocabulaire employé reste obscur et il ne faut pas oublier que si le shiatsu est un complément intéressant dans le cadre d'une relaxation, il ne remplace en rien les actes médicaux, les médicaments et autres traitements. »
 

(source :  http://www.medecines-naturelles.com/)

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 23:08

 

la sophrologie

Définition et histoire

« Etymologiquement et selon l'inventeur du mot, "sophrologie" provient des mots grecs : sos, l'harmonie, phren, la conscience et logia, l'étude. 

La sophrologie est donc à la fois une science qui étudie la conscience humaine, une approche personnelle permettant à chacun de trouver des ressources en lui-même et une méthodologie qui propose des techniques pour vivre harmonieusement. Elle se trouve au croisement de la relaxation occidentale et de la méditation orientale. 

Cette pratique a vu le jour en 1960, grâce au neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo. Elle connaît un essor important en France, tout comme en Belgique et en Espagne. Les pays anglo-saxons sont, eux, plus centrés sur l'hypnose. 

La sophrologie a pour but d'arriver à un état privilégié, entre veille et sommeil. La personne va pouvoir alors stimuler différentes capacités qu'elle ne soupçonne pas ou qu'elle exploite peu. Elle devient capable de se détendre, de se concentrer, de gérer son stress et ses émotions mais aussi de mieux mémoriser, de positiver et de se dépasser.

Pour ses adeptes, la sophrologie permet d'améliorer la qualité de vie d'un point de vue psychologique et physique

Les bénéfices

La sophrologie est intéressante dans de nombreux domaines. 

Tout d'abord, à l'instar de l'hypnose, elle permet de mieux gérer la douleur. Ainsi, les dentistes s'y sont intéressés en premier. Les centres de la douleur y font aussi appel pour détendre leurs patients pendant une opération ou un accouchement.

En effet, la douleur est véhiculée par les nerfs jusqu'au cerveau. On ressent alors la sensation douloureuse. La sophrologie apprend à dépasser cette sensation : en se concentrant sur d'autres perceptions, en visualisant des images de bien-être, le patient accède à un autre monde, un autre niveau de conscience. Les sensations de douleur sont transformées en d'autres, beaucoup plus agréables. 

Le mécanisme exact est mal connu. La sophrologie et l'hypnose agiraient sur le cerveau au même endroit que la morphine, des zones qui suppriment la douleur.

De plus, la sophrologie permet de lutter contre le stress et ses conséquences psychosomatiques, c'est pourquoi elle est très utilisée pour préparer l'accouchement. Et dès le début de la grossesse, elle permet de vivre ces neuf mois de manière positive et confortable.

Mais cette pratique s'adresse aussi aux enfants, particulièrement réceptifs à la technique, en cas de douleur ou d'échec scolaire. Celui-ci est souvent lié à un problème de concentration : le jeune a du mal à retenir des informations et a peur de l'échec. L'apprentissage est alors compromis. La sophrologie leur apprend à se relaxer et à optimiser leurs capacités.

Même les sportifs s'y mettent ! Les préparateurs sportifs savent bien que sans un bon mental, le meilleur des entraînements peut être inefficace. 

Des sophrologues se sont donc spécialisés dans ce domaine. Certains professionnels de santé y ont recours pour mieux gérer la pression psychologique liée à leur métier. Et même les artistes peuvent l'utiliser pour canaliser leur sensibilité et l'exploiter au mieux.

La pratique

La sophrologie se pratique sous forme de séances régulières. Des conseils de respiration et de visualisation sont formulés par le sophrologue. Le corps se détend au son de sa voix. Et une fois les tensions éliminées, il est possible d'atteindre des zones inaccessibles, en temps normal, de la conscience.

Les exercices sont adaptés à la maladie de chacun. Le prix d'une séance se situe aux alentours de 45 euros. L'efficacité de la sophrologie dépend fortement de celui qui l'enseigne. Mieux vaut bien se renseigner avant de choisir son sophrologue. 

En France, on répertorie environ mille sophrologues. Il n'y a pas de diplôme d'Etat mais un certificat délivré après trois ans d'études. »
 

(source :  http://www.medecines-naturelles.com/)

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 23:04

 

la phytothérapie

« Elle est vieille de plusieurs siècles et pourtant, elle représente 240 millions de chiffre d'affaires par an : il s'agit de la phytothérapie, c'est-à-dire le traitement par les plantes.

Cette forme de médecine a été découverte en observant l'effet bénéfique de la végétation sur certaines maladies. Aujourd'hui encore, elle est utilisée de manière empirique, dans les pays en voie de développement. En revanche, en Occident, les scientifiques ont cherché à comprendre pourquoi les plantes peuvent soigner. Et ils ont trouvé la réponse dans leurs principes actifs contenus. Il existe plusieurs centaines de plantes répertoriées dans la pharmacopée française.

 

Aujourd'hui, les plantes sont aussi utilisées pour des médicaments d'allopathie. Dans ce cas-là, le laboratoire n'utilise qu'un seul des principes actifs, qu'il reproduit ensuite sous forme de molécules de synthèse. Le médicament a alors une indication bien précise pour soulager un symptôme. Par exemple, l'aspirine, issue du saule, est surtout utilisée contre les douleurs.

A l'inverse en phytothérapie, la plante est étudiée dans sa globalité : tous les principes actifs sont utilisés et leurs effets se potentialisent. La phytothérapie ne traite pas un symptôme mais la personne entière. Un même produit peut donc être prescrit pour soigner différents troubles.

Les médicaments de phytothérapie existent sous plusieurs formes. Les plantes sont utilisées fraîches quand c'est possible, sinon elles sont séchées et préparées sous forme de poudre dans des gélules ou des sachets, ou sous forme de teintures alcooliques, de tisanes ou de baumes.

Les préparations de phytothérapie sont réalisées sur prescription médicale. C'est le pharmacien qui prépare les potions à partir de bocaux de plantes, en fonction des indications du médecin phytothérapeute.

 

Mais des compléments à base de plantes sont par ailleurs en vente libre. Ceux-ci contiennent toujours des principes actifs qui peuvent parfois interagir avec d'autres médicaments. N'hésitez donc pas à demander conseil à votre pharmacien ou à votre médecin avant de les utiliser. »

 

(source :  http://www.medecines-naturelles.com/)

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 22:59

 

l'ostéopathie

Le chiffre

« Chaque année en France, on compte 10 millions de consultations en ostéopathie.

Histoire

C'est en 1874, aux Etats-Unis, qu'est née cette méthode de manipulation, grâce à un médecin, le docteur Andrew Taylor Still.

Les Français sont séduits et n'hésitent pas à se tourner vers un ostéopathe lorsque la médecine classique ne parvient pas à les soulager.

L'ostéopathie n'est pas encore officiellement reconnue par l'Etat français. Même si la loi 2002-303 de mars 2002, révisée en août 2004 (loi 2004-810) a été validée, les formations nécessaires à l'exercice de cette pratique et les décrets d'application indispensables à sa mise en vigueur ne sont toujours pas publiés.

Définition

L'ostéopathie ne remplace pas la médecine - elle ne traite pas la maladie - mais la complète en soulageant un symptôme, une souffrance.

Cette méthode manuelle se fonde essentiellement sur des manipulations de la colonne vertébrale et des articulations.Elle part d'un principe simple : de nombreux symptômes sont causés par des blocages articulaires. Il faut donc rétablir la mobilité entre les différentes structures ostéo-articulaires et les viscères.

Elle s'adresse à des troubles mécaniques - sciatiques, lumbagos - mais aussi des troubles dits fonctionnels, c'est-à-dire lorsque des difficultés psychologiques retentissent sur le corps et perturbent son fonctionnement. Ceux-ci peuvent se manifester par des maux de tête, de l'anxiété ou encore des troubles du sommeil.

L'ostéopathie est parfois utilisée chez les nourrissons pour diminuer l'agitation ou corriger une déformation du crâne, suite à un accouchement au forceps par exemple.

