Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 12:11

La fin des temps selon les Saintes Ecritures :

« Il faut d’abord que vienne l’APOSTASIE et que se révèle l’Homme d’Iniquité, l’Être de perdition, l’ADVERSAIRE, celui qui se dresse contre tout ce qui porte le Nom de Dieu ou est objet de culte, jusqu’à siéger en personne dans le TEMPLE DE DIEU en se donnant lui-même pour DIEU ! » (2 Thess 2,3-4).

Epître de Paul à Timothée :« Sache bien ceci : dans les derniers jours surviendront des temps difficiles. Les hommes en effet, seront égoïstes, âpres au gain, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges, sans cœur, implacables, médisants, sans discipline, cruels, ennemis du bien, traîtres, emportés, aveuglés par l'orgueil, amis des plaisirs plutôt qu'amis de Dieu ; ils garderont les apparences de la piété, mais en auront renié la puissance. »

 « Car un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au gré de leurs convoitises et l’oreille leur démangeant, ils se donneront des MAÎTRES A FOISON et détourneront l’oreille de la vérité pour se tourner vers les FABLES ! » (2 Tim 4,3-6).



BIENHEUREUSE ANNE-CATHERINE EMMERICH ( 1774-1824) :

« Je vis le Pape en prières ; il était entouré de faux amis qui souvent faisaient le contraire de ce qu’il disait. (…) Ils veulent enlever au pasteur le pâturage qui est à lui ! Ils veulent en imposer un qui livre tout aux ennemis ! » (1822)

« Il y avait à Rome, même parmi les prélats, bien des personnes de sentiments peu catholiques qui travaillaient au succès de cette affaire (le faux œcuménisme). Je vis aussi en Allemagne des ecclésiastiques mondains et des protestants éclairés manifester des désirs et former un plan pour la fusion des confessions religieuses et pour la suppression de l’autorité papale. »

« Ils bâtissaient une grande église, étrange et extravagante ; tout le monde devait y entrer pour s’y unir et posséder les mêmes droits ; évangéliques, catholiques, sectes de toute espèce : ce devait être une vraie communion de profanes où il n’y aurait qu’un pasteur et un troupeau. Il devait aussi y avoir un pape mais qui ne posséderait rien et serait salarié. Tout était préparé d’avance et bien des choses étaient déjà faites : mais à l’endroit de l’autel, il n’y avait que désolation et abomination ».

« Il n’y a qu’une Eglise, l’Eglise catholique romaine ! Et quand il ne resterait sur la terre qu’un seul catholique, celui-ci constituerait l’Eglise une, universelle, c’est-à-dire catholique, l’Eglise de Jésus-Christ, contre laquelle les portes de l’enfer ne prévaudront pas ».

Sœur Catherine Emmerich, décrit dans la vision qui suit la terrible emprise de séduction qu’est la Franc-Maçonnerie et quel est son rôle. La voyante aperçut trois sphères qui devinrent comme des mondes distincts dans lesquels s’élevaient trois « églises de ténèbres ».

 "Dans la sphère ténébreuse la plus basse, je vis un culte abominable rendu au démon, et en guise d’autel un monticule, derrière lequel était un trou où d’énormes bûches entretenaient un brasier ardent. (…) J’aperçus là une espèce de sanctuaire et comme un sacrifice. Mais ce n’était qu’outrages, profanations, abominations et infamies. Il y avait tout un cérémonial en l’honneur du démon. (…) Je vis ces personnages communiquer des maladies aux hommes et leur faire toute espèce de mal. Ils appartenaient à toutes les contrées… Ils agissaient mystérieusement et dans les ténèbres, et toutes leurs œuvres n’étaient que folies, abominations et méchancetés, sans aucun profit pour eux-mêmes. Je vis, dans l’enceinte de cette église infernale, se produire la fornication, et meurtre et toutes sortes d’abominations : c’étaient là les bonnes œuvres des adorateurs du démon, et je reconnus que tous ceux qui s’adonnent à de tels forfaits appartiennent, sans le savoir, à cette église diabolique.

Dans l’enceinte de la seconde sphère, il y avait aussi une église, avec des mystères : c’étaient comme des associations secrètes. (…) On s’y occupait de sciences occultes, et l’on cherchait à pénétrer les secrets de la nature (…) mais il y avait au fond le culte secret du démon, le désir de guérir sans renoncer au péché, comme source de la mort et des maladies, le secours demandé, non à Jésus et à son Eglise, mais à la nature déchue.

La troisième sphère présentait un autre aspect, et c’était pourtant LA MÊME CHOSE, mais à un degré différent. Ici encore il y avait une église au centre : c’était simplement LA FRANC-MACONNERIE et les choses de ce genre. Il n’était question ici que de bienfaisance sans Jésus-Christ, de lumière en dehors de la Vraie Lumière, de science sans Dieu, de bonne chère, de vie commode… etc…

Les gens de ce cercle se croyaient bien au-dessus des deux autres, et s’imaginaient travailler contre eux, tandis qu’ils ne luttaient que CONTRE LA RELIGION, et laissaient grandir les DEUX AUTRES EGLISES, dans le sol desquelles ils avaient leurs racines."


(sources : http://saintespritdeverite.e-monsite.com/pages/mystiques/bienheureuse-anne-catherine-emmerich.html - http://fr.wikipedia.org/wiki/Anna_Katharina_Emmerick)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens