Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 23:04

 

Saint Philippe Neri (1515 – 1595) – fêté le 26 mai

 

source : http://www.paris.catholique.fr/Qui-etait-saint-Philippe-Neri.html

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1227/Saint-Philippe-Neri.html

 

« Florentin de naissance, il passa les trois-quart de sa vie à Rome et y devint si populaire et d'une sainteté si universellement reconnue qu'il deviendra, après saint Pierre, un second patron de la Ville Éternelle.

Il présente cette étonnante combinaison d'une piété nourrie des Pères du Désert, martyrologe romain,

 Pour sauver du mal la jeunesse, il fonda l’Oratoire, où les leçons spirituelles succédaient aux chants et aux œuvres de charité (des soirées de très pieuses mais très libres et très joyeuses méditations dont il était l'Saint-Philippe-Neri-01.jpganimateur) et il s’illustra par son amour du prochain, sa simplicité évangélique et son cœur plein de joie, dans un zèle extrême et un fervent service de Dieu.

avec un ministère actif, spécialement auprès de la jeunesse. Chez lui, la bonne humeur, voire l'hilarité, s'allie à l'évangélisme le plus limpide. S'étant laissé élever à la prêtrise, il y gagna les plus fervents de ses jeunes convertis.

 

 

Ce saint étonnant qui allie à la culture la plus raffinée une sainteté évangélique et une bonne humeur qui ne se refuse pas à la mystification, enchantera ses compatriotes contemporains puis ravit en France, au siècle suivant, ceux qui fonderont à leur tour l'Oratoire de France : le futur cardinal de Bérulle et le Père de Condren. Et si même un sceptique aussi inguérissable que Goethe a pu se sentir un dévot de saint Philippe sans en arriver à partager la foi, il est tout aussi typique qu'un grand universitaire d'Oxford, J.H. Newman, converti, lui, pour de bon, n'ait pas cru pouvoir se mettre à une autre école que celle de saint Philippe Néri.

Pour son action auprès des jeunes et sa gaieté contagieuse il fut, avec Saint François de Sales, l'un des saints préférés de Saint Jean Bosco.

«Que la joie dans le Seigneur augmente toujours. Que la joie selon le monde diminue toujours jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Je ne dis pas cela parce que, vivant en ce monde, nous ne devrions jamais nous réjouir. Mais afin que, même vivant en ce monde, nous soyons joyeux dans le Seigneur.» (saint Philippe Néri)

 

Philippe n’est pas natif de Rome mais de Florence où il a vu le jour en 1515. Toute sa vie, Philippe restera un florentin dans l’âme, bien qu’il ait quitté sa ville natale à 16 ans pour ne plus jamais y revenir.

Sur le chemin du départ de Florence, Philippe a déchiré l’arbre généalogique que son père lui avait remis ! Il quitte ainsi son pays et sa parenté. Cependant jamais il ne reniera ce qu’il doit à Florence : une foi vibrante et chaleureuse, une foi construite et sereine, née de la fréquentation des Dominicains de San Marco, le couvent enluminé des peintures de Fra Angelico ; un amour ardent de Jésus comme Savonarole qu’il admire particulièrement ; un grand humour ou plutôt l’art de regarder toute chose du bon côté ; un grand amour de la République. (R.P. Jacques Bombardier)

 

Philippe Néri, un ermite dans Rome

En 1532, Philippe arrive à Rome, après un bref séjour chez son oncle commerçant à San Germano, près du Mont Cassin. Très vite dégoûté par le commerce, Philippe mûrit sa vocation dans les solitudes de Gaëte, au bord de la Mer, dans ces rochers fendus, dit la légende, au moment de la mort du Christ sur la Croix. Il fréquente aussi les moines bénédictins du Mont Cassin.

Quand il arrive dans la Ville Sainte, il va vivre comme un ermite ( il y en a beaucoup dans la Rome de cette époque) pendant au moins 10 ans : logé chez un compatriote florentin, le directeur des douanes Caccia dont il aide les fils dans leur éducation, Philippe va d’église en église, prie et soigne les malades à l’hôpital, en particulier à l’hôpital St Jacques des Incurables. Pendant une année au moins, il suit des cours de philosophie et de théologie à l’université romaine.
Il passe la nuit dans les catacombes St Sébastien au milieu de la campagne romaine, tout près des martyrs : dans l’Eglise tiède, divisée, païenne de son temps, Philippe a besoin de frères ardents ; en attendant de les trouver parmi les jeunes romains, Philippe les rencontre dans les catacombes auprès des tombes des martyrs pour la foi et le nom de Jésus. C’est dans ce lieu fréquenté assidûment chaque nuit que se situe l’événement marquant de la vie intérieure de St Philippe : la Pentecôte de 1544. « Philippe avait aussi pour habitude quotidienne de prier spécialement le St Esprit et de lui demander en toute humilité ses grâces et ses dons....Tandis qu’il priait ainsi un jour de l’an 1544 avec grande ardeur, il sentit soudain dans son coeur une telle explosion du grand amour du St Esprit qui le submergeait, que le coeur se mit à battre si fort dans sa poitrine qu’on pouvait l’entendre du dehors.» Cette expérience de l’amour emplit Philippe d’une joie folle, «  une joie qui lui vient tout entière de l’amour de Dieu. »

 

Philippe, l’apôtre laïc de Rome

Durant la journée, St Philippe est aussi l’homme du « Forum », de la place publique, de la conversation. C’est un apôtre ardent. La ville de Rome où St Philippe arrive en 1532 est un véritable chantier de reconstruction : le traumatisme du Sac de 1527 marque encore les esprits de manière très vive sans avoir produit tous les fruits de conversion qu’on aurait pu en attendre ! Tout reprend un peu comme avant et les moeurs des fidèles, jeunes en particulier comme des membres de la hiérarchie de l’Eglise demeurent païennes.

Des palais se reconstruisent plus magnifiques encore !
Et c’est sans le savoir, sans le vouloir même, - car St Philippe vit sans projet peaufiné à l’avance- dans la fidélité à son inspiration intérieure qu’il va inventer sa manière à lui, toute particulière et toute originale d’entreprendre la nouvelle évangélisation de la société romaine de son temps.
« A la rencontre du paganisme renaissant et de ses séductions subtiles, il s ’avancera sans autre arme que la séduction plus puissante encore de la pureté et de la vérité. » (Père Louis Bouyer: Un socrate romain p.23). Saint-Philippe-Neri-02.jpg

L’entreprise était délicate: mais avec une simplicité en apparence si désarmée, « sa scandaleuse méthode fera de lui l’apôtre victorieux de la Rome paganisée. »(p 26).
St Philippe laisse à tous l’accès immédiat de sa pensée et de son coeur. Il a le contact facile : « De la foule qui fait cercle, on l’appelle et il répond sans se lasser, à l’un d’un bon mot, à l’autre d’un geste complice de sa main diaphane. Il a un sourire tout prêt pour chacun et qui n’est le même pour personne» (p.11) .

Il va droit à cette jeunesse dont il se sent parent et qu’il sent perdue pour le Christ afin de lui faire voir l’incomparable beauté du Seigneur. « Le voici donc, comme Socrate encore une fois, semblant n’avoir jamais rien à faire que d’errer à travers le dédale des rues romaines. St Philippe n’enseigne aucune doctrine particulière, n’impose aucune pratique spéciale...c’est tout au plus s’il suggère. Mais on ne peut vivre quelque temps avec lui sans devenir autre qu’on était. De soi-même, on s’imposera les changements qu’il ne proposait même pas. Cet apostolat peu banal qui commence comme une simple amitié et qui finit de même, mais dans l’entre-deux toute la vie d’une âme s’est communiquée à une autre, c’est déjà le caractère qui restera le plus constant des méthodes oratoriennes pour autant qu’il y en aura jamais. » (p. 24-25) Loin d’être une condamnation du paganisme, sa vie fut une assomption dans la purification de la grâce, du meilleur de son temps.

 

Philippe Néri, fondateur de l’Oratorio

Toute cette expérience pastorale de St Philippe se retrouvera dans l’Oratorio, la grande oeuvre de St Philippe Dans l’Oratorio, Philippe voudra communiquer aux siens son expérience spirituelle. Pour les garder libres dans le siècle comme il l’est, il transposera de manière habituelle et commune ce qui fut son expérience personnelle. C’est ce qui explique les moyens mis en oeuvre pour les siens : les temps d’oraison et de prière silencieuse, la dévotion à l’Esprit Saint et à la Sainte Vierge, les pèlerinages aux saints, la vie fraternelle et joyeuse, ses prières jaculatoires qui disent son âme, les conseils ascétiques (en particulier la lutte contre l’amour-propre), la lecture de la vie des saints, des Pères du désert....l’échange sur le livre permettant à tous les participants de donner son avis et d’approfondir la vie spirituelle, la morale ou la doctrine et même les Laude (poésies en langue italienne mises en musique) qui serviront à exprimer la joie qui déborde des coeurs habités par l’Esprit Saint.


En effet, l’Oratorio est fondé par Philippe pour arracher ses « concitoyens de quartier » à l’oubli de Dieu, à l’ignorance, à l’aveuglement et à la séduction du péché. Sa contemplation solitaire et amoureuse de Dieu a fait naître en lui cette compassion qui le porte à tout faire pour sauver le prochain. Toute la visée de l’oeuvre est donc la conversion et la sanctification. C’est cette sanctification fraternelle qui est évangélisatrice, comme par surcroît, par émanation, par contagion ! ... sans s’en rendre compte ! C’est en vivant ainsi d’une charité parfaite que l’Oratorio attirait et évangélisait.
St Philippe n’invite pas les laïcs qui le suivent à sortir du monde (sauf ceux qui ont un appel spécifique de Dieu) ni même à changer de vêtement ou de profession, ou à se conformer à un modèle unique : il les invite à faire un tri dans leur vie, rejetant le mauvais et développant le bon, à durer dans la fidélité à Dieu grâce à l’Oratorio et à suivre chacun leur grâce.

 

Philippe Néri prêtre et fondateur de l’Oratoire

En 1551 après avoir longtemps hésité et sous la douce pression de son père spirituel, St Philippe est ordonné prêtre, à trente six ans. Il s’installe alors dans un convict de prêtres où réside déjà son père et ami Persiano Rosa., à St Jérôme de la Charité.

Philippe dit la messe de midi après avoir passé la matinée au confessionnal et s’occupe très fidèlement de son groupe de laïcs, l’Oratorio. L’oeuvre grossit rapidement: il faut quitter la chambre de Philippe où les réunions avaient commencé et s’installer dans les combles de l’église !

Puis bientôt Philippe ne suit plus, il y a trop de monde ! Alors il invite quelques-uns des plus anciens disciples à recevoir eux aussi les ordres pour se consacrer aux fidèles de l’Oratorio.

Mais ces jeunes gens acceptent à la condition de vivre avec leur père : ainsi naît en 1564-65 l’embryon de la Congrégation de l’Oratoire.
Cette fondation intéresse peu Philippe; il rédige pour ses jeunes confrères une petite règle mais ne vit pas avec eux ! Pendant toutes ces années, l’Oratorio occupe toutes les énergies de St Philippe: chaque jour, les rencontres de prière, les confessions, les directions spirituelles, les visites à domicile pour les malades, les pauvres qu’il secourt... le dimanche, la promenade avec l’oratorio et ceux qui approchent timidement le groupe et que Philippe rencontre ; chaque année, le grand pèlerinage aux Sept Basiliques qui regroupe des milliers de personnes... L’oeuvre ne va pas sans jalousie ni suspicion ni enquête en ces temps troublés de l’Eglise. St Philippe supporte avec patience mais non sans émotion !

 

Philippe Néri: la fondation définitive de l’Oratoire et la construction de la Chiesa Nuova

En 1575, St Philippe demande au Pape d’avoir une église pour son oratorio car Saint Jérôme ne suffit plus et la paroisse voisine, St Jean des Florentins, pose beaucoup de difficultés. Le Pape Grégoire XIII lui accorde l’église Ste Marie de la Valicella, à lui Philippe et, dit la Bulle papale, à la « congrégation de prêtres et de clercs séculiers nommée de l’Oratoire »: en donnant l’église, le Pape fonde la congrégation de l’Oratoire !

St Philippe entreprend alors avec ardeur malgré son âge et sa santé délicate, la reconstruction de Saint-Philippe-Neri-03-Chiesa-Nueva.jpgl’église trop petite et ruinée : il bâtit la grande église qu’est la Chiesa Nuova, l’Eglise neuve comme on appelle encore aujourd’hui. Mais lui habite toujours seul, indépendant à St Jérôme !

Il faudra un ordre exprès du pape Grégoire XIII pour qu’en 1588 St Philippe vienne habiter avec les siens dans la maison qui voisine la Chiesa Nuova.

Les dernières années de sa vie, il mène une vie assez retirée. Il est tellement ravi en extase quand il célèbre la messe qu’il ne peut plus célébrer en public ; il célèbre la messe dans une petite chapelle et prend la matinée pour célébrer les saints mystères. Il ne peut plus prêcher sans être ravi en extase : toute sa vie, Philippe dut se distraire (!) pour échapper aux extases et ainsi arriver à prêcher ou à célébrer la messe !

Bien des drôleries de son comportement s’expliquent non seulement par son humour naturel ou son amour des farces mais aussi par son désir de fuir la concentration qui conduit à l’extase, ou à donner le change de ses émotions mystiques. Et puis St Philippe fait tout pour qu’on ne le prenne pas pour un saint, convaincu qu’il est d’être un grand pécheur.
Les dernières années, il reçoit les siens et de nombreux visiteurs dans sa chambre et se retire souvent dans la petite loggia qu’il a fait construire sur le toit de la maison pour y méditer et y prier de longues heures. Ses palpitations lui donnent toujours chaud et il peut rester des heures dehors, même en hiver ! Il s’éteindra le 26 mai 1595 en paix après avoir confessé les siens tard dans la soirée et avoir annoncé calmement à son entourage l’heure de sa mort. »

 

Pour connaître davantage : Paul TURKS Philippe Néri ou le feu de la joie Bayard Editions/ Centurion 1995

Giorgio PAPASOGLI Philippe Néri, un homme dans son siècle Pierre Téqui éditeur 1991

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 13:18

 

La crainte de Dieu

 

(L'Ecclésiastique, 11-21)

 

11 « La crainte du Seigneur est gloire et fierté,

gaieté et couronne d'allégresse.

12 La crainte du Seigneur réjouit le cœur,

donne gaieté, joie et longue vie.

La crainte du Seigneur est un don qui vient du Seigneur ;

de fait, elle établit sur les chemins de l'amour.

13 Pour qui craint le Seigneur, tout finira bien,

au jour de sa mort il sera béni.

14 Le principe de la sagesse, c'est de craindre le Seigneur ;

et pour les fidèles, elle est créée avec eux dans le sein.

15 Parmi les hommes, elle s'est fait un nid, fondation éternelle

et à leur race elle s'attachera fidèlement.

16 La plénitude de la sagesse, c'est de craindre le Seigneur,

elle les enivre de ses fruits ;

17 elle remplit toute leur maison de choses désirables

et de ses produits leurs greniers.

18 Le couronnement de la sagesse, c'est la crainte du Seigneur,

elle fait fleurir bien-être et santé.

Tous deux sont dons de Dieu, en vue du bien-être,

et pour ceux qui l'aiment, la fierté s'élargit.

19 Il fait pleuvoir la science et l'intelligence,

Il a éxalté la gloire de ceux qui la possèdent.

20 La racine de la sagesse, c'est de craindre le Seigneur,

et sa frondaison, c'est une longue vie.

21 La crainte du Seigneur ôte les péchés ;

Celui qui persévère détourne toute colère. »

 

Esprit Saint 001

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 16:02

 

Prière pour que le monde soit prêt

pour la venue du Seigneur

 

Père Tout Miséricordieux,

 

fais que ceux qui ont beau entendre

mais ne comprennent jamais

entendent cette fois Ta Voix

et comprennent que c'est Toi le Saint des Saints ;

ouvre les yeux de ceux qui ont beau regarder

mais ne perçoivent jamais,

pour que cette fois ils voient de leurs yeux

Ta Sainte Face et Ta Gloire ;

pose Ton doigt sur leur cœur

afin que leur cœur s'ouvre et comprenne Ta fidélité ;

pardonne aux âmes obstinées

qui refusent d'entendre et de voir ;

je Te prie pour Te demander toutes ces choses,

Père Juste,

afin que toutes les nations

se convertissent et soient guéries

par les Saintes Plaies de Ton Fils Bien-Aimé Jésus-Christ.

Amen.

 

Amour de Dieu

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 10:18

 

Consécration au Coeur Immaculé de Marie
« Mon fils, donnez-moi votre cœur » (Prov., 23, 26)

Marie Reine Immaculée de l'univers
O Marie, Vierge puissante et Mère de miséricorde,

Reine du Ciel et refuge des pécheurs,

nous nous consacrons à Votre Coeur Immaculé.

Nous Vous consacrons notre être et notre vie tout entière ;

tout ce que nous avons, tout ce que nous aimons, tout ce que nous sommes.

A Vous nos corps, nos âmes. A Vous nos foyers, nos familles, notre patrie.

Nous voulons que tout en nous, tout autour de nous vous appartienne

et participe aux bienfaits de Vos Bénédictions Maternelles.

Et pour que cette consécration soit vraiment efficace et durable,

nous renouvelons aujourd'hui à Vos pieds, Ô Marie,

les promesses de notre baptême et de notre première Communion.

Nous nous engageons à professer courageusement et toujours

les vérités de la Foi, à vivre en catholiques pleinement soumis

à toutes les directions du Pape et des Evêques en communion avec lui.

Nous nous engageons à observer les commandements de Dieu et de l'Eglise,

et particulièrement la sanctification du dimanche.

Nous nous engageons à faire entrer dans notre vie - autant qu'il nous sera possible -

les consolantes pratiques de la religion chrétienne et surtout la Sainte Communion.

Nous Vous promettons enfin, Ô Glorieuse Mère de  Dieu et tendre Mère des hommes,

de mettre tout notre coeur au service de Votre culte béni,

afin de hâter, d'assurer, par le Règne de Votre Coeur immaculé,

le Règne du Coeur de Votre Adorable Fils dans nos âmes et dans toutes les âmes,

dans notre cher pays et dans tout l'univers, sur la terre comme au Ciel.

Ainsi soit-il.

(3 années d'indulgence - 21 février 1907.)

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 10:14

Marie et l'Enfant Jésus

                    A la Très-Sainte Vierge Marie

Vierge Marie, Daignez sourire à Vos enfants ;
Mère chérie, Recevez leurs chants.
Ah ! nous Vous consacrons les jours de notre vie,

daignez en bénir tous les instants,
Et d’âge en âge, Pour Vous nos vœux toujours croissants,
Seront le gage De nos serments.

Vous aimer sans cesse, Auguste Reine de mon cœur,
Vous aimer sans cesse, Quelle douceur !
Vous souriez à mes vœux : ce signe de tendresse
Bannit la crainte et la douleur,
Il est le gage De Votre amour pour un pécheur.
Et le présage De son bonheur.
Vierge Marie, etc.

Mère chérie, Vous que mon cœur aima toujours
Viens, ô Marie ! A mon secours.
C’est Vous qui protégiez l’aurore de ma vie ;
Je Vous en dois les plus heureux jours.
De mon jeune âge Conservez-moi les sentiments,
C’est le partage De Vos enfants.
Vierge Marie, etc.

En vain le monde Prétend m’engager sous son joug,
En vain il gronde, mais je suis à Vous.
Oui ! c’est sur Votre appui que mon espoir se fonde,
O Tendre Mère ! soutenez-moi.
Toujours fidèle A Vous seule mon cœur sera,
Et sous Votre aile Reposera.
Vierge Marie, etc.

Sur cette terre Je veux publier à jamais,
O douce Mère ! Tous Vos bienfaits.
Je veux Vous appartenir, et Vous aimer, et Vous plaire.
Daignez m’accorder en retour Que je demeure
Votre enfant jusqu’au dernier jour,
Et que je meure Dans Votre amour.
Vierge Marie, etc.

 

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 10:11

Ave Maris Stella

Seigneur, ayez pitié de nous
O Christ, ayez pitié de nous
Seigneur, ayez pitié de nous

Christ, écoutez-nous

Christ, éxaucez-nous

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Fils Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Esprit-Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Trinité Sainte, qui êtes Un Seul Dieu, ayez pitié de nous

 

Sainte Marie, priez pour nous
Sainte Mère de Dieu, priez pour nous
Sainte Vierge toujours Vierge, priez pour nous

 

Mère de Jésus, l’Emmanuel, priez pour nous
Mère de Jésus, le Sauveur, priez pour nous
Mère de Jésus, le Seigneur, priez pour nous

Mère de la Grâce Divine, priez pour nous
Mère conçue sans péché, priez pour nous

Mère très pure, priez pour nous

Mère très chaste, priez pour nous

Mère sans tâche, priez pour nous

Mère toujours Vierge, priez pour nous

Mère admirable, priez pour nous

Mère du Bon Conseil, priez pour nous

Mère du Créateur, priez pour nous

Mère du Sauveur, priez pour nous

Mère de la lumière, priez pour nous
Mère de la vie, priez pour nous

Mère digne d’amour, priez pour nous
Mère de la miséricorde, priez pour nous
Mère de l’espérance, priez pour nous
Mère de l’Eglise, priez pour nous
Mère de tous les hommes, priez pour nous
Mère bénie entre toutes les mères, priez pour nous

 

Vierge très sage, priez pour nous

Vierge digne d'honneurs, priez pour nous

Vierge digne de louanges, priez pour nous

Vierge puissante, priez pour nous

Vierge fidèle, priez pour nous

Vierge comblée de grâce, priez pour nous
Vierge toute sainte, priez pour nous

Vierge très bonne, priez pour nous
Vierge très humble, priez pour nous
Vierge très pauvre, priez pour nous
Vierge très pure, priez pour nous
Vierge accueillante à la Parole, priez pour nous

Vierge croyante, priez pour nous
Vierge obéissante, priez pour nous
Vierge priante, priez pour nous
Vierge souffrante, priez pour nous
Vierge exultante de Joie, priez pour nous
Vierge bénie entre toutes les vierges, priez pour nous

 

Miroir de la Sainteté Divine, priez pour nous

Trône de la Sagesse, priez pour nous

Cause de notre joie, priez pour nous

Demeure du Saint-Esprit, priez pour nous

Demeure comblée de gloire, priez pour nous

Demeure toute consacrée à Dieu, priez pour nous

Rose mystique, priez pour nous

Tour de David, priez pour nous

Tour d'ivoire, priez pour nous

Maison d'or, priez pour nous

Arche de la Nouvelle Alliance, priez pour nous

Porte du ciel, priez pour nous

Etoile du matin, priez pour nous

Salut et santé des malades, priez pour nous

Refuge des pécheurs, priez pour nous

Consolatrice des malheureux, priez pour nous

Secours des chrétiens, priez pour nous

Eve nouvelle, priez pour nous
Héritière de la promesse, priez pour nous
Servante du Seigneur, priez pour nous
Cité de Dieu, priez pour nous

Temple de l’Esprit Saint, priez pour nous
Splendeur de la création, priez pour nous
Femme bénie entre toutes, priez pour nous

Médiatrice de toutes les grâces, priez pour nous

Médiatrice de l'Unité des chrétiens, priez pour nous
Dispensatrice de la Paix, priez pour nous
Soutien des ministres du Seigneur, priez pour nous
Guide des consacrés, priez pour nous
Modèle des épouses, priez pour nous
Protectrice des familles, priez pour nous

Avocate des opprimés, priez pour nous
Joie de tous les enfants de Dieu, priez pour nous

 

Reine élevée au Ciel, priez pour nous

Reine immaculée de l'Univers, priez pour nous
Reine des Anges, priez pour nous
Reine des Patriarches, priez pour nous
Reine des prophètes, priez pour nous
Reine des apôtres, priez pour nous
Reine des martyrs, priez pour nous

Reine des pasteurs, priez pour nous
Reine des docteurs, priez pour nous
Reine des vierges, priez pour nous
Reine des fidèles, priez pour nous
Reine de tous les saints, priez pour nous

Reine conçue sans le péché originel, priez pour nous

Reine du Saint Rosaire, priez pour nous

Reine de la Paix et de l'Unité, priez pour nous
Reine du monde à venir, priez pour nous

 

Notre Dame de la Prière, apprenez-nous à prier
Notre Dame du bel Amour, apprenez-nous à aimer
Notre Dame du Magnificat, apprenez-nous à louer

 

Agneau de Dieu, qui enlèvez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlèvez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlèvez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

 

Oraison

Alors que nous contemplons les merveilles que Vous avez accomplies en Marie, accordez-nous Père Éternel, par l'intercession de Son Cœur Immaculé, la santé de l'âme et du corps et le bonheur de vivre dès à présent en Votre présence et d’avoir part un jour à la plénitude de Votre grâce. Par Jésus-Christ Notre Seigneur qui vit et règne avec Vous dans l'unité du Saint-esprit pour les siècles.

Amen.

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 00:04

 

La neuvaine de prières

Une neuvaine est une prière offerte à une intention particulière, répétée neuf jours de suite. Prière en laquelle nous demandons l'intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, du Saint Enfant Jésus, d'un Saint, ou bien adressée directement à Dieu qui répond aux appels du Christ Jésus : "Demandez, et l'on vous donnera... frappez, et l'on vous ouvrira..." (Mat. 7,7 - Luc 11,9) ; "Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez" (Mat. 21,22) ; "Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai" (Jean 14,13) ; "Ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom" (Jean 16,23). Les témoignages abondent en toute l'histoire de l'Eglise, qui montrent que Dieu se laisse toucher par cette forme de prière.
Source : http://www.assumpta.fr/1er-jour-La-fidelite-Fidelity-La.html

Marie Jésus et Anges

Neuvaine pour l'Assomption de Marie

  

La neuvaine de préparation à la fête de l'Assomption de la Très Sainte Vierge Marie, est à réciter du 6 au 14 août. Cette neuvaine peut aussi être récitée en tout temps, en particulier ou en groupe de prière (à cette occasion, vous pouvez faire appel à vos amis dans la Foi, à des communautés religieuses ou encore former une « chaîne de prières » pour la récitation de cette neuvaine). Aucune formule n'est prescrite.Il éxiste différentes prières de neuvaine à la Très Sainte Vierge Marie.

Dans les difficultés importantes, ne jamais oublier qu'assister à la Sainte Messe et faire une pieuse communion seront toujours le secours le plus efficace.

 

Pendant ces neuf jours, accompagner si possible la neuvaine de : confession, prières et cantiques à Marie, litanies de la Sainte Vierge, récitation du chapelet, jeûne (savoir se priver d'un peu de nourriture en s'astreignant au pain et à l'eau pendant une ou deux journées, se priver d'un peu de télévision, d'internet, d'écoute de la radio, de paroles inutiles, de tabac, etc....) La prière et le jeûne ont un pouvoir redoutable pour sanctifier son âme et chasser certains démons.

 

Chaque jour : * formuler votre demande ;

* réciter la prière du jour de la neuvaine ;

* réciter les litanies de la Très Sainte Vierge Marie ;

* réciter le Souvenez-vous ;

* terminer par une dizaine de chapelet (1 Notre-Père, 10 Je Vous salue Marie et 1 Gloire au Père ….) ou un chapelet, ou un rosaire ;

* chanter des cantiques (de votre choix) à la Sainte Vierge pendant la neuvaine.

 

Premier jour : la fidélité

V. Ô Dieu, venez à mon aide

R. Seigneur, hâtez-Vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R. Comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen

 

Le chemin d'espérance de Marie s'ouvre avec l'Annonciation. Ici se vit la fidélité de Marie envers Dieu, qui s'illustre par sa réponse pleine de confiance et d'abandon dans la Toute Puissance de l'Amour Divin :  « Que Sa Volonté soit faite .»

La fidélité est l'attitude centrale de cette première étape du chemin d'espérance de Marie. En réalité c'est l'attitude première et essentielle de toute la vie de Notre Dame. Tout commence, en Marie, au moment où elle dit oui au Seigneur ; c'est un oui radical et définitif, mais dans un élan d'amour et de foi. Marie, elle aussi, a accompli dans la foi son pèlerinage. Cela fait que le oui de Marie se rapproche davantage des exigences et des limites des nôtres. Il a suffi à Marie de s'appuyer sur une triple sécurité :
- Dieu l'aimait d'un amour de prédilection
- Dieu lui demandait ce consentement
- à Dieu rien n'est impossible.
La fidélité de Marie est faite de pauvreté, de confiance, d'abandon et de disponibilité.

Demandons à Marie de nous accorder la grâce d'une profonde et sincère fidélité envers Dieu.

 

Oraison

Seigneur notre Dieu, nous Vous rendons grâce pour le Mystère de l'Annonciation. Par le message de l'Archange Gabriel et l'entière confiance de Marie, le Mystère de l'Incarnation de Votre Divin Fils a pu avoir lieu pour notre salut.

Donnez-nous la grâce d'être fidèle à Vos Commandements et à nos promesses, par le Cœur Immaculé de Marie, afin que nous Vous louions avec le Fils et le Saint-Esprit pour les siècles et les siècles. Amen !

 

Deuxième jour : la pauvreté

V. Ô Dieu, venez à mon aide

R. Seigneur, hâtez-Vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R. Comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen

 

La pauvreté de Marie se fait détachement progressif, mystérieuse insécurité.. La pauvreté de Marie réalise parfaitement l’idéal messianique d’un peuple “humble et modeste”, du “petit reste” qui demeura fidèle et chercha refuge dans le nom du Seigneur.

Jésus ne fit rien d'autre que décrire Marie, quand il prononça les Béatitudes. Grâce à cette radicale pauvreté évangélique, Marie vit en toute simplicité, ouverte à la Parole de Dieu et en joyeuse dépendance de Sa volonté.. La pauvreté est une autre caractéristique de Notre Dame durant toute sa vie, mais nous voulons la souligner dès le début de son chemin. Tout chemin parcouru vers Dieu suppose et exige la pauvreté : impossible de cheminer si l'on apporte trop de choses !

 

Oraison

Seigneur Dieu, Vous qui regardez les humbles et les pauvres avec Amour, et à ceux qui Vous le demandent Vous apportez la grâce de Votre soutien Paternel, accordez-nous la grâce, par le Cœur Immaculé de Marie, de toujours préférer les Biens spirituels aux biens terrestres afin que, détachés de ces derniers, nous arrivions plus sûrement et plus facilement au Ciel afin que nous Vous louions avec le Fils et le Saint-Esprit pour les siècles et les siècles. Amen !

 

Troisième jour : La contemplation

V. Ô Dieu, venez à mon aide

R. Seigneur, hâtez-Vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R. Comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen

 

 La contemplation est une caractéristique essentielle et permanente de Marie durant toute Sa vie. A la naissance de Jésus, alors que les bergers parlent et racontent tout ce qui leur a été dit sur "cet Enfant", Marie, Elle, conserve avec soin, tous ces souvenirs et les médite en Son Coeur.

Le Magnificat est un fruit évident de l'esprit contemplatif de Marie. Quand nous voulons pénétrer dans l'Âme priante de Notre Dame, nous méditons le Magnificat : c'est le chant de gratitude, de joie, de louange de Marie pour Dieu. A travers le Magnificat, et parcourant l'histoire du Salut, Marie, en sa contemplation profonde, ce cantique célèbre la fidélité de Dieu envers Israël, son serviteur, et les merveilles accomplies dans sa petitesse de servante.

En Marie, la contemplation est oeuvre de l'Esprit Saint qui a engendré en Elle la Parole. De la profondeur sereine de cette contemplation, Marie perçoit simultanément la présence de Dieu en Elle.

 

Oraison

Béni soit Dieu, Père de Notre Seigneur Jésus-Christ ! Gloire à Vous Seigneur maintenant et à jamais ! En Lui, Soleil levant et lumière victorieuse, Vous illuminez nos âmes et réchauffez nos cœurs.
Accordez-nous la grâce, par le Cœur Immaculé de Marie, de reconnaître Votre venue pour nous ranimer de ce désert mortel qu'est le monde d'aujourd'hui. Augmentez en nous la Foi, l'Espérance et la Charité afin que nous Vous louions avec le Fils et le Saint-Esprit pour les siècles et les siècles. Amen !

 

Quatrième jour : le service
        V. Ô Dieu, venez à mon aide

R. Seigneur, hâtez-Vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R. Comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen

 

L'attitude de service de Marie apparaît surtout aux noces de Cana. Marie, “la contemplative”, est la première à découvrir le problème des jeunes époux et elle s'engage à les aider : “Ils n'ont plus de vin”. “Faites ce qu'Il vous dira”. Ces paroles de Notre Dame, nées de Sa foi profonde en son Fils et d'un amour délicat envers les jeunes époux, expriment la charité pure et lumineuse qui l'animent et qui forment le réalisme et la fécondité de sa contemplation.

Il en est toujours ainsi : quand la contemplation est vraie, elle crée en nous de très grandes aptitudes à servir. Les contemplatifs ont cette capacité spéciale de découvrir immédiatement les problèmes des autres, la capacité inépuisable du don.

Le service de Marie, depuis son « fiat » à l'Annonciation, à travers le mystérieux détachement de toute sa vie, qui va jusqu'au don généreux de son Fils pour la Rédemption du genre humain est le plus parfait exemple du service charitable.