Trois types d'ostéopathies

  • l'ostéopathie structurelle traite les blocages articulaires et utilise les mobilisations et les ajustements articulaires ,

  • l'ostéopathie fonctionnelle s'occupe des viscères (comme le foie, l'estomac, les intestins) par des manipulations très douces. Elle complète l'ostéopathie structurelle ,

  • l'ostéopathie crânienne concerne plus particulièrement la tête et comporte des pressions légères au niveau du crâne.

L'ostéopathe est formé aux trois branches et utilise les différentes techniques en fonction des besoins. Les résultats apparaissent, en général, deux à trois jours après la consultation.

Bien sûr, les manipulations ne doivent être réalisées que par des professionnels correctement formés. Des connaissances médicales sont indispensables pour garantir une manipulation sans danger.

L'ostéopathie fait partie des médecines dites douces, qui sont actuellement en plein essor. Les thérapies manuelles fourmillent, en effet, de nouveautés plus ou moins reconnues. C'est pourquoi la méfiance est de mise devant toute technique "miracle" qui prétend guérir des maladies variées. »

(source :  http://www.medecines-naturelles.com/)

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 22:54

 

l'oligothérapie

Définition

« 'oligothérapie est une méthode qui repose sur l'administration d'oligoéléments - éléments chimiques que l'on trouve à l'état de traces dans notre organisme. Oligo en grec signifie "peu" ou "petit". 

Ces oligoéléments, qui représentent moins de 1 % de la masse du corps humain, sont pourtant indispensables : ils interviennent dans l'assimilation et le métabolisme des aliments et dans le renouvellement de nos tissus. Ils renforcent aussi les défenses de l'organisme contre les infections et aident à diminuer les réactions allergiques. Ils permettent également à notre organisme de conserver un bon équilibre.

Histoire

Au début du XXe siècle, Gabriel Bertrand fait faire d'importants progrès à la biochimie. Ce biologiste et chimiste français met en lumière le rôle des biocatalyseurs, ces substances présentes en quantité infime dans les tissus vivants mais nécessaires à la réalisation de réactions chimiques vitales. Il est à l'origine du terme oligoéléments, qui font partie de ces biocatalyseurs.

C'est essentiellement au docteur Jacques Ménétrier que l'on doit les applications thérapeutiques des biocatalyseurs. Reprenant, dès 1932, les travaux de Gabriel Bertrand, il met au point des solutions de différents oligoéléments et défini une méthode thérapeutique adéquate qui bouscule les principes de la médecine officielle.

Condamnée par le Conseil de l'ordre en 1954, sa thérapeutique des biocatalyseurs sera pourtant utilisée de plus en plus largement, sans que l'on fasse référence à ses travaux.

L'oligothérapie est essentiellement une médecine du terrain, c'est-à-dire ne s'attaquant pas aux symptômes mais aux causes profondes des maladies. Pour ses défenseurs, c'est au niveau des échanges cellulaires et tissulaires qu'il faut combattre, en aidant l'organisme à rétablir l'équilibre des échanges et ainsi, à renforcer les défenses naturelles.

Les oligoéléments

Parmi les oligoéléments de notre organisme, on peut citer : l'iode - nécessaire à la fabrication des hormones thyroïdiennes -, le fer - qui permet l'acheminement de l'oxygène -, le chrome - qui intervient dans le mécanisme de l'insuline et du diabète -, le cobalt - qui entre dans la composition de la vitamine B12 - ou encore le zinc... Ce dernier participe à la fabrication des protéines et joue également un rôle de premier plan dans le fonctionnement et la fabrication des acides nucléiques. Sa carence est susceptible d'entraîner des troubles neurologiques.

Les oligoéléments nous viennent de l'alimentation. On trouve ainsi le magnésium dans le chocolat et les fruits secs, le zinc dans les huîtres et le foie, le cuivre dans les coquillages et crustacés. Mais l'alimentation, de plus en plus raffinée, s'est appauvrie en oligoéléments.

D'autre part, certains de ces éléments sont apportés de manière peu assimilable. On peut donc en manquer. C'est pourquoi, il faut alors en apporter mais, là aussi, en quantité très faibles.

Enfin, il n'existe pas pour le moment de diplôme universitaire d'oligothérapeute.

 

Le livre

« Guide Hachette des vitamines et des oligoéléments » par Anne Dufour

Ed. Hachette Pratique, paru en 2002 »

 

(source :  http://www.medecines-naturelles.com/)

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 22:46

 

l'hypnose

Histoire

« L'hypnose est connue depuis l'Antiquité mais c'est seulement au XIXe siècle qu'elle a été décrite en Occident, grâce à un médecin viennois, le docteur Messner.

Le docteur Charcot l'a ensuite rendue célèbre, il y a plus d'un siècle, en l'utilisant pour traiter l'hystérie. Puis, le psychiatre américain Erickson a développé des techniques verbales permettant de se déconnecter de ce qui nous entoure.

Définition

L'hypnose, est un "état modifié de notre conscience", comme le sont le sommeil ou la veille, que l'on utilise en chirurgie ou dans le traitement de la douleur. Un ensemble de techniques permettent de provoquer cet état.

L'état hypnotique est un phénomène spontané et normal. L'objectif du médecin est d'entretenir ce phénomène naturel dans un but thérapeutique. Cela demande la coopération complète du patient.

Il faut souligner que nous sommes en état d'hypnose plusieurs fois par jour. Le plus souvent, sans le savoir ! Lorsque ce phénomène naturel survient, on dit que l'on est "en transe".

Selon les spécialistes de l'hypnose, nous entrons en transe de manière spontanée quand nous faisons un jogging ou que nous conduisons sur une autoroute chargée.

Si votre mari ne vous répond pas, vous pensez qu'il ne vous écoute pas ? Il peut tout simplement être en état hypnotique. Il est tellement concentré qu'il n'entend vraiment pas ce que vous lui dites.

L'hypnose est une pratique qui, contrairement à une idée préconçue, ne permet pas de manipuler quelqu'un et de l'obliger à faire quelque chose contre sa volonté.

En revanche, l'hypnose n'est ni une forme de sommeil, puisque l'on reste toujours conscient, ni une méthode de relaxation, même si cette technique est souvent ressentie comme un état très agréable. Ce qui est sûr, c'est qu'elle nécessite une grande coopération de la part du patient.

Ses applications

L'hypnose est de plus en plus utilisée dans les blocs opératoires, les centres de la douleur et lors d'actes médicaux douloureux, comme l'endoscopie ou le changement des pansements chez les grands brûlés.

Cette technique est particulièrement adaptée aux enfants, en chirurgie pédiatrique, mais aussi chez les adultes, en chirurgie plastique abdominale (par exemple, pour une ablation de la vésicule). Elle est utilisée également par les dentistes.

La prise en charge de la douleur bénéficie aussi des avancées prometteuses de l'hypnose. En effet, en modifiant la perception de la douleur, elle permet de mieux la supporter. C'est intéressant pour les douleurs rebelles aux traitements classiques, d'origine neurologique et cancéreuse, qu'elles soient aiguës ou chroniques.

Cela explique pourquoi depuis quelques années, les médecins l'utilisent de plus en plus.

Explication médicale

Le mécanisme de l'hypnose est encore mal connu. On commence seulement à comprendre son fonctionnement dans le domaine de la douleur, notamment, à savoir que cette technique agit au niveau du cerveau dans une zone appelée "système limbique", située entre les deux hémisphères, et où se situent les centres de la douleur.

La sensation de douleur est transmise au cerveau par des messagers spécifiques, qui sont appelés "neuromédiateurs". Or, l'hypnose permet de bloquer leur circulation, et donc, de la douleur dans le corps.

On sait aussi qu'un deuxième mécanisme intervient, via la diminution de la quantité d'hormones de la douleur, les kinines. Des études sont en cours afin de mieux connaître les zones du cerveau où ce phénomène agit.