 

Oraison

Dieu d'Amour, accordez-nous la grâce, par le Cœur Immaculé de Marie, de reconnaître le Christ en chacun de nos frères, et de vivre au service les uns des autres jusqu'au Jour où nous Vous lourons avec le Fils et le Saint-Esprit pour les siècles et les siècles. Amen !

 

Cinquième jour : l'écoute de La Parole

        V. Ô Dieu, venez à mon aide

R. Seigneur, hâtez-Vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R. Comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen

 

L'écoute est une autre caractéristique propre à Notre Dame dans Son long chemin de silence, au cours duquel Elle accompagne l'oeuvre apostolique et missionnaire de Son Fils.

L'évangéliste Luc nous présente en deux circonstances Marie “à l'écoute” attentive de la Parole de Dieu. En une occasion où Jésus prêche à la foule qui le suit, on lui dit : “Ta mère et tes frères se tiennent dehors et veulent te voir. Jésus leur répond: « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoulent la Parole de Dieu et la mettent en pratique” (Lc 8, 19-21). Jésus établit ici les liens de la véritable parenté de Marie : Marie a pu nous donner Jésus selon la chair parce que, d'abord, Elle l'avait accueilli en Son Coeur rempli d'Amour et de Foi.

Marie est “heureuse” parce qu'Elle nous a donné Jésus, le Fils de Dieu fait homme. Mais cela fut possible parce que “l'humble Servante du Seigneur” sut dire “oui” à la Parole reçue. Vivre à l'écoute de la Parole de Dieu signifie avoir une grande capacité contemplative. Et seuls les plus humbles et les plus confiants en sont capables.

 

Oraison

 Seigneur Dieu, accordez-nous la grâce, par le Cœur Immaculé de Marie, de faire fructifier à chaque instant Votre Sainte Parole en nos âmes, La Parole qui a pris chair de la Vierge Marie, Jésus, le Christ, notre Seigneur. Afin que nous Vous louions avec le Fils et le Saint-Esprit pour les siècles et les siècles. Amen !

 

 

Sixième jour : l'offrande
         V. Ô Dieu, venez à mon aide

R. Seigneur, hâtez-Vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R. Comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen

 

Nous contemplons Marie dans l'offrande de son Fils au Père Céleste. C'est le moment providentiellement fort dans lequel Marie l'a senti le plus sien : il est non seulement Son Fils mais Son Créateur et le Rédempteur de toute l'humanité. « Près de la Croix se tenait sa mère” (Jn 19, 25-27).

Marie comprend et vit le déchirement de l'offrande, mais aussi sa mystérieuse fécondité. Jamais Marie ne s'est sentie si seule : Son Fils meurt ; mais jamais non plus, Elle ne s'est sentie plus accompagnée et plus féconde ; l'Église naît. “Voici ton Fils” (= l'Église, l'humanité). Par Sa merveilleuse offrande pleine d'amour, d'obéissance et de souffrances, Marie est Co-rédemptrice de la Passion de Son Fils Jésus-Christ

Le monde ne peut vivre sans le Christ. “Dieu a tant aimé les hommes qu'Il leur a donné Son Fils unique”. Le monde ne peut vivre maintenant sans “l'Église qui est Son Corps Mystique”.

Tout est, évidement, fruit de l'Amour du Père; mais tout est aussi fruit de la générosité sereine et forte, douloureuse et féconde de l'offrande de Marie.

 

Oraison

Vous avez voulu, Seigneur Dieu, que la Mère de Votre Divin Fils, debout près de la Croix, fût associée à ses souffrances ; accordez à Votre Sainte Église, par le Cœur Immaculé de Marie, de s'unir elle aussi, à la passion du Christ afin d'avoir part à Sa Résurrection, afin que nous Vous louions avec le Fils et le Saint-Esprit pour les siècles et les siècles. Amen !

 

 

Septième jour : la communion
          V. Ô Dieu, venez à mon aide

R. Seigneur, hâtez-Vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R. Comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen

 

 Marie nous est présentée au Cénacle alors qu'Elle préside, dans l'amour, à la prière pleine d'espérance des apôtres et des disciples. La présence de Marie est fondamentale pour la communion. Marie est là, dans les débuts missionnaires de l'Église, comme Elle le fut dans les débuts de l'activité évangélisatrice de Jésus.

Dans notre chemin d'espérance avec Marie, cette attitude de communion est fondamentale. Marie l'a vécue dans le silence, l'oraison et la croix. La communion exige le détachement et la mort ; elle exige la réconciliation et la rencontre ; elle exige, surtout, une entière fidélité à la Parole de Dieu.

La communion avec Dieu et l'obéissance de Marie furent beaucoup plus parfaites que celles de tous les autres saints. Exempte de la faute originelle, Elle ne ressentait aucune résistance dans l'exercice des vertus. " Comme une roue libre, dit Saint Bernardin de Sienne, Elle cédait à toutes les impulsions du Saint-Esprit". " Son unique soin, ajoute-t-il ailleurs, était de tenir les yeux fixés sur le bon plaisir de Dieu et de s'y conformer avec toute la ferveur de son âme ". Aussi c'est à bon droit qu'on lui applique cette parole du Cantique sacré : " Mon âme s'est liquéfiée à la voix de mon Bien-Aimé " (Ct 5,6). " En effet, dit Richard de Saint-Laurent, l'âme bénie de la Sainte Vierge, devenue par l'action d'un immense incendie d'amour, comme un métal en fusion, était toujours prête à couler dans le moule de la Divine Volonté pour en épouser toutes les formes ".

Toute Sa vie fut pure obéissance de foi à l'adorable volonté du Père. La fidélité de Marie rend possible la communion. La communion, au fond, est un mode concret de fidélité.

 

Oraison

Soyez Béni Seigneur Dieu Trois fois Saint ! Accordez-nous la grâce, par le Cœur Immaculé de Marie, de ne jamais rien désirer d'autre que Vous Seul, et de mourir à nous pour mieux vivre en Vous, afin d'être en parfaite communion avec Vous, Adorable et Très Sainte Trinité ! Par son intercession, ouvrez nos coeurs à Celui qui veut naître en nous comme Il est né un jour en Elle, Marie, la Mère de Votre Fils, le Christ Notre Seigneur. Amen !

 

 

Huitième jour : la mission
          V. Ô Dieu, venez à mon aide

R. Seigneur, hâtez-Vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R. Comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen

 

 L'Église qui se manifeste à la Pentecôte est essentiellement missionnaire. Par la Force du Saint-Esprit, la première Église croît et se construit fondamentalement par la Parole et l'Eucharistie ; mais l'Église continue de naître quotidiennement dans le coeur fidèle de Notre Dame. Elle naît dans le silence contemplatif de Marie, engendré lui-même par la Parole à contempler.

La mission exige ardeur et transparence chez le témoin ; fidélité et courage chez le prophète ; force sereine chez le martyr. A cause de cela même, elle exige contemplation, cohérence intérieure, sérénité devant la croix.

Le silence contemplatif de Marie fait croître l'Église du dedans ; Sa parfaite docilité à l'Esprit-Saint assure l'unité intérieure de l'Église et l'efficacité de son expansion missionnaire autours de la Terre.

 

Oraison

Seigneur Dieu Tout-Puissant, par les dons de Votre Esprit-Saint, Vous avez enflammé et transformé les Apôtres pour qu'ils annoncent la Bonne Nouvelle parmi les nations de la Terre. Par le Cœur Immaculé de Marie, daignez répandre ce même Esprit sur Votre Église en prière : devant le monde, qu'elle soit aujourd'hui le signe d'une unité nouvelle entre tous les chrétiens, par Jésus-Christ, Notre Seigneur. Amen !

 

Neuvième jour : l'espérance

        V. Ô Dieu, venez à mon aide

R. Seigneur, hâtez-Vous de me secourir.

V. Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R. Comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles et les siècles. Amen

 

De tonte évidence, le chemin de Marie, surtout à partir de la Pentecôte, devient un chemin d'espérance, qui se poursuit essentiellement en compagnie de Jésus Ressuscité. A partir de la Pentecôte, le chemin de Marie n'est que le chemin de silence et de témoignage de la communauté primitive, jusqu'à ce que la tradition nous parle de la sereine dormition de Notre Dame et de sa glorieuse Assomption dans les Cieux.

Le mystère de l'Assomption de Notre Dame est essentiellement un mystère d'espérance, avant tout parce qu'il nous enseigne à regarder - et à désirer ardemment - ce qui est définitif : la Vie Éternelle. Notre monde a besoin d'espérance ; mais d'une espérance qui le mette en route vers ce qui est pleinement bon, vers la jouissance de l'union avec Dieu, vers la communion inaltérable et la rencontre, vers la construction d'une société définitivement nouvelle, vers la possession du ciel nouveau et de la terre nouvelle où habitera l'Amour, la Lumière, la Paix et la Justice.

Marie nous accompagne sur ce chemin d'espérance vers la rencontre du Seigneur. Nous avons la certitude qu'Elle nous donne constamment à Jésus, qu'Elle nous aide à découvrir quotidiennement Son visage et à nous appuyer sur Sa fidélité, qu'Elle nous prépare en vue de la rencontre et qu'Elle nous montrera le Fruit béni de son sein, à la fin de notre pèlerinage.

 

Oraison

Ensemble :
Salut, ô Reine, Mère de Miséricorde, notre vie, notre douceur,
et notre espérance, salut.
Vers vous nous élevons nos cris, pauvres exilés, malheureux enfants d'Eve.
Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.
De grâce donc, notre Avocate,
tournez vers nous vos regards miséricordieux.
Et, après cet exil, montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles.

Ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie.

Coeur Immaculé de Marie 

Consécration à la Très Sainte Vierge.
« Mon fils, donnez-moi votre cœur » (Prov., 23, 26)


O Marie, Vierge puissante et Mère de miséricorde,

Reine du Ciel et refuge des pécheurs,

nous nous consacrons à Votre Coeur Immaculé.

Nous Vous consacrons notre être et notre vie tout entière ;

tout ce que nous avons, tout ce que nous aimons, tout ce que nous sommes.

A Vous nos corps, nos âmes. A Vous nos foyers, nos familles, notre patrie.

Nous voulons que tout en nous, tout autour de nous vous appartienne

et participe aux bienfaits de Vos Bénédictions Maternelles.

Et pour que cette consécration soit vraiment efficace et durable,

nous renouvelons aujourd'hui à Vos pieds, Ô Marie,

les promesses de notre baptême et de notre première Communion.

Nous nous engageons à professer courageusement et toujours

les vérités de la Foi, à vivre en catholiques pleinement soumis

à toutes les directions du Pape et des Evêques en communion avec lui.

Nous nous engageons à observer les commandements de Dieu et de l'Eglise,

et particulièrement la sanctification du dimanche.

Nous nous engageons à faire entrer dans notre vie - autant qu'il nous sera possible -

les consolantes pratiques de la religion chrétienne et surtout la Sainte Communion.

Nous Vous promettons enfin, Ô Glorieuse Mère de  Dieu et tendre Mère des hommes,

de mettre tout notre coeur au service de Votre culte béni,

afin de hâter, d'assurer, par le Règne de Votre Coeur immaculé,

le Règne du Coeur de Votre Adorable Fils dans nos âmes et dans toutes les âmes,

dans notre cher pays et dans tout l'univers, sur la terre comme au Ciel.

Ainsi soit-il.

(3 années d'indulgence - 21 février 1907.)

 

A la Très-Sainte Vierge Marie
Vierge Marie, Daignez sourire à Vos enfants ;
Mère chérie, Recevez leurs chants.
Ah ! nous Vous consacrons les jours de notre vie,

daignez en bénir tous les instants,
Et d’âge en âge, Pour Vous nos vœux toujours croissants,
Seront le gage De nos serments.

Vous aimer sans cesse, Auguste Reine de mon cœur,
Vous aimer sans cesse, Quelle douceur !
Vous souriez à mes vœux : ce signe de tendresse
Bannit la crainte et la douleur,
Il est le gage De Votre amour pour un pécheur.
Et le présage De son bonheur.
Vierge Marie, etc.

Mère chérie, Vous que mon cœur aima toujours
Viens, ô Marie ! A mon secours.
C’est Vous qui protégiez l’aurore de ma vie ;
Je Vous en dois les plus heureux jours.
De mon jeune âge Conservez-moi les sentiments,
C’est le partage De Vos enfants.
Vierge Marie, etc.

En vain le monde Prétend m’engager sous son joug,
En vain il gronde, mais je suis à Vous.
Oui ! c’est sur Votre appui que mon espoir se fonde,
O Tendre Mère ! soutenez-moi.
Toujours fidèle A Vous seule mon cœur sera,
Et sous Votre aile Reposera.
Vierge Marie, etc.

Sur cette terre Je veux publier à jamais,
O douce Mère ! Tous Vos bienfaits.
Je veux Vous appartenir, et Vous aimer, et Vous plaire.
Daignez m’accorder en retour Que je demeure
Votre enfant jusqu’au dernier jour,
Et que je meure Dans Votre amour.
Vierge Marie, etc.

 

 

LITANIES DE LA VIERGE MARIE

Seigneur, ayez pitié de nous
O Christ, ayez pitié de nous
Seigneur, ayez pitié de nous

Christ, écoutez-nous

Christ, éxaucez-nous

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Fils Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Esprit-Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Trinité Sainte, qui êtes Un Seul Dieu, ayez pitié de nous

 

Sainte Marie, priez pour nous
Sainte Mère de Dieu, priez pour nous
Sainte Vierge toujours Vierge, priez pour nous

 

Mère de Jésus, l’Emmanuel, priez pour nous
Mère de Jésus, le Sauveur, priez pour nous
Mère de Jésus, le Seigneur, priez pour nous

Mère de la Grâce Divine, priez pour nous
Mère conçue sans péché, priez pour nous

Mère très pure, priez pour nous

Mère très chaste, priez pour nous

Mère sans tâche, priez pour nous

Mère toujours Vierge, priez pour nous

Mère admirable, priez pour nous

Mère du Bon Conseil, priez pour nous

Mère du Créateur, priez pour nous

Mère du Sauveur, priez pour nous

Mère de la lumière, priez pour nous
Mère de la vie, priez pour nous

Mère digne d’amour, priez pour nous
Mère de la miséricorde, priez pour nous
Mère de l’espérance, priez pour nous
Mère de l’Eglise, priez pour nous
Mère de tous les hommes, priez pour nous
Mère bénie entre toutes les mères, priez pour nous

 

 

Vierge très sage, priez pour nous

Vierge digne d'honneurs, priez pour nous

Vierge digne de louanges, priez pour nous

Vierge puissante, priez pour nous

Vierge fidèle, priez pour nous

Vierge comblée de grâce, priez pour nous
Vierge toute sainte, priez pour nous

Vierge très bonne, priez pour nous
Vierge très humble, priez pour nous
Vierge très pauvre, priez pour nous
Vierge très pure, priez pour nous
Vierge accueillante à la Parole, priez pour nous

Vierge croyante, priez pour nous
Vierge obéissante, priez pour nous
Vierge priante, priez pour nous
Vierge souffrante, priez pour nous
Vierge exultante de Joie, priez pour nous
Vierge bénie entre toutes les vierges, priez pour nous

 

Miroir de la Sainteté Divine, priez pour nous

Trône de la Sagesse, priez pour nous

Cause de notre joie, priez pour nous

Demeure du Saint-Esprit, priez pour nous

Demeure comblée de gloire, priez pour nous

Demeure toute consacrée à Dieu, priez pour nous

Rose mystique, priez pour nous

Tour de David, priez pour nous

Tour d'ivoire, priez pour nous

Maison d'or, priez pour nous

Arche de la Nouvelle Alliance, priez pour nous

Porte du ciel, priez pour nous

Etoile du matin, priez pour nous

Salut et santé des malades, priez pour nous

Refuge des pécheurs, priez pour nous

Consolatrice des malheureux, priez pour nous

Secours des chrétiens, priez pour nous

Eve nouvelle, priez pour nous
Héritière de la promesse, priez pour nous
Servante du Seigneur, priez pour nous
Cité de Dieu, priez pour nous

Temple de l’Esprit Saint, priez pour nous
Splendeur de la création, priez pour nous
Femme bénie entre toutes, priez pour nous

Médiatrice de toutes les grâces, priez pour nous

Médiatrice de l'Unité des chrétiens, priez pour nous
Dispensatrice de la Paix, priez pour nous
Soutien des ministres du Seigneur, priez pour nous
Guide des consacrés, priez pour nous
Modèle des épouses, priez pour nous
Protectrice des familles, priez pour nous

Avocate des opprimés, priez pour nous
Joie de tous les enfants de Dieu, priez pour nous

 

Reine élevée au Ciel, priez pour nous

Reine immaculée de l'Univers, priez pour nous
Reine des Anges, priez pour nous
Reine des Patriarches, priez pour nous
Reine des prophètes, priez pour nous
Reine des apôtres, priez pour nous
Reine des martyrs, priez pour nous

Reine des pasteurs, priez pour nous
Reine des docteurs, priez pour nous
Reine des vierges, priez pour nous
Reine des fidèles, priez pour nous
Reine de tous les saints, priez pour nous

Reine conçue sans le péché originel, priez pour nous

Reine du Saint Rosaire, priez pour nous

Reine de la Paix et de l'Unité, priez pour nous
Reine du monde à venir, priez pour nous

 

Notre Dame de la Prière, apprenez-nous à prier
Notre Dame du bel Amour, apprenez-nous à aimer
Notre Dame du Magnificat, apprenez-nous à louer

 

Agneau de Dieu, qui enlèvez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlèvez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur

Agneau de Dieu, qui enlèvez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

 

Oraison

Alors que nous contemplons les merveilles que Vous avez accomplies en Marie, accordez-nous Père Éternel, par l'intercession de Son Cœur Immaculé, la santé de l'âme et du corps et le bonheur de vivre dès à présent en Votre présence et d’avoir part un jour à la plénitude de Votre grâce. Par Jésus-Christ Notre Seigneur qui vit et règne avec Vous dans l'unité du Saint-esprit pour les siècles. Amen.

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 16:52

 

        « Monsieur et Madame Gilles ont la joie de vous faire part de la naissance de leur fils Evan.

         Monsieur et Madame Hélouya ont la joie de vous faire part de la naissance de leur fille Chantal. »

 

 

source : "Dieu est humour" de Marie-Ange Pompignoli et Bernard Peyrous, Editions de l'Emmanuel

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 16:48

 

       « Au moment de la réforme liturgique qui a suivi Vatican II, un curé de paroisse veut expliquer à ses ouailles qu'ils peuvent communier en recevant l'hostie sur la langue ou bien dans les mains. Il leur dit :

       - Maintenant, pour communier, vous avez le choix : à genoux sur la langue, ou debout sur les mains ! »

 

 

source : "Dieu est humour" de Marie-Ange Pompignoli et Bernard Peyrous, Editions de l'Emmanuel

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 16:43

 

« Qu'est-ce qu'un saint ? Demande la catéchiste ;

- Un homme traversé par la lumière » répond l'enfant en regardant un vitrail.

 

 

source : "Dieu est humour" de Marie-Ange Pompignoli et Bernard Peyrous, Editions de l'Emmanuel

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pecesita26
  • Le blog de pecesita26
  • : La vie est une chance, saisis-laLa vie est beauté, admire-laLa vie est béatitude, savoure-laLa vie est un rêve, fais-en une réalitéLa vie est un défi, fais-lui faceLa vie est un devoir, accomplis-leLa vie est précieuse, prends-en soinLa vie est amour, jouis-enLa vie est promesse, remplis-laLa vie est tristesse, surmonte-laLa vie est hymne, chante-leLa vie est combat, accepte-leLa vie est une aventure, ose-laLa vie est bonheur, mérite-le (Mère Teresa)
  • Contact

Profil

  • pecesita26
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. 
Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de
  • Dieu aura éprouvé bien des fois l'âme qui veut L'imiter en tout, notamment dans la patience, par des humiliations de plus en plus fortes. Au début l'âme ne comprendra pas que Dieu l'appelle à la patience. Mais si l'âme s'applique à de

Recherche

Archives

Liens