Plus largement, l'hypnose doit être approfondie et son développement relève essentiellement d'études médicales, rigoureuses et contrôlées. Des études sont en cours afin de mieux connaître les zones du cerveau où l'hypnose agit. L'activité du cerveau pendant l'hypnose est elle aussi étudiée.

Précisons que l'hypnose est utilisée à la demande du patient uniquement. Un médecin ne peut absolument pas l'imposer à ses malades.

La formation

En attendant que l'hypnose soit une science plus précise, il est impératif de régir la formation des médecins. Tout le monde ne peut et ne doit pratiquer l'hypnose comme ça.

160 personnes sont formées par an. Et pour la première fois, des chirurgiens participeront à cette formation, en décembre 2005. »



 (source :  http://www.medecines-naturelles.com/)

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 22:35

 

l'ergothérapie

 

Définition

L'ergothérapie a été créée à la fin du XIXe siècle et consiste à améliorer les capacités physiques ou psychologiques d'un individu, que ses difficultés soient passagères ou définitives. 

Cette discipline s'adresse aussi bien à des malades souffrant de sclérose en plaques, d'Alzheimer ou de polyarthrite, qu'à des personnes victimes d'un accident de la route ou après une amputation.

Après une fracture ou à cause d'une maladie invalidante comme une sclérose en plaques, les gestes de la vie quotidienne deviennent en effet très difficiles à effectuer. Manger, se laver ou encore se coiffer peuvent relever du parcours du combattant.

L'ergothérapie a donc pour but d'obtenir ou de retrouver une meilleure autonomie, aussi bien chez soi que sur son lieu de travail. Elle prend en compte l'environnement qui entoure un malade, afin de l'adapter à ses capacités physiques.

De plus, c'est une discipline originale car elle consiste à prendre en charge le patient dans sa globalité, et non plus seulement l'organe malade. 

Les ergothérapeutes ne sont pas des kinésithérapeutes ni des médecins. Ils ont une formation spécifique qui dure trois ans, validée par un diplôme d'Etat depuis 1970, en France.

L'ergothérapie est particulièrement développée dans les centres de rééducation et de réadaptation, les hôpitaux, les maisons de retraite. 

Il faut savoir que le remboursement par la Sécurité sociale est prévu lorsque ces séances ont lieu à l'hôpital, mais également lorsqu'elles sont effectuées au domicile du patient, dans le cadre de son hospitalisation. 

Les méthodes

L'ergothérapie utilise des jeux, des activités de loisir ou de la vie quotidienne. C'est un excellent moyen de récupérer des capacités que l'on croyait perdues. Le patient apprend alors à évaluer ce qu'il est capable de faire, sans se mettre en difficulté ou en danger.

La prise en charge est très variable selon la pathologie. Les séances, qui sont prescrites par un médecin, font partie des étapes de rééducation, de réadaptation et de réinsertion des personnes handicapées.

Des appareillages sont souvent nécessaires pour reposer les articulations, éviter les postures anormales ou faciliter l'autonomie. L'orthèse, par exemple, est destinée à protéger, soutenir ou immobiliser dans une position précise un segment de membre.

Une autre étape de gestion d'un handicap est la réadaptation. Le patient doit apprendre à vivre au quotidien. Le but de l'ergothérapie est alors de trouver des solutions pour compenser les difficultés de la vie réelle.

Il s'agit par exemple de se déplacer seul pour un non-voyant, ou encore de réapprendre à faire un effort pour une personne cardiaque. Des aides techniques permettent dans certains cas de compenser les déficits.

La vie professionnelle bénéficie également d'aménagement, le poste de travail nécessitant parfois une adaptation.

Il est possible de réaliser des séances d'ergothérapie chez soi, à domicile. Le logement est alors adapté en fonction des difficultés rencontrées par la personne. Cela va des toilettes au plan de travail de la cuisine en passant par la douche et la pose de strapontins, le but étant de donner un maximum d'autonomie à la personne "diminuée"."


(source :  http://www.medecines-naturelles.com/)

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens